Chapitre 11: Un Halloween tout en émotion (partie 2)

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

J’ouvris mes yeux en grand, et mon cœur manqua un battement. Si je m’y attendais. Il… m’aime ?
Lysandre : Je suis tombé amoureux de toi dès la Seconde. Pas tout de suite, mais en apprenant à te connaître. C’est d’ailleurs la première fois que je tombe amoureux d’une fille avec ton caractère, mais ça me plaît.
Il relâcha mes épaules, et prit à la place mes mains, qu’il posa sur son cœur. Il bâtait la chamade, surement autant que le mien. Puis, il posa son front contre le mien.
Chapitre 11: Un Halloween tout en émotion (partie 2)
Lysandre : Annick, j’aime tout chez toi. De ton caractère en passant par ta manière d’être sans oublier ta magnifique beauté. Je sais que ce n’est pas le lieu ni le moment approprié, mais je n’en pouvais plus de garder ça pour moi. Et puis les occasions où nous ne sommes que tous les deux, sont si rares. Je ferais tout pour toi, je serais toujours là pour toi, pour te protéger. Je t’aime.
Je n’en croyais pas mes oreilles. Moi qui croyais que mon amour n’était pas réciproque. J’étais si heureuse de savoir que c’était partagé.
Moi : L-la première fois que je t’ai regardé, je t’ai tout de suite aimé. Sauf que tu es si calme, si posé, si doux, que… que je me disais que jamais tu ne pourrais ressentir la même chose pour quelqu’un comme moi. Mais…je t’aime aussi Lysandre. Je t’ai toujours aimé.
Lui avouer ce que je ressentais me fit le plus grand bien, d’autant plus que je savais maintenant que c’était réciproque. Je remerciais les deux monstres de nous avoir réunis. Il me sourit gentiment, puis doucement, il approcha ses lèvres des miennes. Quand elles se touchèrent, un flot d’émotions me submergea. Elles étaient si douces, si brulantes. Il était doux, découvrant pour la première fois ma bouche. Je voudrais rester pour toujours ici.
*CLICK*
 
Fin PDV Annick
PDV Guillaume :
 
J’essayai d’ouvrir la porte, mais rien à faire, elle était verrouillée. Je ne comprends d’ailleurs pas comment elle a pu se verrouiller toute seule. Castiel lui, lui rentrait dedans et donnait des coups d’épaule.
Moi : Hey vas-y doucement mec. Sinon je voudrais pas être à ta place quand Rosa verra que t’a défoncé la porte.
Castiel : Pff
Il s’arrêta et se massa l’épaule. Je regardai la pièce où on se trouvait. C’était la première fois que je venais ici.
Castiel : Merde. On s’est fait avoir comme des bleus.
Moi : Ouais mais c’est pas en râlant que les choses vont avancer alors autant résoudre les énigmes au moins on finira plus vite. Bon alors l’énigme dit : « Tu m’aimes, tu me manges, je t’effraie, mais je ne suis pas la citrouille ». What ? Si c’est pas la citrouille c’est quoi ?
Je me grattai la tête en réfléchissant. Mais c’est vrai, que ça aurait été trop simple si ça avait été la citrouille. Je regardai autour de moi pour essayer de repérer un objet qui pourrait répondre aux indices.
Castiel : Bon ça commence à me casser les couilles ce truc.
Il se dirigea vers une corbeille et prit une pomme rouge.
Moi : Heu… t’es sur que c’est ça ?
Castiel : Non et je m’en fous. Allez, on s’casse.
Il rejoignit rapidement la porte pour sortir. Bon c’est vrai que c’est un peu chiant, mais quand même, faut pas péter un plomb pour ça quand même. Dès fois, je le comprends pas ce mec. Il reste calme pour un gros truc, et s’énerve pour trois fois rien. Enfin bref je le suivis tout de même, un peu plus lentement. Cette fois-ci, la porte s'ouvrit comme par enchantement. Il sortit de la pièce. Je m’apprêtai à en faire autant, que la porte se referma devant mon nez.
Moi : Putain ça va pas recommencer !
Je m’empressai de toucher la poignée, et mes soupçons furent confirmés : j’étais de nouveau enfermé.
 
