Chapitre 27: A vos balais!

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

Il s’approcha de la corbeille, et fit tourner les morceaux avant d’en prendre un.
Guillaume : Roulement de tambour. Je vais dormir avec… moi-même ?
Moi : Prends en un autre
Il posa son papier sur la table et en repiocha un autre.
Guillaume : Ha, cette fois c’est la bonne ! Je suis avec… Louise !
Louise : Ah cool, ça va !
Quelle chance ! Les deux amoureux étaient dans la même chambre ! Ça pourrait être une bonne occasion pour eux. Espérons que j’ai autant de chance
Moi : Bon à qui le tour maintenant ?
Nath : J’y vais.
Le délégué s’avança à son tour vers la corbeille, fit tourner les quatre papiers restants, avant d’en prendre un.  
Nath : Bon…ba Castiel…
Castiel : Hors de question qu’on soit dans la même chambre
Et merde, il fallait que ça arrive -_- 
Nath : Laisse-moi finir abruti. Tu vas dormir avec la nouvelle, et moi avec Chloé
Castiel : Quoi ?!
Le rouquin arracha le papier des mains de Nath, et vis qu’il y avait en effet écrit  mon nom.
Castiel : Je suis pas…
Nath : C’est pas mon problème ! Le jeu c’est le jeu, alors viens pas faire ton enfant gâté. Ah non, excuse tu l’as jamais été, puisque tes parents t’ont abandonné à la naissance.
Moi : Nath…
Je n’eus pas le temps de finir ma phrase que Castiel venait de mettre une droite à Nathaniel. Ce dernier recula d’au moins un mètre. Castiel  s’apprêta à revenir à la charge, mais je m’interposai en me mettant entre les deux ennemis, face à Castiel.
Castiel : Pousse-toi, je vais lui régler son compte à cet enculé !
Moi : Laisse, il en vaut pas la peine. On est là pour s’amuser et profiter des vacances, de la montagne, et d’être entre amis.
Castiel : Tant qu’il sera là, je serais d’humeur de chien
Nath : J’aurais tendance à dire pas plus que d’habitude. Mais en même temps, un mec qui vit seul  avec un chien ne peut que prendre son caractère
Castiel rentra dans une colère noire. Il voulu se ruer sur le délégué qui le regardait en souriant méchamment. J’eus beaucoup de mal à le contenir, mais à force de persuasion et le retenant de toutes mes forces, et réussi à ne pas aller le tuer.
Moi : Ne l’écoute pas, il ne sait rien, il ne fait ça que pour te provoquer. Montre lui que ça ne fonctionne et que tu peux garder ton sang-froid. Prends tes affaires, et monte dans ta chambre avec Keycie.
Castiel : T’es sur que tu veux dormir avec cet enfoiré ? J’ai pas confiance en lui
Moi : Ça va aller ne t’inquiète pas. Allez vas-y
Je lui souris pour lui montrer qu’il n’avait pas à s’inquiéter, il regarda une dernière fois son pire ennemi, avant de faire demi-tour, de prendre sa valise et de monter à l’étage.
Keycie : Heu…
Moi : Désolé, je t’expliquerai après. Suis-le, vous allez dormir dans la même chambre. A tout à l’heure
Keycie : D’accord
Elle ramassa à son tour ses affaires et suivit Castiel. Bon, moi, j’ai un problème à régler avec un certain délégué cherche-merde. Je me dirigeai à grands pas vers le blond qui essuyait une goutte de sang qui coulait de sa bouche.
Nath : Chl…
Il n’eut pas le temps de finir, que je lui donnai une énorme gifle.
Moi : C’est quoi ton problème ?! Tu veux que ces vacances soient un enfer ? Ou bien tu cherches juste à mourir ?!
Nath : Attends, je vais t’expliquer…
Moi : Ya rien à expliquer ! Tu aurais pu simplement dire que tu dormais avec moi, et on serait tous monté tranquillement ! Mais non, monsieur s’est cru plus intelligent, et a cherché Castiel. Putain mais tu sais qu’il réagit à chaque fois que tu lui lance une attaque, il ne sait pas contrôler sa colère ! Alors toi, qui a un peu plus de self-control, c’est toi qui devrais montrer l’exemple. Mais qu’est-ce qui t’es passé par la tête ?!
