Chapitre 22: Préparatifs

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

Moi : Qu’est-ce que c’est ?
Rosa : Il faut à tout prix que tu viennes faire du shopping avec moi pour acheter les tenues pour le bal !
En entendant la raison de toute cette excitation, je tirai une tête blasé. Elle fait un caca nerveux pour…du shopping ?!
Moi : Nan mais t’es sérieuse là ? C’est juste pour ça que tu fais tout ce raffut ?
Lysandre : Ah tu vois, quand on te dit que tu exagères
Rosa : Non, la c’est vous qui ne vous rendez pas compte de la situation. Nous avons moins de deux semaines pour trouver la tenue parfaite.
Louise : Mais c’est largement suffisant.
Rosa : Mais quand je dis tenue, cela comprend robe, chaussures, accessoires et mise en beauté.
Annick : On se croirait dans les Reines du shopping…
Rosa : Mais c’est exactement ça ! Il ne faut pas perdre un seul instant ! Je me refuse d’arriver comme une souillon au bal
Annick : Mais t’a vu ton dressing ? T’as même pas besoin d’acheter une nouvelle robe.
Rosa : Hors de question, il m’en faut une nouvelle !
Guillaume : Bon, vous allez m’excusez, mais si c’est pour t’entendre radoter toute la journée, je m’en vais.
Lysandre : Pour une fois, je suis d’accord.
Les deux garçons s’en allèrent, nous laissant seules avec cette furie. Quelle bande de lâches.
Moi : Mais nous abandonnez pas avec elle !
Rosa : Bien, maintenant que nous sommes entre filles, nous allons pouvoir discuter sérieusement.
Annick, Louise et moi nous regardâmes, toutes dégoutés. On en avait pour 2 heures, et encore. Quand Rosa se mettait à parler shopping, il était impossible de l’arrêter. Nous soupirâmes et nous préparâmes mentalement.
Rosa : Nous devons nous retrouver ce week-end, au grand centre commercial, avec de l’argent, beaucoup d’argent, pour nous acheter des tenues de rêves.
Louise : Ou alors, on peut faire ses courses chacun de son côté.
Rosa : Non non non. On va faire ça ensemble. C’est toujours mieux quand on a besoin d’un conseil. Les vendeuses ne sont pas sures, elles seraient prêtes  dire n’importe quoi pour te vendre leurs articles. Et puis, ça évitera d’acheter les mêmes choses.
Moi : Heu tu sais Rosa, nous avons des goûts très différents.
Annick : Je dirais même à l’opposé.
Rosa : BREF ! De toute façon je ne vous laisse pas le choix. Et puis vous verrez ce sera marrant.
Annick : Moi j’accepte à une seule condition.
Rosa : Laquelle ?
Annick : Tu nous laisse choisir nous même nos robes. Pas d’essayages interminables, d’accord, chacun se débrouille, et si on a besoin d’aide où d’un conseil, on demande à quelqu’un, mais en aucun tu ne choisis nos tenues à nos places
Rosa : Mais…
Moi : Tout à fait d’accord. C’est ça ou rien.
Rosa : Bon d’accord ça marche.
Louise : Parfait ! Donc on se retrouve après-demain au centre commercial ?
Toutes : Ouais !
Bon, une bonne chose de faite. J’espère que Rosa arrivera à se contenir, sinon ça va pas le faire. Mais je pense qu’on va bien s’amuser.
Moi : Faudrait aussi penser choisir nos chansons pour le bal. Parce que pire qu’une robe pourrie, n’avoir rien à chanter, et se taper la honte devant tout le lycée.
Annick : J’avoue
Rosa : Ba vous n’avez qu’à passer chez moi après les cours.
Tous : Ça marche.
Louise : Et pour les cavaliers, vous savez avec qui vous irez ?
Rosa : Moi avec Leigh forcément
Annick : Et moi avec Lys.
Moi : Et puis à côté il reste moi et Louise, les deux célibs de service…
Louise : Mouais. Et puis au pire, on y va toute les deux.
Moi : Ouais. Et puis au pire du pire, on devient lesbi
Louise : Ça marche pour moi.
Affaire réglée x) Et puis de toute façon les mecs c’est nul ! Nan je blague c’est bien les mecs. Oh et puis on avisera au dernier moment, parce que je n’irais jamais voir un mec. BREF ! Et c’était repartit pour une autre journée de cours.
Alors, qu’on était en cours et que j’étais avachie sur ma table, prête à m’endormir, la directrice entra dans la salle. Nous nous levâmes tous, puis nous rassîmes quand elle nous eut dit de le faire. Je me demandais ce qui l’amenait. Soit une mauvaise nouvelle, soit…une bonne. Ah non, je crois que je sais, elle va nous parler du bal.