Fin PDV Guillaume
PDV Castiel :
 
J’avais tellement les boules que je marchais à fond, sans prendre la peine d’attendre Gui. Nan mais sérieux, c’est quoi ce jeu à la con. Répondre à des énigmes d’intello, se faire enfermer par des gugus déguisés en monstre. Je vais pas me casser la tête, tout ça pour gagner… gagner quoi ? Deux malheureux bonbons. J’ai mieux à foutre.
Moi : Je retourne au salon, j’arrête. Il me soule ce jeu à la con, je vais pas passer la soirée à répondre à des devinettes débiles.
J’attendis la réponse de mon ami, mais il restait silencieux.
Moi : Oh oh, tu dors ?
Toujours rien. Je me retournai, et vis qu’il n’était pas derrière. Putain il est passé où ? À tous les coups, il était enfermé dans la chambre. Oh et puis Rosa finira par venir lui ouvrir. Le gros monologue que je viens de me prendre la c’est énorme. Je me dirigeai vers un couloir menant au salon. Je venais de m’y engager, quand je vis au bout, un homme, la tête à l’envers, une hache à la main. Génial, je vais devoir faire un détour. Je sais que c’est juste un gars déguisé, mais on ne sait jamais, et puis je suis pas suicidaire. Je dus faire un détour par l’escalier, mais je vis sur les dernières marches, une espèce de femme, dans une robe blanche, imprégnée de taches de sang, qui me regardait avec des yeux de la même couleur que mes cheveux. Nan mais ils sont combien sérieux ? Je fis encore demi-tour. Bon, si je peux pas me rendre au salon, je vais aller à la cuisine… sauf que pour y accéder, il faut passer par le salon. Quelle chiotte ! Bon, ba j’ai qu’à essayer de terminer le jeu. Attends… c’est Guillaume qui a la feuille. C’est bon le prochain Halloween, je reste chez moi. Alors résumons la situation : Lysandre à disparu, Guillaume est enfermé et il a la feuille avec les énigmes, les filles sont sans doute mortes de peur, je peux pas retourner au salon. La seule chose que je peux faire, c’est aller dans une chambre et piquer un somme, le temps que Rosa décide d’arrêter ce jeu. Une ombre passa dans un autre couloir. Je sais pas, mais elle avait pas l’air bien méchante celle-là. Elle avançait doucement, d’un pas mal assuré.
… ?: Wou-Hou ! Y a quelqu’un ? Les filles ?
Cette voix… ok je sais qui c’est. Et si on s’amusait un peu ? Discrètement, je la suivis. Pour commencer, je fis des bruits de fantômes.
Moi : Hooouuu-hooouuu
Elle sursauta et se retourna. Heureusement, elle ne me vit pas. Haha c’est trop facile d’effrayer une fille. Bon, quoi d’autre ? Ha je sais ! Je tapais contre le mur, pour faire comme des bruits de pas. Mon amie se retourna, visiblement mal à l’aise (ça se comprend) et accéléra le pas. Dans sa précipitation, elle faillit louper le virage et se prendre le mur. En voyant ça j’explosai de rire. Il se répercuta contre les murs, et on eut dit un rire démoniaque. Trop fort. Je me dépêchai de la suivre, pour ne pas la perdre de vue. Elle marchait rapidement, mais je n’eus aucun problème pour la tracer. Quand, à un tournant, plus loin, je vis un bras poilus dépasser, tenant