Chapitre 4: Un samedi de folie

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

Rosa : Chloé, je te présente mon petit ami, Leigh. C’est également le frère ainé de Lysandre.
Moi : Enchanté
Leigh : De même.
Moi: Je me disais bien qu’il y avait un air de ressemblance entre toi et Lysandre.
Leigh : Oui nous avons tout les deux la même passion pour l’époque victorienne.
Moi: Oui ça se voit. Ça fait combien de temps que tu sors avec Rosa ?
Leigh : Ca va faire 3 ans.
Moi: Whoua. Ah ouais quand même. Bravo !
Leigh : Merci.
Rosa : Hey les gens ça vous dit on fait un j’ai jamais ?
Moi : C’est quoi ?
Annick : Genre quelqu’un dit par exemple dit j’ai jamais eu un 0 et tout ceux à qui c’est déjà arriver doivent boire. Ça permet d’apprendre à mieux se connaître.
Moi: Ah ok. Bah pourquoi pas.
On s’installa tous en cercle par terre, un verre devant soi.
Louise : Bon je commence. Alors j’ai jamais eu de tatouages.
Lysandre, Castiel, Leigh burent.
Moi : Lys ?
Lysandre : Oui j’en ai un en forme d’ailes dans le dos.
Moi : Cool
Rosa : Allez à moi. J’ai jamais été émancipé.
Je bus avec Castiel.
Annick : Ah bon (dit-elle en me regardant) ?
Moi : Bah oui mais parents sont en tour du monde, ils étaient bien obligés de m’émanciper.
Annick : C’est pas faux.
Guillaume : Bon à mon tour. Alors alors…. Je me suis jamais fais plaqué
Moi, Annick, Louise et Nathaniel bûmes. Nath ? Nous tournions tous un regard choqué vers lui. Notre cible devint aussi rouge qu’une écrevisse.
Nath : Heuu… bah oui ça arrive. J’étais plus jeune… et…
Castiel : C’est bon cherche pas d’excuses. La fille te trouvait trop coincé et elle t’a largué fin de l’histoire.
Nath : Non c’est faux ce n’était pas pour ça !
Castiel : T’en es sur ? Moi chui sur que c’était à cause de ça.
Nath : Non ce n’était pas ça. Alors tu te la ferme.
Castiel : Nan mais tu t’es pris pour qui pour m’parler comme ça ? Retourne trier ta paperasse et jouer le chouchou, t’es bon qu’à ça.
Les deux garçons se levèrent et se mirent face à face, prêt à s’affronter.
Rosa : Stop stop stop les garçons. On se calme et tout le monde redescend d’un cran ok. Bon je crois qu’on va changer de jeu.
Les deux ennemis se rassirent, en continuant de se jeter des regards meurtriers.
Rosa : Bon à la place, on va faire un action vérité. Mais si vous vous provoquez encore tous les deux, je vous renvoie chez vous c’est clair.
Castiel et Nath : Mouais.
Rosa : Très bien.  Bon commençons. Lysandre, action ou vérité ?
Lysandre : Action
Rosa : Très bien. Alors va faire un bisou sur la joue de la fille que tu trouves la plus belle.
Lysandre se leva puis nous regarda, moi, Louise, Rosa puis Nicky. Son regard s’arrêta sur elle. Il se dirigea vers elle et lui fit un bisou sur la joue. Elle s’empourpra immédiatement ce qui fit rire tout le monde. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens qu’il y a un truc entre eux deux. Il y a des regards qui ne trompent pas. Je mènerais ma petite enquête.
Lysandre : Bien. Alors… Louise, action ou vérité ?
Louise: Hum…Action
Lysandre : Bon, fais-nous la Macarena.
Louise : Cool !
Elle se leva d’un coup, comme si c’était le gage qu’elle attendait, puis se mit à faire la Macarena, avec bonus chant. On était tous mort de rire. Elle connaissait pas les paroles, c’était du charabia pur et dur. A la fin de sa chorégraphie, elle se rassie exténuée.
Louise : Fouh ça fatigue. Bon Guillaume tu veux quoi ?
Guillaume : Histoire de casser l’ambiance, vérité.
Louise : Ok. Huumm…. Alors c’est quoi ta plus grosse connerie ?
Guillaume : Mmm… Ah ouais. On était en cours et puis à un moment j’vois plus la prof. J’me dis qu’elle est sortie. Donc j’demande : « Elle est où la grosse vache ? » et la j’entends : « Elle est derrière toi ». La j’me retourne, et j’vois la prof en colère juste dans mon dos. Là j’me dis : « Merde la boulette ». Résultat 2 heures de colle.
Tous : Aïe ça fait mal.
Guillaume : Ouais. Enfin bref. Nath ?
Nath : Vérité aussi
Guillaume : Yes. Alors ta plus grosse folie.
Nath : Heu… faire du saut en parachute alors que mes parents me l’avaient interdis.