Directrice : Bonjour à tous ! Comme vous le savez, dans deux semaines, vous serez en vacances. Mais avant cela, nous avons un évènement : le bal de Noël.
Qu’est-ce que je disais. Je suis trop forte !
Directrice : Pour cette occasion, tenue exigée. Toute personne qui arriverait  dans une attitude inappropriée, sera tout de suite renvoyée chez elle. Donc pour éviter les problèmes, les garçons en costume, et les filles en robe.
On entendit dans la salle des murmures. Certains de contentement, d’autres de frustration. Ces derniers, venaient surtout des garçons, à qui l’idée de venir en costard ne plaisait pas trop. Les filles quant à elles, étaient aux anges. Moi pour ma part, j’étais contente, mais sans plus.
Castiel : Ouais et c’est vous qui allé vous nous le payer peut-être ?
Directrice : Je ne répondrais pas à ça, vous vous débrouillerez monsieur Jones. Bien, je reprends. Par la suite, nous aurons de quelques volontaires  pour mettre tout en place, tel que la décoration,  l’organisation, ou encore la nourriture. Ensuite, il y aura encore une fois l’élection de la reine et du roi du bal. Donc choisissez bien vos tenues si vous voulez avoir une chance. Maintenant que cela ait dit, j’ai une deuxième nouvelle à vous annoncer. À la rentrée, il sera organisé une course d’orientation.
De nouveau, des exclamations fusèrent, et la directrice dut de nouveau réclamer le silence.
Directrice : Vous serez en binôme. Vous pouvez dès à présent commencer à réfléchir avec qui vous voulez être.
Ambre : Ça peut être des groupes mixtes ?
Directrice : Oui
Ambre : Génial ! Tu te mets avec moi Castielounet ?
Castiel : Nan mais tu t’entends ? Moi avec toi, rêve. Retourne dans ta boîte de conserve la sardine et fous-moi la paix.
Tout le monde éclata de rire, sauf Ambre, qui se replia sur elle-même. J’en pouvais plus, j’avais mal au ventre à force de rire. La directrice eut cette fois plus de mal à retrouver le silence. 
Directrice : Cela suffit ! Vous viendrez nous dire à la rentrée qui sera votre partenaire. Alors voici comment cela va se dérouler. Vous serez dans une forêt, dans laquelle vous aurez à trouver des objets et répondre à des énigmes. Vous aurez bien sur une carte pour évitez de vous perdre. Et l’équipe gagnante recevra un prix.
Rosa : Lequel ?
Directrice : Nous n’avons pas encore décidé. Vous le saurez le moment venu. Voilà, c’est tout ce que j’avais à vous dire. Je vais maintenant vous laissez reprendre votre cours.
La directrice ressortit, automatiquement, les discussions allèrent de bon train. Certains parlaient du bal et de leurs futures tenues, d’autres de la course et de comment ça allait se passer. Pour ma part, j’étais plus intéressée par le second sujet. Ça avait l’air vachement intéressant. J’étais quasi sûre qu’on allait bien s’amuser. Je me tournai vers Annick.
Moi : Hey, on se met ensemble pour la course ?
Annick : Désolé je suis avec Lysandre.
Oh comment il a été plus rapide que moi celui là. Ça me rappelai que je devrais aller le voir plus tard. Bon je vais tentez chez quelqu’un d’autre.
Moi : Rosa on se met ensemble pour la course ?
Rosa : Non désolé je suis avec Leigh
Moi : Mais… il est pas au lycée !
Rosa : On va se débrouiller, mais il va venir.
Bon, là ça commence à devenir problématique. Je vais quand même pas aller demander à…ah non, j’ai oublié quelqu’un.
Moi : Dis Louise, ça te dis on comment le plan lesbi maintenant ?
Louise : C’est-à-dire ?
Moi : On se met toutes les deux pour la course
Louise : Ça marche pour moi.
Moi : Cool !
Enfin, j’ai trouvé un partenaire ! Nan parce que si j’avais trouvé personne, ça aurait été vraiment problématique.  Nous avions perdu l’air de rien une bonne vingtaine de minutes. Et ce fut largement suffisant, puisque la sonnerie retentit. Nous sortîmes, laissant le prof dégouté, car il n’avait presque put rien faire entre l’annonce de la directrice et nos papotages. Finalement, tout ça nous, ou plutôt  m’avait bien sauvé de l’ennui. Enfin bon, tout ça pour aller dans une autre salle, pour encore une heure de cours. Mais bon comme c’est des maths ça va.
 
