Chapitre 1: Une nouvelle ville, un nouveau lycée

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

Alors c’est à ça que ressemble Sweetyville.
Depuis la fenêtre de la voiture de mes parents, j’observai le paysage qui défile. Quelques heures auparavant, nous avions atterris à l’aéroport de Toulouse, en provenance d’Afrique du Sud.
Devant moi, un parc, un centre commercial, des belles maisons pour tout le monde et toutes les classes ; du studio au T4 en passant par la villa.
Nous tournâmes dans une rue. Ma nouvelle rue. Les maisons sont sympas. Ni trop grandes ni trop petites. Nous arrivâmes  28 rue de l’amitié. J’espère que ce nom me portera chance (Hallelujah !!). La voiture s’arrêta. Nous déchargeâmes les valises et pénétrâmes à l’intérieur. 
Chapitre 1: Une nouvelle ville, un nouveau lycée
Maman : C’est mignon ici !
Papa : Oui c’est pas mal. Tu en penses quoi ma puce ?
Moi : Ca va. Je vais choisir ma chambre.
Je montai les escaliers et arrivai au palier. Deux  chambres. La première, assez aux couleurs bleues. Et la seconde, la plus grande, avec son propre dressing
Chapitre 1: Une nouvelle ville, un nouveau lycée
Je souris et balançai mon sac sur le lit. Bah vu qu’y a un dressing j’ai une bonne raison de faire du shopping. La chambre a aussi sa propre salle de bain. Ça c’est top ! J’aime cette maison. Comme il était tard, je me suis douchée et directement couchée. Demain c’est la rentrée. Comment allait-elle se passer ? Serais-je bien accueillie ? Aurais-je des amis ? C’est angoissée que je prenais le chemin du monde des rêves.
TUUT  TUUUT  TUUTT
Moi : Huumm ! Nan laissez moi dormir !
7h. L’heure de se lever. J’éteignis mon réveil, avec peine et descendis à la cuisine. Sur le plan de travail, je trouvai une lettre.
 
         « Salut Ménette ! Nous sommes désolés mais nous avons du partir plus tôt que prévu. L’aéroport nous a téléphoné et nous a dis qu’en raison de la météo, notre vol était avancé. Malgré que nous ne soyons pas là, nous te souhaitons une bonne rentrée. Nous t’enverrons de l’argent tous les mois. Bonne chance. Nous passerons certainement te voir dans 1 ou 2 mois. On t’aime. Papa et maman »
 
Comment bien commencer sa journée !
Moi : Super je me retrouve seule sans soutien pour cette première journée. Merci Pap’s ! Merci Mam’s !
Je me préparai mon petit-déjeuner et filai me préparer. Vu que c’est la rentrée, on va faire simple. Mon jegging noir, un polo bleu qui laisse voir le bas de mon ventre, mes baskets montantes, un peu de crayon et de mascara et je suis prête ! Je préparai vite fait mon sac y en mettant deux trois trucs.
Je sortis de la maison et me mis en route. Pour passer le temps et éviter de stresser, je mis mes écouteurs et j’écoutais du Bruno Mars. 10 minutes plus tard, une immense bâtisse se dessina devant moi.
Chapitre 1: Une nouvelle ville, un nouveau lycée
Je suis bonne pour me perdre moi ! Je franchis les grilles, et à partir de cet instant, je sentis plusieurs regards se poser sur moi, comme les yeux de loups qui t’épient la nuit, attendant juste le bon moment pour te sauter dessus. J’entendais des « C’est elle la nouvelle ! », « Vous avez vu ? Elle est métisse »,  « Pas mal l’indienne ». Je me sentis gênée, alors j’accélérai le pas et rentrai à l’intérieur. Je n’eu pas à chercher longtemps que je trouvais une porte rose avec écrit dessus BUREAU DE LA DIRECTRICE. Pff, Encore une éternelle petite fille.
TOC TOC TOC
… ? : Entrez !
Moi : Bonjour madame.
Directrice : Oh bonjour.  Melle Devis je suppose ?
Moi : Exacte.
Directrice : Très bien. Bienvenue à Sweet Amoris. Je vous demanderais de bien vouloir  vous rendre au bureau des délégués pour prendre votre emploi du temps.
Moi : Bien. Au revoir
Directrice : Au revoir
Je sortis du bureau. Malheureusement, en me retournant, je rentrais dans quelqu’un.
… ? : Heey ! Fais gaffe putin ! On t’a jamais appris à regarder devant toi ou quoi ?
Moi : Ouh la calmos. Alors déjà quand on rentre dans quelqu’un on s’excuse et on ne jette pas la faute sur l’autre ok ?! C’est pas parce que t’es un mec  que t’as le droit de faire chier le monde !
Le mec écarquilla les yeux. J’eus alors le temps de l’observer. Il était grand, musclé, les yeux gris avec une touffe de cheveux rouge. Plutôt beau gosse. Un genre de rebelle je dirais. Lui aussi me détaille du regard. Il s’arrête quelque temps sur ma peau. Ils ont jamais vu de métisse ou quoi ?
Tomate  : Nan mais j’hallucine ! Va t’acheter des lunettes et arrête de me les briser pigé ?! Allez dégage j’ai pas de temps à perdre avec une fillette.
Moi : Tchuuip pauvre con !
 