Louise : Ah ouais pas mal.
Nath : Mouais. Chloé à ton tour.
Moi : Action
Nath : Fais-nous une dance africaine.
Moi: Ok.
Je pris mon téléphone, et mis Sors Ca de J-Rio. Je me mis à danser la Ntchame devant mes amis. Les filles se levèrent et essayèrent de m’imiter. On a bien rigolé. À la fin de la chanson, on se rassit et tout le monde applaudit.
Rosa : Tu danses trop bien. Faudra que tu m’apprennes.
Moi : Quand tu veux. À toi Nicky.
Annick : Vérité
Moi : Ta plus grosse frayeur.
Annick : Heuu. Ah bah c’était avec toi. Quand on jouait à Acedia Indie Horror. C’était un jeu que j’avais sur mon portable. En fait faut pas te faire attraper par une dame blanche sinon tu meurs. Donc on joue et comme d’hab il y a une musique trop flippante. Sauf qu’à un moment elle s’arrête. On s’est dit que c’était pas normal et qu’il allait forcement se passer un truc. Et d’un coup, on entend un gros BOUM. La on gueule, on s’y attendait et on détourne le regard de l’écran. Et lorsqu’on regarde de nouveau, on voit la tête blanchâtre de la dame dans la lumière de l’écran en gros plan. La on a crié comme des tarés. C’était horrible.
Moi : Ah ouais. Ce jeu est trop flippant 
Castiel : Ou c’est juste que t’es une grosse chochotte
Moi : C’est toi qui dis ça alors que j’ai réussi à te faire peur rien qu’en te touchant l’épaule.
Tous sauf Castiel et moi : SERIEUX ??!
Castiel : Nan ! J’étais au parc en train de jouer et elle a m’a tapé l’épaule et comme j’étais à fond dans ma chanson, ça m’a surpris.
Moi : Lol tu l’avais fini depuis ta chanson.
Castiel : C’est bon sujet clos.
Annick : Et bien on va de surprises en surprises aujourd’hui.
Le jeu continua ainsi durant environ 1 heure. Castiel avait du aller chanter un chant de Noël chez les voisins, Annick faire un mini streap-tise et j’en passe. On a passé un bon moment. Puis comme on en avait marre, on arrêta.
DING DONG
Rosa : Ah ça doit être le livreur.
Elle se dépêcha d’aller ouvrir au livreur et récupéra la commande.
Rosa : Heu mon chéri tu peux venir m’aider s’il te plait ?
Leigh : J’arrive ma puce.
Il s’empressa d’aller l’aider et ils revinrent tous les deux les bras chargés de pizzas.
Rosa : A TABLE !!
Tous : OUAIS !!
On se précipita tous sur les pizzas, manquant de renverser nos deux amoureux. Désolé les gens mais l’appel de la bouffe est plus fort. On s’assit tous par terre et on commença à manger avec appétit. Durant le repas, on discuta de tout et de rien, dans une bonne humeur totale. A la fin on débarrassa et Rosa mit en marche la musique.
Rosa : Allez tous en piste !
On se mit au milieu du salon et on commença à danser. Rock, R&B, Pop, tout y passait. On se déhanchait tous en rigolant.  Au bout d’un moment, je remarquai qu’il manquait une personne. Je la cherchai du regard et la vis sur le balcon en train de fumer une cigarette. Je la rejoignis.
Moi : Pourquoi tu ne viens pas ?
Castiel: Danser c’est pas trop mon truc.
Moi : Alors c’est quoi ton truc ?
Il tourna la tête vers moi et me lança un regard et un sourire en coin qui en disait long.
Moi : Haha ok j’ai compris. Bah en attendant trouve toi une autre spécialité et viens t’amuser un peu.
Castiel : Mouais bof.
Moi : Dis, je voulais te demander. Vous vous connaissez depuis quand avec Lysandre, Rosa et les autres ?
Castiel : Guillaume, Louise et Annick depuis la 2nde. Rosa et Lysandre depuis le primaire. On se connait depuis toujours.
Moi : Ah ouais quand même.
Castiel : T’en veux une (il me montra son paquet de cigarette)?
Moi : Non merci, j’fume pas.
Castiel : Ok.
Au même moment, un slow passa. Oups Chloé là c’est le moment de fuir. Pas que je croyais qu’il allait m’inviter à danser, loin de la, mais c’est que j’ai jamais dansé de slow. Je commençai à partir mais Castiel m’attrapa par la main.
Castiel : Ca, par contre, ça fait aussi parti de mes spécialités.
TULULULU  TULULULU
Ouff sauvée par mon téléphone. Je remercie celui ou celle qui m’appelle.
Moi : Désolé faut que je réponde, tu me montreras tes talents une prochaine fois.
Je me défie de sa main et partis répondre.
 