une arme blanche à la main. Nan mais c’est limite une invasion à ce stade là. La connaissant, quand elle verra monsieur Grinch, elle va faire une crise cardiaque. Je remarquai que nous étions près d’une chambre. C’est le moment ou jamais. Je courus et l’attrapa un peu violemment par le bras, la tirant brusquement dans la chambre. Je refermai rapidement la porte et la plaqua contre mur. Ça c’était passé si vite, qu’elle n’avait eu ni le temps de comprendre, ni le temps de crier. Elle ouvrit la bouche, mais je lui fis comprendre de se taire.
Chapitre 11: Un Halloween tout en émotion (partie 2)
Moi : Chut c’est moi. Tais-toi.
Je venais à peine de finir ma phrase, qu’un grognement se fit entendre de l’autre côté de la porte. Nous retenions tous les deux notre souffle, et ne bougions plus d’un pouce. La bête sembla rester quelques instants près de la porte, puis partit. Quand elle fut assez loin, nous lâchâmes un soupir de soulagement en même temps. Je remarquai à cet instant, que mon doigt était toujours sur sa bouche entrouverte. Ça me ferait penser à… oulah je dérape. Faut que j’arrête de penser à des trucs comme ça moi.
Moi : Ça va ?
Chloé : Non mais ça va pas de faire peur aux gens comme ça!
Moi : Attend, je t’évite de tomber sur Monsieur Monstre, et toi tu m’engueule ?
Chloé : Ok merci beaucoup pour ça. Mais avoue que les autres trucs c’était toi.
Moi : Qu’est ce qui te fait dire ça ?
Chloé: J’ai reconnu ton rire. Aussi démoniaque était-il, c’était le tient.
Moi : Il est si reconnaissable que ça ?
Chloé : Oui. Dommage pour toi. Et au fait, ils sont où les autres ?
Moi : Enfermés dans des pièces de la maison. Et les filles ?
Chloé : Enlevées par des monstres.
Moi : Ba on dirait qu’il ne reste plus que toi et moi alors.
Cette phrase voulait tout dire, et elle le savait. Ce que j’adore avec Chloé, c’est que direct, elle se fait des films et imagine des trucs pervers… quoique venant de moi elle à plutôt raison. Sauf que, elle ne réagit pas comme je l’attendais. Elle sourit, et se colla un peu plus à moi.
Chloé : Tu as raison. Alors autant en profiter un peu…
Elle passa ses mains autour de ma taille. J’ouvris grands les yeux. Putain elle fout quoi ? Elle s’aventure sur une pente TRES glissante. Si elle veut jouer à ce jeu là, elle risque de perdre. Mais ça ne lui ressemble pas de faire ça. Qu’est ce qu’il lui prend. Si elle continue, je ne suis pas sur de pouvoir me contrôler. Elle se mit sur la pointe des pieds, s’approcha de moi et…rigola ? Pourquoi elle rigole?
Chloé : Hahaha excellent, t’aurais vu ta tête. On aurait dit que t’avais vu un revenant.
Oulah je comprends plus rien là.
Chloé : Ooh faut te reprendre hein. Je déconnais. Je voulais juste te montrer ce que ça faisait quand on te fait un truc comme ça. Je pensais pas que ça marcherait aussi bien. C’est géant, je devrais faire ça plus souvent ! XD
Elle se détacha de moi et sortit de la chambre en rigolant. Moi, j’étais la bouche ouverte comme un attardé. C’est moi ou… je viens de me faire mener en bateau ?
 