Nath : Je…je sais pas. Disons, que c’est devenu comme un jeu, l’énerver. Le voir perdre le contrôle, ça m’amuse. Tu comprends, d’habitude il me bat toujours, il a plus de force que moi. Et là j’arrive à trouver un terrain où je suis maître de la situation. Donc c'est normal pour que j'en profite. J'en ai marre d'être toujours la victime
Moi : Mais est-ce que tu te rends compte qu’il devient inconscient quand il est hors de lui? Quand il s’énerve, il serait capable de prendre sa moto et de rouler à 200 à l’heure sur la route et de se tuer, et là tu aurais sa mort sur la conscience !
Nath : …j’y avais pas pensé
Moi : Ouais ba maintenant penses-y bien, sinon y aura pas qu’avec lui que t’aurais des problèmes. Okay ?
Nath : Okay
Moi : Très bien. Alors maintenant, on va oublier ce qui s’est passé, on va passer de bonnes vacances, sans eugueulades et sans meurtres, dans une bonne humeur totale, okay ?
Nath : Oui chef !
Moi : Parfait ! Bon allons-y
Nous partîmes prendre nos valises et montâmes à l’étage. Toutes les portes étaient fermés, sauf une. J’en conclus donc que c’était la notre. Elle était spacieuse, et composée de deux lits une place, 2 fauteuils, une table basse, une grande armoire et, le plus important, un grand radiateur ! Je posai mes affaires sur le lit le plus proche de ce dernier. Je sortis mes habits importants et les accrochai sur des cintres dans le placard. Quand cela fut fini, je redescendis en bas et prenant mon sac où se trouvait mon repas de midi. Les autres étaient déjà là et avaient déjà commencé à sortir leur bouffe. Je les rejoignis et sortis à mon tour mon encas. Nath arriva quelques secondes après moi, et eut droit au regard foudroyant de Castiel. Nous mangeâmes tous avec appétit, piochant dans les affaires des autres. Sandwichs, chips, petites salades, fromage, saucisson, gâteaux. C’était un vrai festin. Rosa avait fait un gâteau au chocolat pour le dessert. Il fut fini en 5 minutes. A la fin, nous étions tous rassasié avec plein d’énergie à revendre. Nous allâmes jeter nos déchets à la poubelle et revînmes nous assoir.
Rosa : Bon, maintenant que nous somme tous rassasiés, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses. Je vous dis déjà que cette journée sera consacrée au rangement de la maison. Demain les activités commenceront. Bon, il faut qu’on se partage les tâches, parce que maintenant nous n’avons plus qu’une voiture. Certains devront descendre en ville faire des courses avec moi et Leigh, d’autres rangeront et nettoieront la maison, et d’autres déblayeront un peu la neige dehors, pour que la voiture puisse se garer facilement et pour éviter de glisser. Tout le monde doit participer, et même les plus faignants (jette un regard à Castiel et Guillaume). Bien, qui veut déblayer la neige ?
Castiel, Lysandre et Nath levèrent la main.
Rosa : Je suis pas vraiment convaincue par ce trio, mais bon. Pas de bêtises par contre. Ensuite, qui vient faire les courses avec nous ?
Moi et Keycie levâmes la main
Rosa : D’accord. Donc j’en conclu que Guillaume, Annick et Louise vous vous occupez du nettoyage.
Guillaume, Annick et Louise : Oui
Rosa : Mmm…ce trio ne me convient pas totalement non plus. Je doute que le ménage soit une des principales qualités de Guillaume
Guillaume : Sympa…
Rosa : Chloé, tu voudrais pas rester avec eux ? La maison est grande, alors une quatrième paire de mains ne sera pas de trop.
Moi : Si tu veux.
Rosa : Bien. Donc allez vous habiller chaudement parce qu’il fait vraiment pas chaud.
Tous ceux qui devaient sortir, montèrent chercher leurs gros manteaux. Moi, Annick, Louise et Guillaume restèrent au salon.
Rosa : Bon, pour vous, il s’agit de nettoyer au mieux que vous pouvez la maison, si possible un peu la vaisselle. La première chose à faire, c’est d’abord à allumer la cheminée. Vous trouverez du bois dans le garage. Après il faudra allumer tous les radiateurs et poêles. Pour ce qui est du matériel de nettoyage il se trouve dans la buanderie, qui se trouve au fond du couloir, porte de droite. Des questions ?