Fin PDV Chloé
PDV … ? :
 
Et merde, dès la rentrée la vieille me donne rendez-vous dans son bureau. J’aurais encore droit à quelques sermons de formalité.  Bon je me dépêche, plus vite ce sera fait, plus vite j’pourrais m’casser. Je tournai dans un couloir, et la je me fais rentrer dedans. C’est vraiment pas ma journée aujourd’hui !
Moi : Heey ! Fais gaffe putin ! On t’a jamais appris à regarder devant toi ou quoi ?
… ? : Ouh la calmos. Alors déjà quand on rentre dans quelqu’un on s’excuse et on ne jette pas la faute sur l’autre ok ?! C’est pas parce que t’es un mec  que t’as le droit de faire chier le monde !
J’écarquillai les yeux. Je m’attendai pas à une réponse aussi cinglante. Une fille de caractère. Ça change de toutes les poufs de ce lycée. Ça doit être la nouvelle. Grande pour une fille, cheveux marons foncés, yeux marrons et métisse. Métisse ? Tiens c’est la première fois qu’on en a une. Pas mal la p’tite. Enfin bref j’ai pas que ça à foutre.
Moi : Nan mais j’hallucine ! Va t’acheter des lunettes et arrête de me les briser pigé ?! Allez dégage j’ai pas de temps à perdre avec une fillette.
… ? : Tchuuip pauvre con!
J’ai dû l’énerver  vu comment elle m’a bousculé pour partir. Mais elle l’a bien cherché. À peine arrivée qu’elle commence à rentrer dans les gens et à les insulter. Elle a intérêt à se calmer. Nan mais elle a cru quoi ? Je vais pas me laisser remballer par une minette ! Bon maintenant rentrons chez le bonbon rose. Je rentrai sans prendre la peine de frapper.
 Bonbon rose: Mr. Jones! Ayez au moins la décence de frapper ! Mais bon ce doit être trop compliqué pour vous. Enfin passons. Je vous ai appelé pour vous dire de vous tenir tranquille car au moindre incident, je vous renvoie compris ? Bien sortez maintenant.
J’ai même pas pu en placer une. Ça fait maintenant 3 ans qu’elle répète son spitch et toujours rien à part quelques exclusions temporaires et des heures de colle. Je m’en fichais bien de se qu’elle pouvais me dire, c’est pas elle qui allait m’empêcher de faire ce que je veux. Je sortis et me dirigeai vers la salle de cours en trainant des pieds.
 