Nous étions tous au banc pour la récré, en train de discuter. Nos discussions étaient surtout centrées sur les deux prochains évènements.
Castiel : Na sérieux ça fait chier de devoir se mettre en costard !
Louise : Ba c’est pour éviter que les gens comme toi se pointent en short de plage, tee-shirt de rock et mocassins.
Castiel : N’empêche que ça reste de la merde. Je me demande même si je vais y aller à ce foutu bal.
Lysandre : Je te rappelle qu’on doit chanter
Castiel : Fais chier j’avais oublié ça -_-
Guillaume : D’ailleurs, il faudrait qu’on répète.
Moi : Vous savez ce que vous allez chanter ?
Lysandre : Non, mais on va bien trouver.
Annick : Et pour la course d’orientation, vous en pensez quoi ?
Castiel : Moi j’dis que c’est juste un moyen de se débarrasser de nous.  
Rosa : Rho, mais t’as pas finis de toujours râler ? Non, ça à l’air sympa. Au plus proche de la nature, tout en étant le plus rapide possible pour gagner. D’ailleurs je vous préviens tout de suite, ne vous étonnez pas si je gagne.
Moi : Si Leigh a le même sens de l’orientation que Lys, c’est mal parti x)
Nous rigolâmes tous, car il était vrai que la famille de Lysandre n’était pas connu pour son grand sens de repérage. Puis la fin de la récré sonna, et nous nous dirigeâmes lentement vers notre salle. Ba oui on va pas se presser non plus, ce serait le pompon sur le couscous ! Je m’approchai rapidement de Lysandre, profitant du fait qu’il soit seul.
Moi : Hey, au fait merci. Je sais que c’est toi qui as obligé Castiel à aller voir Anaïs. Donc merci beaucoup.
Lysandre : Je t’en prie, c’est normal. Ça ne pouvait plus continuer comme ça entre vous. J’en conclue que tout est arrangé ?
Moi : Ba c’est en bonne voie, mais je ne comte pas lui pardonner comme ça d’un coup. Je veux bien lui faire comprendre qu’il n’a pas intérêt à recommencer.
Lysandre : Très bon choix, c’est ce qu’il faut avec lui. Mais n’oublie pas d’aller aussi remercier Nath aussi.
Moi : Oui t’inquiète j’irais le faire après.
Je laissai Lysandre aller retrouver sa petite-amie, et me retrouvai de nouveau seule. Mais je ne le fus pas pour très longtemps puisque le rouquin vint me rattraper.
Castiel : Hey. Hum…ç-ça va ?
Moi : Oui et toi ?
Castiel : Ça peut aller. Dis, je voulais te demander un truc
Moi : Vas-y
Castiel : Ça te dis si on se mettait ensemble pour la course d’orientation ?
Je m’arrêtai tellement je fus surprise par sa requête. Je ne m’y attendais pas le moins du monde. Ça demande me fit sourire. On aurait qu’il l’utilisait comme moyen de se faire pardonner. Pour moi, c’était l’occasion de mettre mon plan à exécution.
Moi : Désolé mais je suis déjà avec Louise. J’aurais bien accepté sinon.
Je lui souris un peu fièrement et repris ma marche. Sauf que monsieur m’attrapa par le bras.
Castiel : Je vais vers toi, et toi tu me jettes ?! C’est le monde à l’envers !
Moi : Je t’ai dit que j’aurais accepté si je ne m’étais pas déjà engagée. Et puis je te rappelle que je n’ai aucune raison de te pardonner, donc estime-toi heureux que je te parle.
Je lui avais dit tout ça avec un grand sourire, pour qu’il comprenne que ce n’était pas méchant, mais que ça servait aussi de leçon. Finalement, ça tombait même bien. Cette fois, je pus aller à la salle tranquillement.
 
