Chapitre 28: Reine de la glisse

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

PDV Chloé :
 
Louise : Bon, on fait quoi aujourd’hui ?
Leigh : Aujourd’hui on va faire du ski
Tous : Ouais !
Rosa : Donc, je suis allée voir, et on a 4 paires de ski, et 2 de snowboard. Donc, ce qu’on peut faire, c’est qu’on fasse deux groupes. Un qui parte le matin, et l’autre l’après-midi pour que tout le monde puisse en profiter, et puis ça nous évite de louer du matériel.
Annick : Oui, c’est une bonne idée.
Leigh: Maintenant, la question est, qui veut partir quand ?
Annick : Moi j’y vais le matin.
Louise : Pareil
Castiel : J’ai pas la tête à faire du ski tout de suite. J’irais l’apèm
Lysandre : Je te suis
Moi : Tout pareil ^^
Keycie : Je viens avec vous awssi
Nath : De même
Guillaume : Je suis partant aussi
Rosa : Bien. Alors nous sommes 4 pour ce matin, et vous pour l’après-midi. Bon, nous on aller se préparer, on vous laisse.
Leigh, Rosa, Louise et Annick montèrent se changer, puis partirent profiter de leur matinée, tandis que nous, restâmes en bas.
Moi : Bon, ba du coup nous on va faire quoi ?
Guillaume : Je sais pas, on pourrait…peut-être aller visiter la ville.
Lysandre : Oui bonne idée
Castiel : Si vous voulez
Nath : Enfin, on n’est pas obligé de partir tout de suite non ? On peut attendre au moins une bonne demi-heure avant de décoller.
Moi : Ouais. On n’est pas pressé.
Castiel : Ça vous dit je vous mets la pâté à Call Of ? J’ai repéré une PS4
Guillaume : Rêve, prépare-toi à crever
Nath : Je peux participer aussi ?
Castiel: Laisse moi réfléchir.....non. Attends.... Naaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnn ???!!! Toi tu joue à ça ?
Nath : Tu me connais vraiment très mal Chimpanfeu. Je vais te montrer ce qu’un délégué principal sait faire
Castiel : ….ça marche barbie girl. Je vais te faire ravaler ta cravate
Les trois mecs s’installèrent face à la télé et allumèrent la télé et la console. Ah ces garçons…toujours en train de geeker -_-
Keycie : Well…et nous ? On fait quoi ?
Lysandre : Moi personnellement je vais aller écrire tranquillement dans mon carnet dans un endroit calme.
Moi : Mais en fait, qu’est-ce que tu écris ?
Lysandre : Des chansons, des poèmes. Tout ce qui me passe par la tête.
Moi : Tu nous les feras écouter ?
Lysandre : Oui, ne t’inquiète pas ;) c’est même prévu pour bientôt !
Keycie : Oh quand ?
Lysandre : Vous le saurez le moment venu ^^ Allez à tout à l’heure les filles.
Notre ami monta à l’étage, surement dans sa chambre afin d’être seul. Il ne restait plus que moi et Keycie qui n’avions pas trouvé d’activité. Les trois garçons commençaient déjà à s’agiter et à crier en jouant.
Moi : Bon…il ne reste plus que nous on dirait.
Keycie : On peut regarder rapidement un épisode d’une série. Tu en penses quoi ?
Moi : Va pour ça.
Nous montâmes à l’étage, dans ma chambre. Je sortis mon ordi, et allai sur un site de streaming. Le temps que l’épisode charge, j’en profitais pour questionner mon amie.
Moi : Alors ta nuit avec Castiel, ça s’est passé comment ?
Keycie : C’était normal. Il…heu…faisait du bruit avec son nez la nuit…je ne sais pas comment on dit ça
Moi : Ronfler
Keycie : Ronwfler. Oui donc il ronwflait, mais ça allait. Il ne parle pas beaucoup non ?
Moi : Disons qu’il ne te connais pas encore, donc c’est un peu normal. Mais ça viendra.
Keycie : Et sinon….il est comment ?
Moi : C’est-à-dire ?
Keycie : Hum…le caractère. J’arrive à voir comment sont à peu près les autres, mais pas lui.
Moi : Ah ok. Et bien…c’est très difficile de le décrire. Il  passe rapidement d’un état à l’autre. Mais sinon…il est sympa, grognon, susceptible, gentil quand ça lui prend… et surtout, il a un égo surdimensionné. Mais c’est supportable.
Keycie : Oh je vois. Et sinon….entre vous…il y a quelque chose ?
Sa question me surprit tellement, que je restai muette durant une bonne dizaine de secondes.
Moi : M-mais non. Pourquoi ?
Keycie : Non non. Je croyais
Moi : Ha d’accord. Bon, le film est chargé on peut y aller.