Fin PDV Castiel
PDV Chloé :
 
La vache la tête qu’il a tiré tout à l’heure c’était juste phénoménal. On aurait dit qu’il avait vu un revenant. Pourquoi j’avais fait ça ? Juste pour lui montrer ce que ça faisait, quand quelqu’un nous fait une blague de ce genre. Je pensais pas qu’il réagirait autant. Si j’avais su, je l’aurais fait beaucoup plus tôt. N’empêche que je suis bien fière de mon coup.
Je ne remarquai qu’à cet instant, que les lumières étaient allumées. En descendant l’escalier, je vis Castiel me suivre d’un peu plus loin, les mains dans les poches, avec toujours cette même expression d’incompréhension. Lorsque son regard croisa le mien, je ne pus m’empêcher de rire, en voyant sa bouille de petit garçon. Il est trop chou ! Mais faut quand même qu’il se reprenne, c’était juste pour déconner. Je me rendis au salon, où Rosa, Leigh et Nath discutaient, comme si de rien n’était sur le canapé. Leigh fut le premier à me remarquer.
Leigh : Tiens, voilà notre première rescapée. Alors ?
Moi : Si on oublie le fait qu’on s’est fait attaquées, pourchassées et séparées, tout va super bien.
Rosa : Hum hum… et sinon t’es toute seule ?
Moi : Castiel doit pas tarder à arriver, il me suivait.
Rosa : Et… il s’est passé quelque chose entre vous ?
Oulah ça sent la question piège. On dirait qu’elle attend que je dise oui.
Moi : Heeuu… non rien de particulier
Elle sembla déçue de ma réponse. Mais rapidement elle retrouva le sourire. Et c’est peu dire. Elle poussa un grand cri de joie avant de se lever et de se taper dans les mains. Qu’est ce qui lui prend encore ? Je ne le sus qu’en me retournant. Là, je crus m’étouffer. Ah ça, si je m’y attendais… enfin oui je m’y attendais, mais pas aujourd’hui quoi. Pour une surprise c’est une bonne surprise. Qu’est ce que j’ai vu ? J’ai vu Annick et Lysandre, arriver main dans la main, en se regardant comme des amoureux. Owwnn it’s so cute !!
Rosa : KYYYAAA ça a marché !! Ils sortent ensemble !!
Elle se jeta sur notre nouveau couple. Elle les serra fort dans ses bras avant de s’écarter.
Lysandre : J’ai compris ton manège à l’instant où je me suis retrouvé seul avec Annick. Bien joué Rosa.
Rosa : Hihihihi merci !
Annick : Attendez de quoi vous parlez?
Rosa : Rien laisse
A ce moment là, Louise débarqua en courant comme une malade et vint se cacher dans mon dos. Suivirent ensuite Castiel et Guillaume qui se tchéquèrent en rigolant. Moi perdue. Moi pas comprendre.
Moi : Heu Lou, il s’est passé quoi pour que tu débarques comme une dingue?
Elle se contenta juste de pointer du doigt Guillaume en tremblant.
Guillaume : Ba alors, on a peur du grand méchant loup ?
Moi : … ok je vais même pas chercher à comprendre.
Rosa : BREF ! Sinon le jeu vous a plu ?
On s’est tous tournés vers elle, en la regardant avec de gros yeux. Elle est sérieuse là quand elle pose cette question ?
Castiel : Tu nous demande si on a aimé répondre à des énigmes débiles…
Louise : Se faire attaquer…
Annick : Enlever par des monstres…
Guillaume : Et enfermer dans des pièces ?
Tous : NON !!
Rosa : Bon ok ça ne vous a pas plu, mais mon objectif à été atteint.
Louise : Qui était ?
Rosa : Faire des couples.
Guillaume : Hein ?
Rosa : Deux. Je sais pas si t’a remarqué, mais Lys et Annick se tiennent la main.
Guillaume : Et ?
Rosa : Réfléchis
Guillaume regarda Rosa, puis dévisagea Lysandre, ensuite Annick, puis revint à Rosa… avant de tourner la tête d’un coup sec vers son ami.
Guillaume : Oh man tu sors avec elle ? Bravo !
Annick : Et bin, je te croyais pas si long à la détente Guigui.
Guillaume : Oh ça va hein x)
Rosa : Bref, bon qui a faim ?
Tous : MOI !!
Rosa : C’est bien ce que je pensais. Bon ba a table les enfants.
Nous avions préparée cette après-midi des spaghettis bolognaise, du rôti de porc, du gratin dauphinois (Auteur: J'avais pas d'idées pour le repas XD). Et en dessert un moelleux au chocolat de la mort qui tue (c’était trop bon. Normal c’est moi qui l’ai fait ! XD). Eh bin je peux vous dire que j’ai TRES bien mangé. J’avais l’impression de peser trois tonnes ou d’être une femme enceinte de 8 mois (ce que n’a pas manquer de me faire remarquer Castiel). Quand nous finîmes de manger, il était 22h30. Nous avions tous le ventre remplis à ra-bord.
Rosa : Ça vous dit un Pictionary ?
Tous : Ok
On installa le plateau et on forma les équipes. Dans la première : Annick, Leigh et Nath. Dans la seconde : Castiel, Lysandre et Louise. Et dans la dernière : Rosa, Guillaume et moi. Qu’est ce que je fous dans cette équipe moi. Je me retrouve entre deux fous de la vie. D’un côté, j’ai une meuf qui passe sa vie à gueuler, et de l’autre un attardé qui bave presque quand il regarde la télé (oui je sais j’adore mes amis ^^ mais comme on dit, qui aime bien châtie bien). Enfin bref, au moins je risque pas de m’ennuyer. Par contre Annick… la seule folle au milieu de gars posés. Hahaha elle va se prendre des vents de malade. Et dans l’autre équipe c’est Lysandre qui va souffrir. Halalala... ça va être la guerre je vous le dit.
1h plus tard
Moi : Putain c’est quoi ta chose ?!
Guillaume : Mais regardez au lieu de gueuler !
Rosa : Mais même un gamin de 3 piges dessine mieux que ça quoi!  Moi tout ce que je vois c’est un gars sur une carpette qui vole. Attends… Aladdin !
Guillaume : Non !
Leigh : Il reste 10 secondes.
Moi : Bon merde c’est quoi. Y a pleins de gugus par terre. Un teubé avec un masque et un sac.
Guillaume : Allez merde bougez vous c’est pas compliqué.
Leigh : Finis
Rosa : Bon c’est quoi?
Guillaume : Ali Baba et les 40 voleurs. C’était pas sorcier quand même
J’ouvris grand la bouche. Nan mais il est sérieux quand il dit ça. Je pris la feuille de dessin et lui colla sous le nez.
franchement on est d'accord, son dessin c'est de la merde non?