Début conversation téléphonique :
*  Moi : Allô ?
Maman : Oui ma chérie c’est moi.
Moi : Ah salut Mam’s. Comment vas-tu ?
Maman : Très bien et toi ?
Moi : Ca va. Alors vous êtes où ?
Maman : On est en Grèce, à Athènes. C’est très joli. Et toi comment tu vas ma puce ? Ta rentrée s’est bien passée ?
Moi : Oui ça va, la rentrée s’est bien passée. Je me suis faite des amis, et devine quoi ? Annick est ici.
Maman : Vraiment ? Je suis vraiment heureuse pour toi ma chérie.
Moi : Oui. Je ne pouvais espérer mieux.  La je suis chez une amie, elle a organisé une fête.
Maman : D’accord alors je vais te laisser. Passe une bonne soirée, ne bois pas trop et protège toi.
Moi : Maman !!
Maman : Je te préviens juste. Ce serait dommage que tu sois mère à 16ans.
Moi : Faire la fête ne veut pas forcément dire qu’on va faire… enfin voilà quoi.
Maman : Oui mais tu sais ces choses la sont si vite arrivées. Et puis c’est mon devoir de mère de te mettre en garde.
Moi : Mouais si tu le dis. Embrasse bien papa pour moi.
Maman : Bien sur. Amuses toi bien. Gros bisous je t’aime.
Moi : Bisous je t’aime aussi.*
Fin conversation téléphonique :
 