Je lançai le film, et nous nous installâmes confortablement. Ses questions, quoi que légitimes, me laissaient perplexes. Surtout la dernière. Je ne sais pas dans quel but elle l’avait posé, mais ça m’intriguait. Et la série ne m’aida à me changer les idées. Une dizaine minutes avant la fin, je me levai et allai me préparer. Je pris ma trousse de toilette et des habits plus chaud, avant de partir à la salle de bain, qui se trouvait être la porte juste en face de ma chambre. Je me mis de la pommade et su déo, puis enfilai mon tee-shirt manches longues, suivit d’un pull en laine bien chaud. J’attachai ensuite mes cheveux en une queue de cheval haute, et terminai avec une petite touche de maquillage. J’étais prête. Je sortis de la salle de bain et cria dans le couloir à l’intention des garçons :
Moi : PRÉPAREZ-VOUS LES GARS ON PART DANS 10 MINUTES!!
MECS : OK
Après la réponse des mecs, j’attendis un peu. Puis, au bout de trente secondes, leurs exclamations reprirent. Halala, faut vraiment tout faire soi-même. Je descendis au salon, et virent qu’ils avaient repris leur jeu. Mais je décidai de ne pas intervenir tout de suite. On va voir s’ils sont capable d’arrêter d’eux-mêmes.
Nath : On devrait peut-être y aller non ?
Castiel : On est pas des meufs, on n’a pas besoin de dix minutes pour se préparer. Moi juste mon pull et mon manteau et je suis prête.
Guillaume : Ouais ça va on est pas à 5 minutes près. On a le temps de refaire une partie. 
Sauf que, 8 minutes plus tard, leur partie n’était toujours pas terminée. Bon, finis de jouer. Je pris la télécommande de la télé, qu’ils avaient laissé sur la table à manger derrière le canapé. Et puis pouf. La réaction fut immédiate.
Mecs : WOOOWWWW !!
Les trois se levèrent en même temps en levant les mains en l’air et en hurlant de mécontentement.
Guillaume : Putain qu’est-ce qu’il s’est passé !!
Moi : Il s’est passé que je vous avais demandé d’arrêter, et que vous le n’avez pas fait
Les garçons se retournèrent vers moi, et je vus sur leur visage qu’ils étaient assez irrités.
Castiel : Nan mais ça va pas bien chez toi ! On était en pleine partie là !
Moi : Ouais et bien ça vous apprendra à m’écouter. Bon maintenant allez vous préparer       
Guillaume : Nan mais là t’as crevé ! On était à un tournent décisif du jeu, tu pouvais pas couper maintenant, on fait quoi maintenant nous ?
Moi : Vous allez vous changer. Et je ne le dirais pas une troisième  fois
Nath : Là franchement t’as abusé. On allait aller se préparer, on voulait juste finir la partie.
Castiel : Et puis juste pour faire du tourisme tu nous soule comme ça.
Je ne répondis rien. Je me contentai juste de pointer l’escalier, les intimant de monter.  Mon regard fusillant leur fit comprendre que ça ne servirait à rien de négocier, et ils suivirent la direction indiquée par mon doigt. C’est dingue ! J’ai une autorité naturelle comme ça, qui fait que tout le monde m’obéit. Je suis sure que je pourrais faire une bonne dictatrice x) Enfin, trêve de mondanité, je les suivis, afin de vérifier, qu’ils n’allaient pas me faire une feinte. Guillaume rentra dans sa chambre, Nath dans la notre. Mais Castiel, au moment de rentrer dans la sienne, se retourna vers moi.
Castiel : Là, ma cocotte, tu m’as franchement énervé
Moi : Je suis désolé, mais les cocottes respectent toujours l’heure, à la minute près.
Castiel : Haha très drôle. En tout cas, si c’est ça ta vengeance, bravo c’est réussi.       
Moi : Ça aurait pu, mais non ce n’est pas ça.
Je m’approchai de lui, et lui murmurai suavement à l’oreille.
Moi : Ce que je te réserve est bien pire
Je vis un sourire se dessiner sur son visage, comme si ce que je venais de lui dire, l’excitait plus que ne l’effrayai. Bon en même temps avec ma voix c’est logique. Je le pris par les épaules, et le fit faire demi-tour.
Moi : Mais pour l’instant, zou
Il ne résista pas, et rentra dans sa chambre. Mais ce que je n’avais pas remarquer, c’était que l’on nous avait espionnés.
 