Rosa : Les filles, l’heure est grave. Nous devons trouver des chansons parfaites. Celles qui feront de nous des chanteuses hors pairs. Celles qui feront le public s’amuser. Celles qui feront de nous des futures stars.
Annick : Pourquoi tu es toujours en train de dramatiser les choses ?
Rosa : Mais je ne dramatise rien voyons ! Ce n’est que la stricte vérité.
Moi : Mouais si tu le dis. Mais elle a raison sur un point, on doit trouver des chansons d’enfer pour que les gens ne s’ennuient pas.
Nous étions chez Rosa, vous l’aurez compris, en train d’essayer de trouver nos trois chansons. Et ce n’étaient pas une mince affaire. Il devait s’agir de chansons qui mettaient l’ambiance, et qu’on pouvait chanter à quatre pour faire des harmonies. Pour garder le suspens, je mettrai des points de suspensions à chaque titre proposé. Comme vous saurez les chansons que nos filles auront choisies le jour du bal ^^
Louise : Pourquoi pas … ?
Annick : Non, c’est trop basique, l es gens vont se lasser. Oh j’ai une idée, on a qu’à chanter … !
Moi : Ouais c’est clair ! En plus on pourrait faire des trucs de malade là-dessus ! Il y a aussi … qu’on pourrait faire
Louise : On a dit des chansons qui font danser, pas dormir Chloé
Moi : Ah oui merde c’est vrai. Je me suis laissé emporter. C’est l’émotion ^^
Rosa : Moi je propose …. Vu que c’est un groupe de 4 personnes qui le chante, on aurait qu’à dire qui prend quoi.
Annick : Okay. Donc en a 2 sur 3. Encore une.
Moi : J’en ai une. Elle est un peu plus vieille, mais avec ça c’est ambiance garantie.
Louise : C’est quoi ?
Moi : …
Rosa : Ah ouais très bon choix ! Ça mettra une petite touche déjantée et rock. Bon et ba on est bon.
Louise : Pas tout à fait
Annick : Qu’est-ce que tu veux dire ?
Louise : Ba on va pas rester comme des piquets sur scène. Les mecs eux auront leurs instruments qui vont les occuper donc eux s’ils se déplacent pas trop, c’est pas grave. Mais nous, on a aucun instrument, donc on doit bouger.
Moi : T’as pas tout à fait tort. Tu proposes quoi ?
Louise : On pourrait trouver des déplacements, une petite chorée. Pas trop forte non plus sinon on n’arrivera pas à chanter non plus. Mais au moins un petit truc  pour pas avoir bête et pour attirer l’attention. Sinon on n’arrivera jamais à faire le poids.
Rosa : Très bonne idée Lou. Tu as complètement raison. On pourrait faire des petits déplacements, des jeux de regards, et des mouvements de bras. Mais je pense qu’on pourrait plus se donner sur … Vu qu’elle est un peu plus sensuelle, dans la chanson et les paroles, on pourrait faire un truc plus déhanché.
Annick : Et pour couronner le tout, on pourrait avoir des tenues en accord pour éviter le désordre.
Rosa : Juste la phrase que j’attendais !! On sera les reines du bal !
 