Je raccrochai et rangeai le téléphone dans ma poche. Ça m’a fais du bien que Mam’s appelle. Au moins elle m’a sauvé d’un slow. J’aurais vraiment aimé dansé avec Castiel, mais vu que je n’ai jamais dansé de slow, j’aurais vraiment été timide. Pourtant quelques fois les occasions se présentaient, mais je les déclinaient toujours, en trouvant une excuse. Je rejoignis les autres. Je jetai un coup d’œil au balcon, Castiel s’y trouvait toujours. Je n’avais plus tellement envie de danser, donc je m’assis sur le canapé, en regardant mes amis s’amuser.
… ?: Eh oh tu m’écoutes ?
Moi : Hum quoi ? Au pardon excuse-moi Nath. Tu disais ?
Nath : Je te demandais si toi aussi tu ne voulais plus danser.
Moi : Ah oui. Mes jambes commençaient à fatiguer. Dis, je peux te poser une question ?
Nath : Bien sur
Moi : Pourquoi tu ne t’entends pas avec Castiel ?
Nath : Oh, tu sais c’est une vieille histoire.
Moi : J’aimerai bien la connaître si ça ne te dérange pas.
Nath : Écoute, je te la raconterai une autre fois. Aujourd’hui c’est la fête, et j’aimerai éviter de ressortir de vieilles histoires douloureuses.
Moi : D’accord. Excuse-moi.
Nath : Ca ne fait rien. 
Je me levai et alla me servir un verre au bar. Guillaume me rejoignis et en pris un. Je ne sais pas c’est le combientième mais ce ne doit pas être le premier vu comment il titube.
Moi : He Guillaume, abuses pas trop sur la téquila.
Guillaume : Nan mais c’est le 3 téquila que je prends.
Moi : Ca, ça m’étonnerais (je lui pris le verre des mains)
Guillaume : Allez juste encore un… pitit verre, rien qu’un tout pitit verre
Moi : Nan nan nan . On verra ça lorsque tu parleras correctement français.
Guillaume : Maieeeuuuh. T’es qu’une vilaine pitite fille. Tu vas avoir la fessé fais attention.
Après ces paroles, il s’affala sur le bar et s’endormi aussitôt en ronflant.
Rosa : Haha il est encore soûl, fallait s’y attendre.
Moi : Probablement. Dis tu veux que je t’aide à préparer les chambres ou autre chose ?
Rosa : Pas la peine tout est déjà près, mais merci de proposer.
Moi : Alors t’a prévu de faire quoi ?
Rosa : Je pensais…
Castiel : Allez maintenant c’est l’heure du film.
Rosa : C’est que j’allais dire.
Louise : Tient, t’es de retour
Castiel : Oui pour celui de Chuckie.
Lysandre : Tu ne préfères pas le réserver pour Halloween ?
Castiel : Nan, ça fait un bail que je l’ai pas vu.
Moi : Je connais pas mais apparemment ce film fait flipper
Castiel : Bien plus que tu ne peux l’imaginer (dit-il d’un ton qui nous fis tous frissonner).
Tous sauf Castiel : *Gloups*.
On s’installa tous sur le canapé et les fauteuils. Castiel mit le film et vint s’assoir à côté de moi.
 
Fin PDV Chloé
PDV Lysandre :
 
Je m’assis sur le canapé, à côté d’Annick. J’aime beaucoup cette fille. Elle est gentille, attentionné, drôle. À chaque fois que je la vois, mon cœur s’emballe, mon pouls s’accélère. Je ressens ça depuis la 2nde, c’est-à-dire depuis que l’on se connait. C’est la première fois que je ressens ça. Éprouve-t-elle la même chose pour moi ? J’ai bien vu qu’elle a rougis quand je lui ai fais un bisou sur la joue, mais elle aurait pu tout aussi bien rougir pour un autre. Un jour, je devrais lui faire part de mes sentiments, mais je préfère attendre, pour être sur. Je regardai autour de moi pour voir qui est à côté de qui. Rosa toujours à côté de Leigh, Louise avec… elle-même. Vu que notre cher Guillaume s’est une fois de plus soulé, elle se retrouve toute seule. Nath dans un autre fauteuil et enfin Castiel et Chloé. C’est  la première fois, et aussi rapidement que Castiel devient aussi proche d’une fille. Normalement il aurait juste voulu coucher avec elle, mais là rien. Il a pourtant tenté pour voir quel genre de fille elle était, mais il n’a rien obtenu d’elle. Ils m’ont l’air très proche, du moins pour l’instant parce que ce n’est pas toujours facile de supporter le caractère de Castiel. J’espère qu’elle n’aura pas trop de mal. J’en parlerai avec Rosa.
 
Fin PDV Lysandre
PDV Castiel :
 