Nous déambulions tous les six dans la ville, marchant sans but précis, nous contentions juste de visiter, et de profiter de cette première journée. J’avais pris  des sous, au cas où je trouvais le cadeau de Castiel. Et puis, peut-être qu’il me donnerait un indice sur ce qu’il aimerait avoir, comme ça je pourrais lui acheter, si ce n’était pas trop cher.
Keycie : La ville est vwaiment twès jolie
Lysandre : Oui c’est vrai.
Guillaume : Oh on peut rentrer dans ce magasin s’il vous plaît ? J’ai repéré des chaussures que je cherche depuis un bail !
Le brun se précipita dans la boutique, sans attendre notre attendre notre réponse.
Moi : J’y vais, je suis aussi à la recherche de chaussure.
Lysandre : Je vais vous laissez, j’ai repérer un parc, je voudrais aller y faire un tour. Je vous retrouverais plus tard
Keycie : Je viens avec toi
Castiel : Moi je vais à la boutique, on sait jamais
Nath : Je suis Lys
Castiel : Ah enfin tu me lâches les basques
Moi : On n’a qu’à s’appeler plus tard pour se donner un point de rendez-vous, comme ça, ça vous laisse du temps si vous voulez faire quelque chose.
Lysandre : Ça marche ! À tout à l’heure        
Je rentrai dans le magasin suivis de Castiel, tandis que le reste de notre petite troupe continuait sa balade. À l’intérieur, des chaussures pour hommes et femmes, tous les styles et toutes les couleurs.
Moi : Ça va, c’est pas le choix qui manque
Castiel : C’est clair. Maintenant espérons que les prix soient aussi bas que mon budget.
Moi : C’est la question à un million d’euros.
Nous nous dirigeâmes vers un rayon, regardant au hasard quelques chaussures. Puis, nous trouvâmes Guillaume, en train d’essayer une paire de mocassins (Auteur: Des mocassins...NON MAIS DES MOCASSINS QUOI!!! XD)
Castiel : Alors mec, t’as trouvé ton bonheur ?
Guillaume : Grave ! En plus j’ai trop de chance, c’était la dernière. Hey, franchement jetez un coup d’œil y a des trucs sympas.
Moi : On va voir
Guillaume : Et les autres ils sont où ?
Castiel : Ils sont allés au parc je crois
Guillaume : Ah ok. On se retrouve à la caisse
Moi : Ok
Nous repartîmes donc, à la recherche peut-être de la perle rare. Et puis, je la vis. Des magnifiques bottines à talon épais, noires, avec un côté rock. Je m’empressai de les prendre et de les regarder de plus près. Elles étaient encore plus belles de près. Je pris ma taille, et allai les essayer.
Castiel : À ba je vois que la chasse a été fructueuse        
Moi : Arrête je suis au paradis là x)
En quelques secondes, je sus que je ne pourrais pas repartir de ce magasin sans les prendre. Puis, j’entendis Castiel s’exclamer derrière moi
Castiel : Oh la vache !
Moi : Qu’est-ce qu’il y a ?
Castiel : Y a les vans que je cherche ! Je les avais vu au centre commercial mais j’avais pas pu les prendre ?
Moi : Pourquoi ?
Castiel : Ils avaient plus de 43. Et merde, elles sont trop chères !
Le voilà mon indice ! Je savais maintenant ce qu’il voulait, et sa pointure. Parfait !
Castiel : Putain je suis dégouté. Bon je vais retrouver Guillaume, je peux pas rester là, sinon je sens que je vais le regretter.
Il s’en alla les mains dans les poches, visiblement très déçu. Quand il eut disparu, je m’approchai des vans, pour regarder leur prix. Elles coutaient un peu plus cher que celles que j’avais au pied. Là, un dilemme se posa à moi. Devais-je prendre les bottines, car elles étaient moins chères, et parce que j’avais vraiment eut un gros coup de cœur, où alors prendre les vans, alors qu’elles étaient plus chères, mais avec la certitude de faire plaisir à un ami ?
 