franchement on est d'accord, son dessin c'est de la merde non?

Moi : Sérieux man!! Tu veux me dire que ÇA, ça représente Ali Baba ? Tu te fous de ma gueule ? !
Guillaume : Ba quoi, c’est bien lui qui a le tapis volant non ?
Moi : TOI C'EST TON CERVEAU QUI S'EST BARRE EN TAPIS VOLANT OU QUOI? ! C’EST ALADDIN CRETIN !
Guillaume : …ha
Rosa : Nan mais révise tes classiques mec. T’es complètement à l’Ouest!
Castiel : Hahaha génial. Bon ba, je crois que la partie est finie. On a gagné.
Je m’écrasai comme une baleine dans le canapé trop dégoutée. Je savais que ça m’apporterait rien de bon d’être dans leur équipe.
Moi : Fff. Merci Guigui.
Castiel s’approcha de moi et passa son bras par-dessus mon épaule en rigolant.
Castiel : Hahaha quel dommage, mais tu n’avais aucune chance contre moi.
Je forçais un rire méprisant.
Moi : Hahaha c’est très drôle hein.
J’enlevai son bras et le poussai, ce qui le fit rire encore plus. Pff, gamin. Je me vengerai. J’avais le moral à zéro après ça. Déjà que j’aime pas perdre, mais alors pour un truc aussi débile, c’est encore pire.
Leigh : Bon, pour détendre l’atmosphère, je propose qu’on regarde un film.
Rosa : Oui, bonne idée mon chéri, j’ai besoin de me changer les idées.
Mon amie alla chercher le film que nous avions choisis : l’Exorciste. Je suis pas sure que ça me détende tout ça mais bon.Tout le monde s’installa dans les canapés et fauteuils… sauf moi. Je me mis par terre, adossé contre le canapé. Oui bon c’est sur que c’est pas le meilleur endroit être entre les jambes des gens, car on risque de se prendre un coup de pied à tout moment.
Guillaume : Ça te plaît tant que ça de jouer les SDF ?
Moi : Non, mais au moins, je sais que je ne tomberai pas plus bas
Il haussa les épaules d’un air un peu blazé, avant de retourner s’assoir. Et… je sais pas, j’adore m’assoir par terre, tu peux te mettre comme tu veux. Le seul problème, c’est que si tu y reste trop longtemps, t’as super mal aux fesses. C’est un mal pour un bien.
Ba vous savez quoi ? J’étais bien contente de m’être mise par terre. Quand le film a commencé à être trop flippant pour moi, je me suis éclipsée en douce. Je suis partie me planquer dans la cuisine grignoter des chips en me bouchant les oreilles. Quoi ? J’ai pas envie de faire des cauchemars moi. Je crois bien que j’ai finis les chips Barbecue, ils sont trop bons ceux-là. Mais franchement, je sais pas comment ils font les autres pour regarder ça sans broncher. Quoi que… les seuls qui restaient impassibles étaient Castiel, Lys, Leigh (ils sont pas frères pour rien). Ces gars sont des grands mystères de la nature pour moi. Et puis à côté, il y avait les gens normaux, qui étaient enfoncés dans le canapé, ou qui serraient les mains des autres à les en faire exploser, ou encore celles qui se cachaient derrière leur mec. Ça c’était pour ceux qui étaient en couples, et qui étaient des filles. Parce que Guillaume et Nath flippaient grave, mais ils allaient pas se prendre la main. Du coup, ils faisaient genre de se gratter le front pour baisser la tête. Halala ils me font bien rire les deux la. Quand on arriva vers la fin du film, je revins à ma place aussi discrètement, ni vue ni connue. Faites place, 007 est dans la place. Je fis genre que j’étais plongée dans l’action pour quelques secondes, avant que ne générique ne passe. Nath, qui était le plus proche de l’interrupteur, alluma la lumière. En voyant la gueule de mes amies, je fus prise d’un énorme fou rire. Elles étaient toutes livides, avec des têtes de zombies.
Moi : Hahaha les filles, vous êtes parfaites pour un film d’horreur. Je vous vois bien dans The Walking Dead.
Elles tournèrent toutes les trois la tête vers moi simultanément, avec un air de dire « ta gueule ou je te tue ». J’ai baissé la tête. Ok je l’ai bien cherché. Et puis je pense que j’aurais été dans leur cas si j’avais suivie le film jusqu’au bout. Je me suis levée et dirigée vers la table me servir un verre d’eau. Du coin de l’œil, je vis une tignasse rouge passer dans mon dos.