J’adore ce film, c’est pas un film de tapette. Je voyais Louise, enfoncée dans le fauteuil, Rosa qui se cachait derrière Leigh et Annick qui serrait, jusqu’à faire exploser la main de Lysandre. Seule Chloé restait ne semblait pas avoir peur. Bon je la voyais bien de temps en temps sursauter ou se rapprocher de moi, mais sinon rien. C’est bien la première fille à pas se cacher. C’est pour ça qu’elle est différente des autres. Oulà Castiel tu t’égares. Bon re-concentrons nous sur le film. Je sais pas, mais entendre tous les gens hurler en voyant la poupée ou en se faisant massacrer, ça me détend. Après 2heures de film, tout les autres était en mode flippe. Haha les trouillards.
Louise : L-le premier qui m’achète une poupée, je le tue.
A cette remarque, ils rirent tous d’un rire nerveux.
Rosa : Il est quelle heure ?
Leigh : Minuit.
Annick : Bah au moins, ça a pas empêché quelqu’un de dormir.
Intrigué par sa remarque, je baissai les yeux et remarquai que Chloé s’était endormie sur mon épaule. J’étais tellement dans l’action du film, que j’ai rien sentis.
Moi : Rosa, je prends la même chambre que d’habitude.
Rosa : Ca marche.
Je me levai, et pris Chloé dans mes bras en mode princesse. Je sentis les regards choqués et curieux de mes amis mais je m’en fichais.
Moi : Bah quoi, elle va pas dormir dans le canapé non ? De toute façon, si c’est pas moi qui la prends ce sera Lys ou l'intello, et j’ai pas confiance en l’autre coincé.  Alors, ça pose un problème à quelqu’un ?
Ils secouèrent tous la tête pour dire non.
Moi : Très bien.
Je continuai ma route et montai les escaliers. Nan mais sérieux, là ils sont chiants. Bon je les comprends, j’sais pas moi-même pourquoi je fais ça. Sans doute parce qu’elle est pas comme les autres filles et qu’elle est sympa. Bon je vais pas m’attarder sur le sujet, sinon je risque de pas dormir. J’arrivai devant la chambre et ouvris la porte en la poussant. Je posai Chloé sur le lit. Bon la un problème se pose. J’vais pas la laisser dormir avec ses vêtements, mais j’vais pas la déshabiller non plus, sinon elle va me tuer. J’aperçus son sac avec toutes ses affaires, posé sur la commode près du lit. Bon je fais quoi ?
 
Fin PDV Castiel :
PDV Chloé :
 
Les doux et chauds rayons du soleil se posèrent sur mes paupières. Je me réveillai en douceur. J’ai dormis comme un gros bébé moi. C’est fou ce qu’on est bien dans ce lit. Il est chaud et à la fois douillet. Et puis, je sentis quelque chose m’envelopper. Je ne l’avais pas remarqué tout de suite en me réveillant.
 