Fin PDV Chloé
PDV Annick :
 
Nous venions d’arriver à la station. Nous avions finit de payer les forfaits, et étions maintenant au bas des  pistes. Et tout ça avec un temps magnifique.
Rosa : Il fait splendide !
Leigh : Et en plus la neige est extra. Nous somme vraiment venu le bon jour
Moi : Bon on en profite ou on reste là ?
Et c’est sur ces bonnes paroles que nous allâmes au tire-fesses, pour faire une petite descente histoire de se remettre dans le bain.
Louise : La vache ça fait trop un bail que j’ai pas skié, j’ai faillis me casser la gueule au moins trois fois.
Rosa : Tu t’es arrêté à quel niveau ? Ourson ? x)
Louise : Même pas j’ai eu mon étoile d’argent. Mais laisse tomber ça fait trois ans que j’ai pas skié.
Leigh : Si tu veux on te laisse sur une piste verte derrière des gamins XD
Louise : Nan mais quand même pas. Nan c’est, ça va revenir. Vous allez voir, je suis la reine de la glisse !
 
Louise : ANNICK !! AIDE-MOI !!!!
Je me retournai juste à temps pour voir une Louise me foncer dessus et me décaler avant qu’elle ne me rentre dedans
Moi : FREINE !!
Louise : MAIS Y A PAS DE FREIN !!
Moi : FAIS LE CHASSE NEIGE !!
Louise : OÙ ÇA UN CHASSE NEIGE ??!!
Trop tard. Elle fila tout droit dans de la poudreuse à toute allure et tomba la tête la première. Je descendis le plus vite possible la pente pour aller la rejoindre. Des gens, inquiets, s’étaient arrêtés et aidaient Louise à se relever. Dans sa chute, ses skis s’étaient décrochés, et ses bâtons avaient faits un vol plané. Je les ramassai avant d’aller rejoindre mon amie. Elle était couverte de neige.
Moi : Louise ! Tu vas bien ?!
Louise : Heu…je sais pas. Je vais bien ?
Moi : Tu saignes pas. Est-ce que t’as mal quelque part ?
Louise : Non, je crois pas. Juste plus de peur que de mal.
Skieuse : Vous allez bien mademoiselle ?
Louise : Oui merci madame
Skieuse : Vous voulez que j’appelle un infirmier ?
Louise : Non merci, ça ira
Skieuse : D’accord. Mais faites attention la prochaine fois, vous pourriez vraiment vous blaissez
Moi : Ne vous inquiétez pas madame, je vais la surveiller.
Skieuse : Bon, d’accord. Bonne chance les filles
Moi : Mais enfin qu’est-ce qu’il t’a pris d’aller aussi vite ?!
Louise : Mais je sais pas ! Je me suis juste lancé dans la pente derrière toi, au début je me contrôlais pour pas aller trop vite, mais j’ai dû esquiver quelqu’un, et ça m’a fait perdre le contrôle, et je me suis mise à aller super vite ! Et dans la panique, j’arrivais pas à freiner ! J’ai eu la peur de ma vie.
Moi : Et après ça se dit reine de la glisse
Louise : Oh c’est bon. J’ai faillis mourir, je suis une rescapée, et on ne fait pas la morale aux grands rescapés.
Moi : Très bien madame la grande miraculée. Bon, on va descendre tout doucement ok ?
Louise : Nan c’est bon, ça va aller, on peut  y aller normalement, je suis pas une enfant non plus
Moi : Chut ! Les sauvés ne discutent pas, ils obéissent et sont reconnaissant envers ceux qui les ont sauvés ! Alors on va faire ce que j’ai dit. Et si tu es une enfant. Mon petit cousin à onze ans et il skie déjà des pistes rouges.
Louise : Nia nia nia
Mon amie remit ses skis en boudant, enleva toute la neige qui était sur elle, et  finit par me suivre. Quand nous arrivâmes en bas, Rosa et Leigh étaient déjà là, et nous attendaient.
Leigh : Qu’est-ce qui vous est arrivés ? On est là depuis déjà dix minutes.
Moi : Miss-Reine-de-la-glisse-je-suis-assez-douée-pour-faire-une-piste-rouge a fait un vol plané dans la poudreuse
Rosa : Quoi ?! Tu vas bien au moins ? Tu t’es pas fait mal ?
Louise : Nan t’inquiète, ça va
Leigh : Tu veux continuer ou je te ramène ?
Louise : Non je pas rentrer maintenant. Il ne faut jamais resté sur un échec. Je vais juste éviter les pistes rouges.
Rosa : Si tu veux on fera des bleu ensemble. Moi aussi j’ai eu ma dose de frayeur
Moi : Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
Rosa : Un gamin m’a coupé la route, et m’a fait tomber. Et ce petit vaurien m’a rien au nez. Lui je te jure que si je le retrouve, il va passer un sal quart d’heure.
Leigh : Ne t’énerve pas chérie, c’est passé. Pas la peine de s’énerver. Pense à autre chose. Bon, donc si j’ai bien compris, toi et Louise partez de votre côté, et moi et Annick du notre ?
Louise : Oui.
Moi : On n’a qu’à se donner rendez-vous vers les caisses dans une heure et demi, au moins ça nous laisse bien le temps de profiter.
Rosa : Ça marche. À tout à l’heure !
Les deux filles partirent vers la remontée mécanique, tandis que moi et Leigh nous dirigeâmes vers le télésiège. Il commençait à neiger sur la montagne, et un petit vent se leva.
Moi : Hum, ça s’annonce mal
Leigh : On aura le temps de faire une ou deux descente avant que ça se gâte vraiment. Ça te dis on se fait une noire ?
Moi : Je suis partante !
Enfin un peu de sensation ! Je me voyais déjà dévaler la pente, aussi rapide que le vent. Après être arrivés au sommet, nous nous dirigeâmes vers la route qui menait à la fameuse. Ou plutôt aux deux pistes. Celle de l’Aigle Noir, et celle de la Chute Libre
Leigh : Laquelle te tente le plus ?
Moi : Mmm…la Chute Libre. Mais au pire, on fait d’abord celle-là, puis on fait l’autre après.
Leigh : Ouais ça me va. Alors let’s go !                                                                                 
Nous nous engeâmes sur la piste. Le début était calme, mais rapidement, la pente devint très raide. Il y avait très peu de skieurs sur cette piste. Et je comprenais pourquoi ! J’avais rarement vu une piste aussi pentue. Mais au moins, on aura le champ libre. 3,2,1, GO !! Je m’élançai à fond, et doublai Leigh, en lui faisant le signe peace. Il sourit, et me suivit. J’avais l’impression de voler, d’être libre comme l’air.
 