Fin PDV Chloé
PDV Guillaume :
 
Moi : Si vous avez une idée de chanson proposez parce que moi je suis à sec.
Castiel : On a déjà tout chanté, alors comment tu veux qu’on trouve un nouveau truc.
Lysandre Si on part aussi négatif, c’est sur qu’on ne va rien trouver.
Cela faisait une bonne dizaine de minutes qu’on cherchait qu’est-ce qu’on allait chanter. Je pense que du côté des filles, ça devaient être plus simple. Elles pouvaient choisir n’importe quoi. En plus elle n’avait pas à apprendre les partitions. Alors que nous…quelle poisse.
Moi : Ba déjà quel style ?
Castiel : Tu me feras pas chanter leur truc élctro ou rap.
Moi : Bon ba du rock alors.
Lysandre : Il nous faut quelque chose qui fasse danser les autres.
Et là le blanc. Lysandre avait le visage fermé, se concentrant, Castiel lui était avachit sur le canapé, et faisait sans doute tout sauf se creuser les méninges. Et moi…je passai le temps. Je jouais avec mes baguettes en les faisant tourner autour de mes doigts.
Chapitre 22: Préparatifs
J’adorais faire ça. Ça m’amusait et me détendait. Inconsciemment, je me mis à fredonner un air. Castiel, comme réveillé, se tourna tout d’un coup vers moi.
Castiel : Attends je connais ce truc ! C’est quoi ?
Moi : Heu c’est … de Papa Roach
Castiel : Merci je sais de qui c’est. On a qu’à prendre ça, c’est un truc qui bouge.
Lysandre : Oui bonne idée ! Bon continuons, nous sommes sur une bonne lancée. Castiel, dis-moi le nom d’un groupe
Castiel : Heu,  SOAD (c’est une abréviation)
Lysandre : Très bien. Alors alors…pourquoi pas … ?
Moi : Trop extravagante, on va perdre les gens. Un truc plus simple. On a qu’à prendre …
Castiel : Ha ba tu vois que tu peux être utile quand tu veux.
Moi : Dis celui qui a passé tout le temps avachit dans le canapé à rien foutre.
Castiel : Ok, bien joué man.
Lysandre : Bon, il nous en manque encore une.
Et la encore un blanc. Plus aucune chanson ne nous vint en tête. C’est toujours quand on cherche une chanson qu’on en trouve pas, mais sinon le reste du temps on en a toujours plein la tête.
Lysandre : Pour éviter de perdre du temps, je propose qu’on commence déjà à répéter les deux premières.
Castiel : Ok. Allez les filles, tous en piste.
Je me rendis sur mon ordinateur et cherchai les partitions des chansons et les imprimai. Nous commençâmes d’abord par nous y habituer chacun de notre côté durant une petite quinzaine minutes. Après nous nous mîmes tous ensemble. Ce fut, comme chaque première, une petite catastrophe, mais petit à petit, ça commençai à bien sonner. Puis j’eus une idée.
Moi : On pourrait pas la modifier un peu ?
Lysandre : C'est-à-dire ?
Moi : Ba genre, faire une mini coupure, avec juste la batterie, comme si c’était la fin, puis on reprend d’un coup à fond.
Je jouai ce que j’avais en tête. Mes deux amis m’écoutaient, l’air intéressé.
Moi : Voilà. Et dès qu’on reprend, toi Cast tu pourrais faire un mini solo. Juste histoire de couper avec la version originale, et puis…histoire de montrer de quoi on est capable.  Qu’est-ce que vous en pensez ?
Castiel : Moi ça m’plaît. Mais dis-moi mon p’tit Guigui, tu propose ça juste pour mettre l’ambiance ou pour plaire à la petite Louise ?
Là je fus pris de cours. Pas que l’idée ne m’avait pas traversé l’esprit mais je n’aurais jamais deviné qu’il le voit aussi.
Castiel : Oh je blague petit calme-toi, on dirait que tu vas faire dans ton froc x) Quoi que vu ta tête, on dirait que j’ai touché juste.
Et le pire c’est qu’il avait dit ça juste pour me faire réagir, et moi…je lui prouvais comme un con qu’il avait raison. Mais quel… Je soufflai un coup pour me contenir et me reconcentrai, essayant de faire comme s’il ne s’était rien passé.
Castiel : J’aime bien ton idée. On a qu’à faire comme ça.
Je le vis prendre sa guitare et essayer des accords pour son solo. Je fis de même et appliquai les changements sur ma partition, et mon ami rouquin en fit de même.
 