Castiel : Sois plus discrète la prochaine fois.
Hein ? De quoi il… haaaa j’ai compris. Il m’a vu filer pendant le film. À croire que ce mec m’espionne. Pff, même pas peu d’intimité dans c’te baraque. Je suis trop dégouté, j’étais trop contente d’avoir été pour une fois discrète, je m’étais fais tout un film. L’Agent spécial 2.0 en mission : fuir pour éviter une catastrophe dans le monde des rêves. Relevez-vous la mission ? J’accepte. Attention, let’s go ! Roulade avant, slalom entre pieds humains, pieds de tables, pour finalement arriver en terrain sécurisé : la cuisine. Seconde mission : revenir pour que les poules mouillés et les aliens ne se doutent pas de la supercherie. Et c’est repartie pour galipettes avant, galipette à 90° sur la droite, hop esquive d’une jambe poilue sauvage arrivée en plein milieu du chemin, puis arriver en dérapage (avec au passage un barbecue fessier) sur un tapis. Bravo Agent spécial 2.0, vous avez accomplie vos missions avec brio… Ba non même pas. Il fallait que  monsieur, me casse mon délire -_-
Rosa: Maintenant, au lit les enfants 
Castiel : Attends laisse-moi deviner. Des chambres mixtes ?
Rosa : Ba non pas cette fois. Les filles avec moi, les mecs avec Leigh.
Lysandre : Tu es malade aujourd’hui ?
Rosa : C’est vraiment si étrange que ça que je ne fasse pas des chambres fille-garçon ?
Tous : Oui
Rosa : Vous savez, ça arrive que les gens changent de temps en temps. Et puis vous savez quoi, le changement, c’est maintenant (elle brandit le poing le point en l’air, comme si elle tentait de nous convaincre)!
On rigola tous avant de se dire bonne nuit. Annick, sembla hésiter à aller voir Lysandre, mais celui-ci lui sourit et vint la voir. Il l’embrassa gentiment, avant de la quitter. Mon amie sembla soulagée. Lorsqu’elle tourna la tête dans ma direction, et qu’elle vit que je la regardai d’un air…bon je suis pas rétro-réfléchissante, mais je pense que je devais faire une tête de psychopathe vu comment elle a fuit. Je me suis empressée de la rattraper et de l’attraper par le bras.
Moi : Aloooors ?
Annick : Q-quoi ?
Moi : Nan nan rien ^^
Nous arrivâmes dans la chambre de Rosa, et nous mîmes toutes en pyjama. Nous nous assîmes sur le lit en commençâmes à discuter
Rosa : Mon plan à magnifiquement bien marché.
Moi, Annick et Louise : Ton plan ?
Rosa : Oui. Le but de ce jeu, était de former des couples. On enfermait deux personnes dans une même pièce, et ils devaient s’avouer qu’ils s’aiment. Bon mon plan n’a pas été une réussite totale, mais 1 sur 3 c’est toujours mieux que rien.
Moi : Donc, tes « couples », c’étaient Nicky et Lys, Louise et Guillaume et moi avec Cast ?
Rosa : Oui.
Louise : Ba je te dis pas la catastrophe que ça a été avec Gui. Le mec il tremblait de peur. Il s’est caché dans mon dos, tout le temps qu’on déverrouille. Et ça chouine, et ça se plaint. Une vraie fillette ce gars. Il arrêtait pas de dire, « Maman je veux pas mourir ». J’ai faillis lui en coller une pour qu’il se taise.
Moi : C’est très romantique tout ça. x)
Louise : Et toi?
Moi : Oh… ba moi je déambulais dans le couloir  à votre recherche quand Castiel m’a tiré, et pas gentiment, dans une chambre pour m’éviter de tomber sur un monstre.
Rosa : Et ?
Moi : Il s’est fait prendre à son prendre à son jeu.
Rosa allait ouvrir la bouche pour parler mais je ne lui en laissai pas le temps
Moi : Je m’explique. Il adore me mettre dans… des situations embarrassantes on va dire, pour ensuite se foutre de ma gueule. Mais cette fois-ci, j’ai inversé les rôles. Et ça l’a vachement surpris. Enfin bref, l’histoire la plus intéressante, c’est celle que va nous raconter Annick, n’est-ce pas ?
Nos regards se posèrent sur Annick, qui tira une tête de chèvre et nous sortis des propos complètement incohérents
 