Fin PDV … ?
PDV Chloé
 
Énervée, je partis le bousculant. Nan mais il s’est pris pour qui lui ? C’est pas une tomate géante qui va me faire des leçons. Il a qu’à retourner dans son potager et me laisser tranquille. Je déambulai dans le couloir et ne mis pas longtemps à trouver le bureau des délégués.
TOC TOC TOC
… ? : Entrez
Moi : Bonjour je suis Chloé Devis. La directrice m’a dit de me rendre ici pour récupérer mon emploi du temps
… ? : Oh oui bonjour !  Attends que je retrouve ton dossier (il farfouilla dans ses papiers jusqu’à le trouver). Ça y est. Alors tu es en 1ère S2, dans la même classe que moi. Au fait je m’appelle Nathaniel.
Moi : Enchanté !
Nathaniel : Tu devrais te rendre devant la salle les cours ne vont pas tarder à commencer.
Moi : D’accord. Bye
Nathaniel : Bye
Je sortis et regarda quel cours j’avais. Histoire-Géo. Oh ça va j’aime bien. Je me rendis devant la salle, où déjà pas mal de monde était devant. J’eus encore droit à quelques regards  curieux mais je m’en fichais. Le prof arriva et on rentra. Mais bien sur ça aurait été trop beau, il fallait qu’il  me remarque et me demande de me présenter.
Moi : (tout bas) et merde.
Prof : Comment ?
Moi : Non non rien.
Prof : Venez vous présentez
Moi : Ok. Bon bah salut je m’appelle Chloé Devis, j’ai 16 ans et j’arrive d’Afrique du Sud. Et… voilà
Prof : Bien merci. Allez-vous assoir à coté de Rosalya, la jeune fille aux cheveux blancs
Moi : Ok.
Je me dirigeai donc vers la table et m’assis.
Prof : Bien. Tous d’abord bonjour à tous. Je suis Mr. Faraize votre professeur d’Histoire-Géographie et professeur principal. Nous allons commencer par…
Rosalya : Salut. Moi c’est Rosalya mais tu peux m’appeler Rosa. Donc tu t’appelles Chloé c’est ça ? Et tu arrives d’Afrique du Sud ? Tu y es resté combien de temps ?
Moi : Wouah tout ça comme question ? Bon bah déjà enchantée Rosa. Comme tu l’as entendu oui je m’appelle Chloé et oui je viens d’Afrique du Sud. J’y suis restée 2 ans.
Rosa : Cool. En tout cas j’adore comment tu es habillé ça te vas trop bien ! ^_^
Moi : Merci ! ^_^ moi j’adore tes cheveux et ton style
Rosa : Oh merci ! Les habits viennent de chez mon petit-ami. Il tient une boutique pas très loin du lycée. Dis tu manges ici ce midi ?
Moi : Heu oui probablement pourquoi ?
Rosa : Cool comme ça je te présenterais à la bande.
Moi : Heu ok !
Le cours se passa bien. Je m’entendais bien avec Rosa. On a bien rigolé. Puis vint la récré. Elle me dit à tout à l’heure et partis. Moi je me dirigeai vers la cours et m’assis sur un banc et mis mes écouteurs.
… ?: Heyy toi bouges de la c’est notre banc !
Je levai la tête et vis la tomate géante de tout à l’heure
Moi : Désolé mais il n’y a pas écrit ton nom sur ce banc.
Tomate : Encore toi ?! Nan mais je rêve. Casse toi la nouvelle, me force pas à me mettre en colère je pourrais…
… ? : Castiel arrête ! Ce n’est pas une manière de parler aux dames. Excuse le c’est juste que nous avons l’habitude de venir à ce banc.
Moi : Ah ok. Bah vu  que c’est dit poliment, je vais vous le rendre.
Castiel : Pff
… ? : Merci. Au fait je m’appelle Lysandre. Et la tête de mule à côté c’est Castiel
Moi : Enchanté. Moi c’est Chloé.
Lysandre : Oh oui la nouvelle ! Nous sommes dans la même classe
Moi : Ah bon ? Je n’ai pas encore eu le temps de repérer toutes les têtes donc je ne t’avais pas vu.
Lysandre : Oui c’est normal
Moi : Bon je vais vous laissez. A toute
Lysandre : Bye
Je lui souris et partis. Mignon est sympa. Je l'aime bien. Pas comme l'autre là, même s'il est quand même beau gosse. Je m’assis contre un arbre et remis ma musique en route. Mais le sort avait décidé que je ne serais pas tranquille aujourd’hui.
… ? : Salut ma jolie.  Ça te dis de te détendre avec moi ? Tu m’a l’aire bonne.
Je levai mes yeux très lentement. J’étais choqué. Comment il me parle lui ?