Tous : Non
Rosa : Okay. Bonne chance alors. Quand on rentrera, on vous filera un coup de main. A plus. Dîtes à Keycie qu’on l’attend dans la voiture.
Le couple sortit de la maison, faisant entrer un peu d’air frais dans cette grande maison. Nous grelotâmes sur place.
Annick : Bon, qui vient m’aider à chercher le matériel ?
Louise : J’arrive
Guillaume : Nous on va chercher le bois
Les filles partirent en direction du couloir et nous du garage. Nous n’eûmes pas à chercher longtemps. Quand nous pénétrâmes à l’intérieur, l’air ambiant était rempli de poussière. Il nous fit éternuer tous les deux. En allumant nous découvrîmes un énorme bric-à-brac de toutes sortes de choses.
Moi : Et bin, c’est la caverne d’Ali Baba ici !
Guillaume : C’est clair ! Ah regarde, le bois est là-bas !
En effet, une énorme pile de tranches de bois se trouvait au fond de la pièce. Nous nous en approchâmes. Le bois, par chance était sec, et brûlerait bien. Il y avait à côté un grand panier. Nous le remplîmes de rondins. J’en pris quelque uns en plus, et nous retournâmes au salon. Guillaume s’occupa d’allumer le feu, tandis que j’aidais les filles à préparer les seaux d’eau, les éponges, et tout le tralala. À ce moment là, les trois garçons restant passèrent, pelles en main, emmitouflés dans leurs manteaux tels des esquimaux.
Castiel : Bossez bien les ménagères x)
Louise : Mais nous au moins on est au chaud :p
Castiel : Pff tepu -_-
Moi : Et pas de bêtise (lance un coup d’œil à Nath et Castiel)
Castiel : Mais non voyons, je serais doux comme un agneau ^^
Moi : Je suis vraiment sérieuse là
Castiel : Ne t’inquiète pas, je ferais rien promis
Les trois garçons sortirent, faisant rentrer le vent froid de l’hiver. Ils vont bien en baver dehors. Quoi qu’à force de bouger on finit par se réchauffer un peu. Ce que je craignais surtout, c’était un dérapage entre Castiel et Nath, compte tenu de ce qui s’était passé tout à l’heure. Quant à nous, nous mîmes au travail.
Annick : Faut qu’on se répartisse les tâches, on ira plus vite.
Guillaume : Ouais, sauf que moi je sais pas vraiment faire grand chose
Louise : Tu sais passer l’aspirateur non ?
Guillaume : Heu, ouais ça va
Annick : Bon ba tu passeras l’aspirateur, et nous on passera derrière avec les serpières
Moi : Moi, je m’occupe de la cuisine et de la vaisselle.  
Louise : Ok, ba on y va. Plus vite on ira plus vite ce sera finis.
Guillaume : Ouais bon on en a pour toute la journée quand même.
Moi : Commence pas à râler sinon on va pas y arriver.
Chacun prit ce dont il avait besoin, et se mit à la tâche. Le temps que Guillaume passa l’aspirateur, Annick et Louise essuyaient les meubles et les chaises. Tandis que de mon côté, je nettoyai les plans de travail et la vaisselle. Quand Guillaume eut finis avec le salon, il fit les différents couloirs du rez-de-chaussée, avant de monter à l’étage. Les filles purent donc passer la serpière au salon. Quand j’eus finis mon grand nettoyage, j’allai nettoyer les fenêtres et baies-vitrées. Je commençai vraiment à suer, et enlevai mon pull. Je fis une petite pause de deux minutes, pour me reposer le bras et le dos. Je regardai le paysage dehors. Les montagnes étaient toutes recouvertes d’un manteau blanc, et il neigeait doucement.
BOUM
Je sursautai et reculai. Une boule de neige venait juste de s’écraser sur la vitre. Je tenais ma poitrine. J’avais vu ma vie défiler. Je regardai et vis dehors Castiel qui se tordait de rire. Mais quel enfoiré ! Il perd rien pour attendre. Je lui fis un signe pour lui montrer que je retenais. La prochaine fois, il n’y aura pas de vitre entre lui et la boule.
 