 
Chapitre 11: Un Halloween tout en émotion (partie 2)
Louise, Rosa et moi nous regardâmes en même temps, puis explosâmes de rire. Oh mon Dieu, pourquoi j’ai pas filmé ça. Nous rigolions tellement, que nous pleurions et avions mal au ventre. Annick elle, était rouge écrevisse.
BOUM BOUM BOUM
Castiel : WHOAAH C’EST PAS BIENTÔT FINIT CE BOUCAN ? Y EN A QUI VEULENT DORMIR !!
Moi : MON CUL ! RETOURNE TE BRANLER ET FOUS NOUS LA PAIX.
Pas de réponse. Blam dans les dents. Quand nous finîmes par nous calmer, Annick nous raconta ce qui c’était passé. Oh mais si c’est pas choux ça ^^ . Pour finir la soirée en beauté, nous fîmes une petite série d’actions. Et bien sur, c’est qui la première ? Hein? Hein ?! Ba c’est moi -_-
Annick : Heu… va toquer chez les garçons et demande leur un paquet capotes.
Moi : Mais t’es complètement timbré toi. Je vais pas faire ça moi, t’a craqué!
Annick : T’as pas le choix sinon c’est pas des capotes que tu vas leur demander, c’est un truc bien plus dégueu.
Moi : Ok ok
Je quittai la chambre et alla toquer à la chambre des mecs.
TOC TOC TOC
Toutes leurs conversations se turent en même temps. Nan mais elles sont sérieuses les filles, demander un paquet de capotes. Ils vont me prendre pour une malade, une…
Leigh : Oui ?
Là imaginez la scène  : 5 beau goss, en calbut, et pour certains torses nus. Un qui me regarde genre « sacrilège que fait-elle là ? », un qui m’a regardé furtivement, avant de retourner écrire dans son carnet, un qui se demande ce que je fais là, un qui me regarde l’air « oh Chloé, coucou ! », et un qui me regarde, me fixe, me déshabille du regard, me…
Moi : 0////0 Heu… non non rien
Je filai en courant jusqu'à la chambre. Si j’avais porté des lunettes, les verres auraient surement explosés. Ça y est c’est finit, je ne les regarderais plus de la même manière. Cette vision va hanter mes rêves jusqu’à la fin des temps. Mais quand même, c’était un sacré tableau. C’était à en faire craquer plus d’une. Petite veinarde va.