Chapitre 28: Reine de la glisse
J’étais comme une fusée, une météorite, une étoile filante, instoppable, incontrôlable. Je laissai mes skis me guider, slalomant entre les autres, et prenant toujours de vitesse. Arrivée en bas, j’avais l’impression  que la descente n’avait durée qu’une courte minute. Leigh me rejoingnit quelques secondes plus tard.
Moi : C’était dément !
Leigh : J’avoue ! En plus, le fait qu’il n’y avait personne, cela faisait qu’on pouvait aller à la vitesse qu’on voulait sans avoir peur de cogner quelqu’un. Vraiment génial !
Moi : On y retourne ?
Leigh : Et comment !
Et c’était reparti pour un deuxième tour. Cette fois, nous fîmes l’Aigle Noir. Et son nom lui allait à merveille. Il y avait des bosses, ce qui faisait que l’on s’envolait avant de retomber. C’était la première fois que je faisais ça, et j’avais franchement adoré. L’heure et demie passa à la vitesse de l’éclair. Nous allâmes aux caisses attendre les filles, qui arrivèrent cinq minutes plus tard.
Moi : Alors c’était comment ?
Louise : Super ! Et cette fois sans chutes. Et vous ?
Leigh : Génial ! On a fait des pistes noires.
Rosa : Quelle horreur, je suis contente de ne pas être venue avec vous. Bon, on rentre ?
Tous : Oui
Nous enlevâmes nos skis et retournâmes au parking où nous avions laissé la voiture. Nous retournâmes à la maison, où nous attendaient les autres.
Leigh : Salut la compagnie !
Nath : Alors c’était comment ?
Moi : La neige était géniale. Et un conseil, pour ceux qui aiment les sensation, faites la piste de la Chute Libre et de l’Aigle Noir.
Castiel : Vu leur nom ça doit être des pistes noire
Leigh : Oui. Mais elles sont vraiment super.
Louise : Bon moi j’ai faim ! On mange quand ?
Keycie : Le wepas est pwesque pwès !
Chloé : Vous devriez d’abord aller prendre une douche, ça vous réchauffera.
Rosa : Bonne idée !
___________________________________________________
Coucou tout le monde! J'espère que ce chapitre vous a plu^^
Certains volent comme des oiseaux, d'autres....des avions en papier, ça finit toujours dans le mur x) Le prochain groupe fera-t-il mieux? Vous le saurez dans le prochain chapitre ;)
Bisous :*
 