Chapitre 22: Préparatifs
Une fois nos changements prêts, nous recommençâmes à nous entrainer. Et ce jusque tard le soir. On allait tout déchirer. Quand nous décidâmes d’arrêter, nous nous prîmes des bières et commençâmes à discuter.
Lysandre :  Et vous avez une cavalière pour le bal ?
Moi : Pas encore. Mais j’irais peut-être demander à Louise.
Castiel : Hum hum…
Je me tournai vers Castiel, qui buvait sa bière, un sourire en coin. Allez il va encore remettre ça sur la table.
Moi : Quoi un problème ?
Castiel : Oh non pas le moins du monde. Je trouve ça tellement…romantique. Mon p’tit Guigui va aller voir se dulcinée, se mettre à genou et lui demander, avec une voix toute tremblotante si elle accepte de bien vouloir être sa cavalière pour le bal. Oh ça me donnerai presque envie de pleurer. Et si t’as besoin d’un parrain pour votre enfant, compte sur moi, je serais tellement ravi. Quoi que…un mini Guillaume ça va pas le faire.
Lui et Lysandre se mirent à rigoler. Mais quelle bande de faux potes je vous jure. Mais malgré tout, je ne pus m’empêcher de rire avec eux.
Moi : Et toi alors, monsieur-je-me-fous-de-la-gueule-des-autres, t’y vas avec qui ?
Castiel : J’sais pas. Et puis je suis pas obligé d’y aller avec quelqu’un
Lysandre : Pourquoi ne pas demander à Chloé ?
Castiel : Ça m’étonnerai qu’elle accepte. Elle m’a déjà envoyé bouler pour la course d’orientation.
Lysandre : Tu ne vas pas me dire que ça t’étonne quand même ?
Castiel : Bon d’accord, c’était mérité. Mais si elle l’a fait pour la course d’orientation, elle peut tout aussi bien recommencer pour le bal.
Moi : Essaie et tu verras bien.
Castiel : Mouais je verrais. Bon, je vous laisse, je rentre.
Moi : Pareille pour moi. A demain les gars
 
Fin PDV Guillaume 
PDV Chloé :
 
Nos répèt’ avaient été fructueuses, et nous avions presque terminé. Il ne nous manquait plus que les tenues. Rosa devait bientôt nous présenter un modèle. Mais l’heure n’était pas encore à ça. Nous étions tous au gymnase, en train de gonfler des ballons, fabriquer des guirlandes, ou des petits pères Noël. Toute la classe était euphorique. Ce bal marquait la fin des cours pendant deux semaines, et les fêtes de Noël avec la famille ou les amis. Pour ma part, je ne savais pas ce que j’allais faire. On verra bien.
Alors que j’étais en train de souffler dans un ballon, il éclata subitement. Mon cœur fit un bond dans ma poitrine. Je vis une aiguille devant moi, puis une main, puis un tee-shirt rouge avec une tête de mort, un blouson noir, des cheveux rouges et un sourire malicieux.
Moi : Mais ça va pas bien chez toi, j’ai eu la peur de ma vie !
Castiel : Disons que je t’ai appelé déjà trois fois, mais comme tu ne répondais pas, j’ai du employé la manière forte.
Moi : Mouais. Bon maintenant, tu as toute mon attention. Que voulais-tu me dire ?
Castiel : Accepterais-tu d’être ma cavalière pour le bal ?
 