Moi : Nan sans façon. Je suis occupé donc tu peux te casser merci.
… ? : Pourquoi tu t’énerves ma poulette ? Allez viens cocotte on va bien s’amuser !
Moi : Je viens de te dire non. C’est bon t’a compris ou faut te faire un dessin ? Puisque  t’es intéressé que par les poulettes et les cocottes, va donc au KFC je suis sure que tu trouveras ton bonheur. Maintenant lâche moi les basques.
Je me levai furieuse et commençai à partir, mais il me rattrapa et me retourna. La ce fut la goutte d’eau qui fait déborder le vase, car il essaya de me tripoter
Moi : Haa ! Nan mais ça va pas ?
Je lui mis la claque de sa vie. On voyait bien la trace sur sa joue.
Chapitre 1: Une nouvelle ville, un nouveau lycée
 Moi : Je suis pas un de tes jouets alors retourne tripoter tes autres poufs et fout moi la paix ok ? Tchuuiip !
… ? : Connasse tu vas me le payer !
Sur ce, je partis furax me calmer quand la cloche retentis. Je me rendis donc en cours pour 2 nouvelles heures. Je me suis bien fais chier. Pff plus ça va, plus les minutes te paraissent comme des heures. Puis vint le temps de midi. Je sortis de notre salle de cours et commença à m’en aller.
… ? : Chloé attend !
Moi : Quoi ? Oh Rosa c’est toi. Qu’est ce qu’il y a ?
Rosa : On avait dit que tu venais manger avec nous ce midi pour que je te présente à la bande.
Moi : Ah oui c’est vrai. Bon allons y alors
Rosa : C’est parti !
Nous partîmes en direction de la cafet’. On se dirigea vers une table où déjà quelques personnes étaient présentes.
Rosa : Salut les gens !
Tous : Salut
Rosa : Je vous présente Chloé, la nouvelle.
Moi : Salut
Rosa : Bon les présentations. La blonde c’est Louise
Louise : Coucou
Rosa : Celui qui a les yeux vairons et les cheveux blancs c’est Lysandre
Lys’ : rebonjour Chloé
Moi : Re
Rosa : Vous vous êtes déjà rencontrés ?
Moi : Oui, à la récré, j’étais sur leur banc, à lui et à la tomate.
Castiel : Comment tu m’as appelé la ?
Moi : Oh ça va j’ai oublié ton nom. Tu vas pas faire un caca nerveux juste à cause de ça.
Castiel : Nan mais tu m’appelles pas comme ça pigé ?! Déjà tu me rentre dedans et en plus tu m’appelles tomate. Nan c’est mort j’me casse.
Castiel partit de la cafet’ furax. Pff quel caractère de merde, j’aime pas les gens qui s’énervent pour un oui ou pour un non. On fait pas un plat juste pour un prénom. Je suis nouvelle, c’est normal que je  me rappelle pas les prénoms de tout le monde.
Rosa : Heu on peut m’expliquer ?
Moi : Bah se matin je suis allée au bureau de la dirlo et en sortant il m’est rentré dedans.
Rosa : Ah ok. Nan mais t’inquiète il est tout le temps comme ça, ça lui passera. Bien reprenons. Le beau brin c’est Guillaume
Guillaume : Yo !
Rosa : Voilà tu connais tout le monde ! Ah non il en manque une. Bah tu la verras demain alors ! Bon mangeons.
Le temps de midi se passa merveilleusement bien. Ils sont vraiment géniaux ! Lysandre est un peu plus réservé mais tout aussi sympa. Le reste de la journée se passa tout aussi bien. Tiens, je me rends comte que je n’ai pas croisé Castiel depuis. Je crois que je l’ai vraiment énervé. J’y suis peut-être allée un peut fort. Mais bon il l’a cherché. Si je le vois j’irais m’excuser. Quand se fut le moment de retourner en cours, nous étions tous de bonne humeur. Nous avons échangé nos numéros. Pour les heures de l’après-midi, j’étais à côté de Rosa. On a bien rigolé. Cette fille est une vraie hystérique ! À 16h je leur dit au revoir et rentra chez moi de bonne humeur. Dès le premier jour, j’ai déjà des amis. Je ne pouvais rêver mieux. J’espère que cette année se passera bien. En tout cas je peux dire qu’elle a bien commencée !

____________________________________________________________________________

Voilà mon premier chapitre. Je Espère Qu'il vous ainsi non!

Laissez-moi vos Commentaires

Publié dans Saison 1

Commenter cet article