Fin PDV Chloé
PDV Castiel :
 
Brrr, qu’est-ce qu’il caille ! Je remontai ma fermeture éclair jusqu’en haut et enfonçai mon bonnet un peu plus sur ma tête.
Nath : Il fait super froid !
Moi : Bienvenu à la montagne puceau. Bon, autant en finir toute suite, qu’on puisse se mettre au chaud.
Le blond ronchonna mais ne répondit rien. Sage décision. J’avais pas spécialement envie de me salir les mains. Rougir cette belle neige blanche aurait vraiment été dommage. Nous nous mîmes donc à déblayer l’entrée pour le passage du van.
Moi : À quoi ça sert de déblayer si c’est pour que demain ce soit comme si on n’avait rien fait franchement ?
Nath : Bienvenu à la montagne puceau
J’arrêtai subitement et me plantai devant mon ennemi. Moi qui croyais que tout à l’heure lui avait suffit, il venait en redemander.
Moi : C’est quoi ton problème ?
Nath : Aucun, je ne fais que reprendre tes propres mots.
Lysandre : Castiel, calme-toi. On avait dit pas de dérapage.
Moi : Mais là on est dehors, on gênera personne
Lysandre : Je te rappelle que tu as promis à Chloé que tu ne ferais rien
Merde c’est vrai. Je regardai profondément Nathaniel. Tout de ce mec m’énervait. Déjà j’aime pas les blonds, ils cachent toujours des choses…sauf Louise. Ensuite, il jouait les enfants modèles avec sa chemise boutonnée jusqu’en haut et sa cravate, son visage trop parfait. Mais en fait, c’était un gros crevard, qui vous assénait des coups de couteau dans le dos. Mais je me devais de tenir ma promesse.
Moi : Va pour cette fois.
Nath : Oh, mais c’est que monsieur plie sous les désirs d’une femme. Te serais tu ramollis ? 
Là il…oh oh, ça y est je te vois venir mon p’tit gars. Il cherche à faire ressortir mon égo pour que j’oublie ma promesse. Je connais très bien cette technique, je l’utilise souvent. Mais cette fois, ça ne marchera pas. On n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace. Je vais le prendre à son propre jeu.
Moi : Oui, c’est vrai, je fais ce qu’elle m’a demandé parce que je sais que c’est  parce qu’elle s’inquiète pour moi. Mais en même temps, toi, tu ne pas savoir ce que ça veux fait d’être précieux aux yeux de quelqu’un. Enfin, peut-être que quelqu’un arrivera à aimer un hyprocrite.
Et blam ! C’est qui qui a le dernier mot comme toujours ? Moi bien évidemment ! Nath sembla mal prendre cette remarque. Il semblait prêt à renchérir, mais Lysandre posa sa main sur son bras pour qu’il se calme. Je repris ma corvée de meilleure humeur. Cette petite altercation m’avait réchauffé, et je ne sentais plus la morsure du froid. À quitte ou double, je venais de gagner double.
Nous avions finis de déblayer l’entrée. Nous nous dirigeâmes alors vers le préau, l’endroit couvert pour garer la voiture, où un tas de neige s’était entassé. En levant la tête, je vis une jeune fille métisse observer le paysage, perdue dans ses pensées. Tiens, et si on s’amusait un peu ? Je posai ma pelle et prit un peu de neige dans ma main pour en faire une boule.
Lysandre : Qu’est-ce que tu fais ?
Moi : Tu vas voir
Je me mis face à la fenêtre et lança la boule de toutes mes forces, à l’endroit où se trouvait mon amie. À  l’instant où la boule frappa, elle fit un bond en arrière et eut l’air d’échapper un cri de surprise. À cette vue, je me tordis de rire. En plein dans le mile. Mais quelle cruche cette meuf x) ! Puis, le regard de mon amie se posa sur moi, et me vit en train de rire. Elle me fit un signe, en tapotant son doigt contre son crâne, me signifiant qu’elle ne risquait pas d’oublier mon geste et qu’elle comptait sûrement me le faire payer. C’est ce qu’on verra poulette. J’avais hâte de savoir ce qu’elle va faire pour me rendre la monnaie de ma pièce. Je repris ma besogne, mais sentis un regard sur moi. En levant la tête, je vis mon meilleur ami me regarder, avec un sourire qui en disait long.
Moi : Arrête de me regarder comme ça, je vais finir par croire que je te fais de l’effet
Lysandre : À moi certainement pas. Mais par contre toi, j’ai l’impression qu’il y en a une qui ne te laisse pas indifférent
Moi : Oh toi je te vois venir, et je t’arrête tout de suite mon vieux.
Nath : Quoi qu’il a pas tout à fait tort…