_________________________________________________
Hello tout le monde! J'espère que ce chapitre vous a plu ^^
Tout le monde se prépare au bal. Chansons, tenues, salle de danse, tout y passe. Alors, avez vous des idées sur les chansons que nos héros ont pu choisir? Et Chloé acceptera-t-elle la requête de Castiel ou l'enverra-t-elle encore bouler? Les paris sont lancés! VOus saurez tous ça dans le prochain chapitre! ;)
Gros bisous <3
 

Publié dans Saison 1

Commenter cet article

Lyonevia 28/07/2017 10:51

J'aime vraiment énormément ton histoire, parce que le gros point positif, c'est qu'elle est réaliste. Ok Chloé et Castiel se sont réconciliés, mais Chloé met du temps à lui pardonner, et c'est bien normal ! Bravo pour ça, parce que d'habitude on voit des réconciliations tellement rapides que c'en est ennuyeux !

Shiraocho 23/02/2017 18:07

Ta interret a dire oui

Nalu-FT-Ams 31/01/2016 17:00

Re ! je voulai juste te dire que moi aussi je fais une fiction amour sucré mais sur youtube alors si tu veux aller la voir je te donne le liens : https://www.youtube.com/channel/UCaVJE631xoxw1tlRgTMP2oA
merci d'avance :) et je suis impatiente de lire la suite de ta fic ;*

Castiel- Chloé fiction AS 31/01/2016 17:15

Salut! Okay j'irais jeter un coup d'oeil ;) Et merci

Jordana 29/01/2016 16:04

J'aime trop ❤️❤️ c'est quand la suite ?

Castiel- Chloé fiction AS 29/01/2016 21:17

Merci ❤❤ normalement dimanche si tout va bien

Julie 26/01/2016 22:41

C la meilleure fic sur castiel que j'ai lu !!! Trop hate pour la suite !!

Castiel- Chloé fiction AS 27/01/2016 20:23

Merci!! ^^

Misato 25/01/2016 18:33

Mdr Rosa et son éternel gout pour la mode halala...^^' sinon tu pense sortir la suite quand ? ta fic est géniale continue comme ça !

Castiel- Chloé fiction AS 25/01/2016 21:03

Et oui x) ba probablement dimanche. Et merci ^^

Sadia 25/01/2016 13:21

Ah Rosa je n'aurais jamai cru que c'était SA quelle voulais dire mais c7 rosa quand même et jaurais aimé voir les tête de dehurri de castiel et Guillaume si Chloé et Louise leur annonçaient qu'elles sortaient ensemble

Sadia 25/01/2016 13:21

Ah Rosa je n'aurais jamai cru que c'était SA quelle voulais dire mais c7 rosa quand même et jaurais aimé voir les tête de dehurri de castiel et Guillaume si Chloé et Louise leur annonçaient qu'elles sortaient ensemble

Castiel- Chloé fiction AS 25/01/2016 21:01

Et oui Rosa et ces problèmes x) Haha tu viens peut-être de me donner une idée x) j'aime bien le tableau XD

Colleen 24/01/2016 22:12

Hello poulette !
Chloé accepte sinon tout à aucun sens, moi je dis que la terre est carrée :') encore un super chapitre ! Continue et mille bravo !

Castiel- Chloé fiction AS 25/01/2016 20:59

Hello cocotte ;) ha tu verras. Et oui qui sais la tête est peut-être plate x) et merci ^^

aurore 24/01/2016 19:37

hey! ca va ? ca faisait semaines que je n'étais pas allée voir ton blog(prblm internet) et apparemment ca a bien avancer ! j'ai raté tout ca ! 2 trés bon chapitres du coup ;) t'as un talent et tu l'exploite super bien. continu :D .

Castiel- Chloé fiction AS 24/01/2016 21:17

Hey Aurore! Oui ça va très bien merci et toi? Ha pas top, mais au moins c'est revenu c'est le principal ! Et merci beaucoup ça me fait plaisir ^^