Chapitre 4: Un samedi de folie
 Je me retournai, et découvris Castiel, endormis, torse nu, ses bras autour de moi. Quoi ?! Mais qu’est ce qu’il fait là ? Prise de panique, je soulevai le drap et jetai un coup d’œil sur ma tenue. Je portai mon pyjama. Mais qu’est ce qu’il s’est passé. Mais remarquai que je portai toujours ma culotte et mon soutien de la veille. Ouf ! Ce qui voudrait dire qu’il m’aurait enlevé mes vêtements pour me mettre mon pyjama sans toucher à mes sous-vêtements. La panique s’envola d’un coup. Je pus alors profiter de la superbe vue que j’avais devant les yeux. Castiel était magnifique. Son visage éclairé par la lumière du soleil. Il dormait comme un loir. Je ne sais pas pourquoi, mais je me sentais bien dans ses bras, je me sentais en sécurité et son torse était incroyablement chaud et musclé (Auteur : Haaaaaa les pectorooos !!). Mais bon, vu que je suis réveillée, je vais descendre. Je me dégageai lentement de ses bras, sortis du lit, et passa un pull. Je pris mon portable avec mes écouteurs et descendis à la cuisine. Je regardai l’horloge et vis qu’il était 8h. Bon c’est peut-être un peut tôt pour les réveiller. Bon je mis mes écouteurs et commença à préparer le petit déjeuner. C’était tôt, mais je dansai et chantai, pas trop fort bien sur, déjà comme une folle. J’étais tellement à fond que je ne remarquai pas tout de suite Rosa.
Rosa : Hey oh
Moi : Kyaah
Rosa : Hahaha t’aurais vu ta tête c’est géant.
Moi : Nan mais on t’a jamais dis que quand quelqu’un écoute de la musique faut pas lui faire peur comme ça ?
Rosa : Heuuuu…. Non.
Moi : Mouais
Rosa : Tu chantes, et tu danses comme une déesse.
Moi : Pff dis pas n’importe quoi.
… ?: Non elle a raison.
Je me retournai et vis Leigh devant la porte.
Leigh : Tu chantes vraiment très bien Chloé
Moi : Merci
Rosa : Peut-être qu’en chant on pourra chanter ensemble avec les filles ?
Moi : Ouais ce serait cool. Bon le p’tit dej est prêt.
Rosa : Cool. J’ai déjà réveillé les autres, il manque plus que Cast.
Moi : J’vais le réveiller.
Rosa : Ok
Je remis mes écouteurs et montai dans à l’étage pour aller réveiller monsieur marmotte. Lorsque j’ouvris la porte, je ne le vis pas. Je vis une autre porte. Je me dirigeai vers elle et l’ouvris. Là, je vis une chose que je n’aurais du jamais voir.
Chapitre 4: Un samedi de folie
Le rouge me monta aux joues instantanément, et je fermais la porte avant qu’il ne me remarque. Putin merde. Il fallait que je le vois à poils. J’étais horriblement gênée. Et tout ça à cause de mes écouteurs. Si je ne les avais pas, j’aurais entendu la douche, et ne serais pas rentrée. Mais nan, je suis tellement une addict que je les avais. Je redescendis donc. Lorsque je rentrai pour la seconde fois dans la cuisine, tous les autres étaient là. 
Annick : Bah t’a fais du sport ou quoi ? T’es toute rouge.
Moi : Heu… heu… n-non
Annick : Qu’est ce que t’as ?
Moi : J-j’’ai vu un truc que je n’aurais jamais du voir.
Annick : Explicite
Moi : Après. Laisse-moi d’abord m’en remettre.
Je m’assis entre elle et Louise et mangeai avec le peu d’appétit qu’il me restait. Soudain, quelqu’un me murmura quelque chose à l’oreille.
… ?: Alors ? On a eu la belle vue ?
Je me retournais, et découvris derrière moi Castiel avec un sourire pervers aux lèvres. Je rougis de nouveau en repensant à ce que j’avais vu et détournai la tête.
Rosa : Tient t’es là toi. T’étais où, Chloé était partit te chercher ? Tu la pas vu ?
Castiel : Oh si si. 
Rosa : Bah pourquoi t’es pas descendu avec elle ? Il s’est passé quelque chose parce qu’on aurait dit une tomate en revenant ?
Castiel : Elle m’a vu pendant que je prenais ma douche.
Tous sauf moi et Castiel : QUOI ??!
Et puis il dit ça pression lui. Ils tournèrent tous la tête vers moi, ce qui me fit rougir encore plus. Je ne savais plus où me mettre.
Moi : J-j-j’avais mes écouteurs donc j’ai pas entendu la douche, et puis l-la porte était pas fermé à clef. C’est de sa faute aussi.
Castiel : Oui tu as raison c’est de ma faute. Je ne t’ai pas montré le meilleur.
Je me retournai vers lui, intrigué par sa phrase. Que voulait-il dire ? 
Castiel : Mais bon peut-être auras-tu une autre occasion de le voir.
Sur cette phrase énigmatique, il fit demi-tour le sourire aux lèvres, et sortit de la cuisine. Une fois qu’il eut disparu, je me retournai face à mon assiette et vis tous mes amis me regarder avec surprise et incompréhension. Oh le salaud…

 

----------------------------------------------------

Voilà mon 4e chapitre. Avis?

Bisous et abonnez vous

Publié dans Saison 1

Commenter cet article

Siattou (mon pseudo As) 17/06/2016 14:18

Pere de Chloé:Castiel je te voi venir...

Nicky 31/05/2015 16:32

Trop bien cette chronique, suspense et amour garantis. A lire absolument Cest de la bombe, surtout écrit par la meilleure auteure

Castiel- Chloé fiction AS 17/06/2016 22:04

Non. Mais j'ai le projet d'en faire une autre mais uniquement quand celle la sera terminée

Siattou (mon pseudo As) 17/06/2016 14:19

Tu as raison.Dit tu une autre fiction as?

Castiel- Chloé fiction AS 31/05/2015 16:37

Merci beaucoup ça me touche! J'espère que la suite te plaira tout autant !