Moi : Toi barbie girl je t’ai rien demandé.
Lysandre : Ah tu vois que je ne suis pas le seul à penser ça !
Moi : Alors remettons les choses au clair : une barbie, c’est un objet, pas un humain. Et puis de là à dire qu’il pense c’est lui donner trop mérite. Donc non, tu es tout seul (Auteur : On est pas tout seul, on est pas tout seul XD)
Nath : Dis celui qui sort tout droit de Pokémon
Moi : Tu veux dire quoi par là ?
Nath : T’as vu ta tête ?! On dirait Chimpanfeu !
Moi : Ouais, ba fait gaffe. N’oublie que le plastique fond
Lysandre : Revenons à notre sujet principal voulez-vous. Sache, mon cher ami, que je ne suis pas le seul à penser qu’il y a une alchimie entre toi et Chloé.
Moi : Ba je suis curieux de savoir qui d’autre est de ton avis
Lysandre : Rosalya
Quand il prononça se nom, j’explosai de rire. Nan mais il est sérieux là ? S’il s’appuie sur ce que lui dit cette folle, il risque pas d’aller loin
Moi : Mec, faudrait lui faire passer des examens à ta belle-sœur pour savoir si elle est humaine x) Elle serait capable de voir un truc entre Li et Armin
Lysandre : Je te signale qu’elle ne s’est pas trompée pour moi et Annick
Moi : Nan mais vous deux on le voyait à des kilomètres à la ronde. Dès que tu la voyais tu la dévorais des yeux, et tu devenais encore plus fleur-bleue que d’habitude.
Lysandre : Tandis que toi, dès que tu vois notre très chère Chloé, tu deviens aimable et de bonne humeur, et tu lui a même fait des excuses sincères
Moi : Nan mais là j’avais pas le choix, sinon elle m’aurait jamais pardonné
Lysandre : Preuve irréfutable que tu tiens énormément à elle !
Moi : Bravo Sherlock, tu viens de donner la définition de l’amitié !
Lysandre : Arrêtes de te voiler la face, tu sais très bien ce que je veux dire. Tu…
MIP MIP
Notre discussion fut coupée par des bruits de klaxons. La petite bande venait de rentrer. Sauvé par le gong. Mon meilleur ami vit sur mon visage que j’étais soulagé qu’on s’en arrête là.
Lysandre : Cette discussion n’est pas terminée
Bien sur, ça aurait été trop beau. Enfin, au moins j’aurais le temps  de préparer des arguments solides pour préparer ma défense. Oui, parce que même s’il reste très calme, Lysandre est quelqu’un de très perspicace, et qui ne me lâchera pas tant que je n’aurais pas craché le morceau. D’autant plus que… même si ce qu’il avançait était à moitié faux, l’autre moitié était quand même vraie. Il était sur la voix de la vérité. Mais n’étant pas très doué et ayant surtout trop de fierté, je n’allais pas tout lui déballer. Surtout que les murs ont des oreilles #Rosa. Enfin bref. La voiture vint se garer sous le préau, la neige étant dégagé. Le couple et la petite nouvelle descendirent de la voiture.
Rosa : Salut les gars. Vous avez fait du bon boulot, c’est beaucoup plus propre.
Moi : Mouais, jusqu’à demain tu veux dire.
Leigh : Si le passage est enneigé ce n’est pas très grave. C’est plus pour le préau que c’est embêtant. Et comme il est à l’abri, il ne risque pas de se ré-enneigé.
Lysandre : Oui c’est sur
Rosa : Mais dîtes, votre conversation avait l’air très vivante. De quoi parliez-vous ?
Nath : Du fait que Castiel et C… AÏE !
Cet abruti avait faillit tout déballer. Alors je passai près de lui et lui donnai discrètement un coup de pelle dans la jambe pour qu’il se taise.
Moi : Oh désolé, j’ai pas fait exprès ^^Nous parlions du fait que moi et Chloé nous étions proposé pour faire un gâteau
Rosa : Et c’est juste ça qui a provoqué cette agitation ?
Moi : Ton beau-frère contestait mes talents culinaires
Leigh : C’est sur qu’ils restent en effet à désirer x) espérons que Chloé s’en sorte mieux que toi sinon nous courrons tous à l’intoxication.
Rosa : Bon assez blablaté. Puisque vous avez finis, vous allez pouvoir nous aider à décharger la voiture.
Leigh alla ouvrir le coffre, nous fûmes tous bouche bée devant la quantité de sac plastiques à descendre
Nath : Vous avez vidé le supermarché ou quoi ?
Rosa : Je te rappelle que nous sommes 10, et que nous sommes là pendant 1 semaine. Alors ce que tu vois n’est pas de trop. Et en plus on devra refaire des courses pour Noël.
Nous prîmes chacun des sachets et nous dirigeâmes vers la maison. À l’instant où nous ouvrîmes la porte, nous nous fîmes agresser.