Publié dans Saison 2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Océane 20/03/2016 18:49

Tu poste la suite quand ? Jadore ta fic jai trop hate !

Castiel- Chloé fiction AS 20/03/2016 18:55

Suite postée! Merci ^^

Daniela 20/03/2016 08:31

Ah on a le même âge bref on son feux de moi . J'ai trop trop hâte de voir le chapitre 29

Castiel- Chloé fiction AS 20/03/2016 18:11

Haha nan c'est cool XD Suite bientôt ;)

Tanberry 16/03/2016 19:59

Trop top je t en supplie sort vite le prochain chapitre car atteindre la c'est un supplice !!!!!

Castiel- Chloé fiction AS 17/03/2016 18:51

Merci! Désolé mais il faudra attendre le week-end ;)

Law 16/03/2016 19:08

Alors là ! Chapeau ! J'adore ta fic' ! Npn mais sérieux je l'es lu en 2h !!! Je tenais a te féliciter, tu as une grande imagination et un humour plutôt bien placé ;) Qui plus est, tu respecte bien le caractère de Cast' ( enfin ça ce n'es que mon avis XD) et tu fait nous fait bien rentrer dans l'intrigue. J'espere juste que la nouvelle ( dédicace a cast') ne fouttra pas trop la mer** :P
Voilà voilà :D bye

Castiel- Chloé fiction AS 17/03/2016 18:51

Alors la merci beaucoup ! Ça le fait vraiment super plaisir, et je ferais dz mon mieux pour continuer dans cette lancée! Espérons ;) bye :D

Hana 16/03/2016 10:02

Hi!! Super ton chapitre j'ai kiffé . Juste keycie c est quoi toute tes questions!!. Sinon super rien à redire . Tu sors quand ton prochain chapitre ;) salut!!

Castiel- Chloé fiction AS 17/03/2016 18:49

Hi!! Merci^^ je le sors dimanche si tout va bien. A + ;)

Nanachi 14/03/2016 21:36

J'ai hâte de voir l'autre groupe sur les pistes ;)

Bonne continuation.

Castiel- Chloé fiction AS 15/03/2016 20:04

Merci ;)

LunaTauri 14/03/2016 17:30

J'ai adoré, et puis franchement, Chloé a intérêt à prendre les vans pour Castiel, et puis Keycie, je la sent pas. J'ai l'impression qu'elle en pince pour Castiel. Vivement la suite ^^

Castiel- Chloé fiction AS 14/03/2016 20:04

Merci ^^ va savoir...

Akinaru 13/03/2016 23:13

Rien a redire geniale ton chapitre à l'image des autres.j'espère que Chloé va prendre les vans de castiel.je commence vraiment à avoir peur keycie c'est quoi ces questions sur castiel !! enfin bref comme d'habitude j'attends la suite avec impatience :) salut

Castiel- Chloé fiction AS 14/03/2016 20:04

Merci;) on verra... Salut ^^

Martin 13/03/2016 21:23

Trop drôle! Je continue d'adorer et d'attendre avec impatience la suite.

Castiel- Chloé fiction AS 14/03/2016 19:59

Merci ;)

Daniela 13/03/2016 19:12

Bravo je te donne 20/20 castiel je expere que il a prix le cadeau idéal pour chloé et j'ai adoré quond chloé été a la chambre avec castiel (♡) . Comtunue comme sa et bonne suites.
Questions or sujets ta quel âge ?

Castiel- Chloé fiction AS 13/03/2016 19:17

Merci ^^ on verra bien. J'ai 15 ans et toutes mes dents (encore heureux XD)