_______________________________________________

Alors j'espère que ce chapitre vous à plu!

Un Halloween comme ça, ça vous dit? ;)

Oui je vous l'accorde, la scène entre Annick et Lysandre est un peu fleur bleue, voire même cucu pour d'autres. Mais j'espère que vous en avez bien profités parce que la prochaine de ce genre n'est pas pour tout de suite x)

Alors dans la scène où Chloé toque chez les garçons, avez-vous deviné à qui appartenait chaque description?

Prochain chapitre dans 15 coms.

Bisous bisou <3

Publié dans Saison 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lyonevia 27/07/2017 20:27

Il ne se passe vraiment pas un chapitre sans que je ne ris XD Tu as de super idées, j'aime beaucoup ton histoire !

Cinty ♥ 19/10/2015 20:15

La suite steuplaiiiiit =^.^=

Caro 16/10/2015 22:15

Tu retrouve quand internet chez toi ? ^^

Juju 15/10/2015 21:58

Pk tu répond pas ? :'/

Castiel- Chloé fiction AS 16/10/2015 14:57

Désolé problème d'Internet

GladIs 14/10/2015 12:36

bientot la suite? stp stp stp :3 dis wiii dis wiii ^^

Castiel- Chloé fiction AS 16/10/2015 14:57

La suite bientot =D

Tanya 13/10/2015 22:38

15 commmmm's trop bien !!!!! J'adore ta fic' ! Comment t'est venue l'idée de faire une fiction ?

Castiel- Chloé fiction AS 17/10/2015 16:55

Merci beaucoup ;) Alors je lisais beaucoup de fiction sur AS, et j'ai eu envie de créer la mienne, d'autant plus que j'adore ce jeu. Et je ne le regrette pas une seconde car ça me permet d'inventer une vie que je rêverais d'avoir. Et plus encore quand je vois qu'elle vous plait. Voili voilou ^^

LouloutA 13/10/2015 22:37

Perfect ! Trop chou lysandre :') j'aime !

Castiel- Chloé fiction AS 16/10/2015 14:45

Haha merci ^^

Laurence qui danse 13/10/2015 22:21

Vraiment bien !!!! Chuis trop pressée d'avoir la suite ^^ donc la question phare: pour quand la suite ? =D

Castiel- Chloé fiction AS 16/10/2015 14:42

Merci ^^ voici ma réponse : je posterais le prochain chapitre dès que je retrouverai internet chez moi

Juliiiien 13/10/2015 22:19

Bon je suis un gars qui lit ta fiction depuis le début et je n'ai jamais osé mettre un commentaire car les gens ce serai dit " un mec qui lit une fiction comme ça?!" Mais aujourd'hui je me lance et te félicite car c'est une bonne fiction avec un super bon départ ;) bravo et à bientôt espérant que personne se moque de moi car j'ai vraiment du plaisir à lire ta fiction mademoiselle ^^

Castiel- Chloé fiction AS 16/10/2015 14:41

Merci beaucoup ça me touche que tu ai commenté, et ça fait plaisir de savoir que même des garçons peuvent aimer ce genre de fiction. Maintenant si les gens rigolent de toi, dis chacun son style. Donc je te remercie énormément ^^

Clara 13/10/2015 22:17

Bon je crois que je vais répéter ce que les autres ont dit mais... C'est un superbe fiction ! ;)

Castiel- Chloé fiction AS 16/10/2015 14:36

C'est pas grave ça fait toujours plaisir a lire ^^ merci