Annick : STOOOOPP !!! Pas un pas de plus !! On vient de finir le salon, alors c’est pas maintenant que vous allez venir nous foutre partout de la neige. Vous enlevez vos bottes et vous les mettez sur le tapis à votre droite.
Nous fûmes tous décontenancé par cette subite attaque. Nous reprîmes rapidement nos esprits.
Rosa : Bon…changement de situation. Certains vont se déchausser pour entrer et aller poser les affaires à la cuisine, tandis que le reste va décharger. Qui veut décharger ?
Moi: Je me dévoue
Nath : Moi aussi
Moi : T’en as pas marre de tout le temps me coller le morveux ? -_-
Nath : Non ^^
Moi : Calme, rester calme…
Keycie : Je veux bien aussi
Leigh : Très bien alors
Moi : C’est là qu’on voit qui sont les plus fragiles x)
Chloé : GROUILLEZ-VOUS , VOUS FAITES RENTRER LE FROID !!
Rosa : Vous avez entendu ? Faites vite !
Puisque c’est si gentiment demandé… les trois paresseux retirèrent leurs bottes et rentrèrent à l’intérieur en prenant les sachets. Tandis que moi et Nath en prenions deux dans chaque mains, la nouvelle… oui je sais elle a un nom, mais j’aime bien l’appeler comme ça. Bref, je disais donc qu’elle n’en prenait qu’un dans chaque main. Ah ces filles je vous jure. Nous avions déjà fait deux allers-retours, quand un accident arriva. Keycie laissa échapper un sac. Elle se baissa pour ramasser les affaires qui s’étaient étalés sur le sol. Rhalala, désespérant. Bon, allons l’aider sinon on en a pour une heure à ce rythme. Je me baissai face à elle et l’aidai à remettre dans le sachet les produits.
Keycie : Désolé, le…le sac a glissé de mes doigts
Moi : Pas grave
Elle semblait gênée. Ça pouvait se comprendre. Elle venait d’arriver, ne nous connaissait pas, et elle gaffait. Enfin, après faut pas en faire tout un drame non plus. Nous avions presque finis, il ne restait plus qu’une boite de conserve à ranger. Nous nous y dirigeâmes en même temps, et nos mains se touchèrent. Je levai la tête, et vis qu’elle me regardait. Je ne remarquai qu’à cet instant qu’elle avait de très beaux yeux marron, plus foncés que ceux de Chloé. Keycie, elle, me regardait assez étrangement je dois dire. Son regard me perturbait. Puis elle rougit fortement, comme si venait de sortir de sa transe, et retira sa main. Son comportement me laissa perplexe, mais je pus ramasser la conserve et la remettre dans le sachet. Je me relevai, et elle en fit autant. Je lui tendis le sachet qu’elle saisit, avec des mains tremblantes.
Keycie : 0//0 Merci
Moi : De rien
Elle continuait de me regarder avec des yeux de hamster, mais je me dis que ce n’était rien. J’allai prendre les derniers sachets et fermaient le coffre. En me retournant, je vis Nath me regarder lui aussi bizarrement. Bon ils ont quoi tous à me scanner du regard la sérieux c’est chelou à la fin ! Je pris les derniers sachets qui se trouvaient dans le coffre, avant de le refermer. Je pus enfin rentrer à l’intérieur, après avoir, comme  nous l’avait si gentiment demandé Annick, enlevé mes bottes à l’extérieur et les avoir laissé sur le tapis à côté de la porte. Je rejoignis les autres à la cuisine, et aidai à tous mettre dans les placards ou le frigo. Ou plutôt les frigos, parce qu’il en avait un autre au garage, pour les produits de secours ou moins importants, pour n’avoir que l’essentiel à la cuisine.
Quand j’allai regarder l’heure, je vis qu’il était déjà 17h30. Et bin, on peut dire que la journée avait été bien chargée. Entre la première partie dans la voiture, et la seconde à faire le ménage, on n’avait pas eu le temps de s’ennuyer. Mais bon, on peut pas vraiment dire qu’on ce soit vraiment amusé de ouf non plus. Enfin, demain commenceront les activités !
___________________________________________________
Et voilà pour ce chapitre! J'espère qu'il vous a plu ^^
Oui il n'y a pas d'action, mais vous avez pu rentrer dans l'ambiance de la petite bande. Enfin, si il y a eu de l'action, entre nos deux meileures ennemis. Et selon vous, qui a le plus raison? Castiel? Nath? Dîtes moi tout. Quelles seront les activités du lendemain? Vous le saurez dans le chapitre prochain.
Bisous les amis <3

 

Publié dans Saison 2

Commenter cet article

Hanna 30/10/2016 02:45

02:43. Dormir n'est pas nécéssaire à ma survie, hein ? Bah, j'suis pas prête de m'arrêter, je suis à fond, c'est un truc de fou. T'as un talent de psychopathe, genre vraiment truc de dingues. H xx

Castiel- Chloé fiction AS 30/10/2016 17:54

Heu, un peu si x) Merci beaucoup ^^

Laptitebakayandere 09/07/2016 08:06

Minuit 8h faudrais peut-être que j'arrête x)) nn serieus je kiff ta fic continue comme sa c juste SUPER. Franchement c l'une d meilleur fic as que g lu... Bon voila chez plus trop quoi dire ^^"" ....j'crois qujbais attaquer la suite let's go ! ≥3≤

Laptitebakayandere 11/07/2016 18:42

Dr ;-) c sincère droit de mon petit coeur ^3^

Castiel- Chloé fiction AS 10/07/2016 14:34

Merci beaucoup ^^

Manon 13/03/2016 17:43

Est ce que tu sais a quelle heure tu post ?

Castiel- Chloé fiction AS 13/03/2016 17:52

Je viens de poster

Julie 13/03/2016 17:23

D'accord ! !! Et derien jai trop hâte ! !!

Camille 13/03/2016 17:12

Laaaaaaaa suuuuuuiiiiiiiiiiittttttteeeeee stp jen peux plus depuis ce matin jai checker ton blog au moi 100 fois !!!!!!!

Castiel- Chloé fiction AS 13/03/2016 17:22

Elle arrive x)

Julie 13/03/2016 17:07

Tu la poste quand la suite jadooooorre ta fic !!!!

Castiel- Chloé fiction AS 13/03/2016 17:21

La suite tout à l'heure. Et merci!! ^^

Valentine 13/03/2016 17:03

Coucou elle est trop bieeeennn ta fiction mais faut pas que castiel aime kaissie !!! Et tu post la suite quand ?

Castiel- Chloé fiction AS 13/03/2016 17:22

Prie pour qu'il t'entende ;)

Castiel- Chloé fiction AS 13/03/2016 17:21

Coucou! Merci. On verra... ;) La suite aujourd'hui

Daniela 13/03/2016 17:14

Ouais je suis tout a fait d'accord avec toi castiel doit aime QUE chloé

Ysa 13/03/2016 16:50

Baston avec chloe et keycie !!!! Je kiff ta fiction

Castiel- Chloé fiction AS 13/03/2016 16:52

Carrément x) Merci

Hana 12/03/2016 21:03

Hello.alors la je suis bluffé ton histoire elle déchire je LA KIFF !!. Je l ai fini en meme pas 2 jours tellement j etais a fond dans.franchemant je trouve que tu as l ame d un ecrivain on dirait que l histoire est réelle .sincèrement n arrête ça serais du gâchis.la suite vite je t en pris ;) bye

Castiel- Chloé fiction AS 13/03/2016 16:48

Hello! Merci beaucoup! Et ne t'inquiète pas, je ne comptes pas arrêter de si tôt ;) bye

Akinaru 11/03/2016 11:17

Salut alors pour commencer j'aimerais te dire que c'est la meilleur fanfiction que j'ai lu j'en suis accro!
l'histoire est reprenante et j'adore Chloé .on ressent vraiment les sentiments des personnages.
j'ai peur pour Chloé du rapprochement keycie-castiel.
quand postes tu le chapitre 28 ?
en tout cas je l'attend avec impatience!Salut

Castiel- Chloé fiction AS 11/03/2016 21:55

Salut, alors déjà je te remercie, ça me touche énormément! Et puis pour ce dangereux rapprochement.... A suivre. Bye ;)