Chapitre 37: Quiproquo

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

PDV Lysandre :
 
Je racontai à ma copine la dépression de mon frère aîné, en lui faisant part de mes craintes. Elle m’écouta attentivement sans m’interrompre. Me confier me fit du bien.
Moi : Je ne sais plus quoi faire. Et j’ai peur qu’il ne fasse une bêtise
Annick : Je ne pense que Leigh soit du genre suicidaire, mais c’est sur qu’à force de se bourrer de médicaments, il va se rendre malade.
Moi : C’est ce que je lui ai dis, mais il refuse de m’écouter ! Il dit que personne ne peut le comprendre et l’aider.
Annick :….non, pas personne
J’arquai un sourcil, surpris. Que voulait-elle dire ?
Moi : C’est-à-dire ?
Annick : Et bien, il dit que personne ne peut l’aider car personne n’a enduré ce qu’il endure. Sauf qu’il se trompe.
Moi : À qui tu pense ?                          
Annick : Qui parmi nous a traversé tant d’épreuve qu’il en est devenu presque ermite ?
Je réfléchis, puis je vis de qui elle voulait parler. Mais oui bien sur ! Pourquoi n’y ais-je pas pensé plus tôt ?!
Moi : Castiel !
Annick : Oui. Je pense que lui pourrais lui apporter son aide. Et puis, si la manière douce n’a pas fonctionné, secouer Leigh ne lui fera pas de mal. Au moins ça le réveillera.
Moi : Je t’ai déjà dit que tu étais géniale ?
Annick : Oui, mais ça toujours du bien de l’entendre ^^ Moi c’est pour Louise que je fais du souci
Moi : Pourquoi ?
Annick : Elle se renferme dans une bulle. Elle est persuadée que Guillaume n’est pas mort. Pour elle, il est juste…parti, et il reviendra quand il ira mieux. Je suis allée la voir la dernière fois, et j’ai vu sur son téléphone qu’elle lui envoyait des tonnes de messages et qu’elle en cessait de l’appeler. Et quand quelqu’un essaie de la ramener à la raison, elle rentre dans une colère noire. Je m’inquiète vraiment beaucoup et je ne sais pas quoi faire
Je voyais que la situation de notre amie blonde tracassait Annick, et cela la rendait très triste. Je lui pris la main, et m’approchait d’elle.
Chapitre 37: Quiproquo
Moi : Ne t’inquiète pas. Je pense que c’est ça manière de gérer la douleur. Mais avec le temps, ça passera. Avec elle, la manière forte risquerait de lui faire plus de mal que de bien. Il faudra lui expliquer les choses clairement, mais cela prendra plus de temps. Mais ne t’en fait pas, tout ira bien.
Annick : Espérons. Perdre Guillaume était bien la pire qu’il pouvait nous arriver.
Moi : C’est pour cette raison que nous devons rester unis et nous aider les uns les autres.
Annick : Je suppose que tu as raison…mais ce qui nous arrive est si triste
Moi : Je sais Annick, je sais
Elle posa sa tête sur mon épaule, et nous restâmes ainsi un très long moment. Ce temps nous permis nous penser à toutes nos épreuves, comment nous les avons surpassé. Mais cette épreuve, était de loin, la plus dure. Elle allait nous laisser de profondes séquelles qui mettraient beaucoup de temps à guérir.
Nous passâmes l’après-midi à nous promener dans le parc, ou dans la ville, main dans la main. Nous parlions de tout et de rien, essayant de profiter de ce petit moment de plénitude. La journée fut belle, douce.
Quand vint le soir, je raccompagnai Annick chez elle.
Annick : Ah attends, il faut que je te donne quelque chose ! Je reviens
Elle rentra en courant chez elle pour aller chercher quelque chose. Quelques minutes plus tard, elle revint avec un petit coffret dans les mains.
Annick : Vu que demain tu vas chez Castiel, est-ce que tu pourrais passer chez Chloé pour lui rendre ça s’il te plait ? Elle me l’avait prêté, mais j’avais oublié de lui rendre.
Moi : Oui bien sur.
Elle me tendit la boite, que je rangeai dans une de mes poches. J’allai ensuite embrasser ma petite-amie en lui souhaitant une bonne nuit. Je rentrai donc chez moi. J’appelai mon meilleur-ami pour le prévenir que je passerai demain. Bien sur, mon frère ne rentra pas à la maison. Vivement que toute cette histoire soit derrière nous.
Comme convenu, je fus chez mon voisin en fin de matinée. Nous restâmes un peu à discuter, le temps que je lui raconte la situation. Il accepta ma requête, et cela me soulagea. Je ne savais pas si ça marcherait, mais ça valait le coup d’essayer. J’avais confiance en mon ami. Mais je lui demandai quand même de ne pas y aller trop brusquement non plus. Leigh n’étant pas vraiment lui-même, on ne pouvait pas prévoir sa réaction. Nous sortîmes de la maison et nous apprêtâmes à partir quand je me souvins que j’avais une commission à faire.
Moi : Oh attends, je dois donner un truc à Chloé de la part d’Annick. Ça te dérange si on fait d’abord un saut chez elle ?
Castiel : Non pas de problème
Nous traversâmes la rue et arrivâmes devant la maison de notre amie. Je m’apprêtais à sonner lorsqu’on entendit Chloé parler de l’intérieur
Chloé : ZAAAACCH !!!
Je me retournai vers mon ami, qui lui aussi ne semblait pas comprendre. C’était très impoli d’écouter aux portes, mais là nous étions tous les deux confus
Chloé : ZAAAAACCH !! T’ES OU ?!
Castiel : (chuchote) Elle parle à qui ?
Moi : (chuchote) J’en sais rien
Chloé : ALLEZ ZACH SORT DE TA CACHETTE CHÉRI, J’AI PAS ENVIE DE JOUER À CACHE-CACHE
En entendant le « chéri », je vis les poings de mon ami se serrer et son expression passer de l’incompréhension à la colère.
Castiel : (chuchote) On se retrouve à la boutique
Son ton était froid, et je sentais qu’il était remonté. Mais je n’arrivais pas à comprendre ce qui pouvait le mettre dans un tel état. Peut-être la jalousie. En tout cas, la journée s’annonçait moins belle que prévu. Espérons juste que Castiel ne passera pas sa colère sur mon frère. Je repris mes esprits et toquai à la porte de Chloé. J’entendis des pas approcher puis la porte s’ouvris et je vis mon amie apparaître.
Chloé : Tiens salut Lys !
Moi : Salut Chloé. Dis je ne voudrais pas paraître indiscret mais…à qui tu parlais ?
Chloé : Ah mince, on m’entend depuis dehors ?
Moi : Oui
Chloé : Ba entre je vais t’expliquer.
Moi : D’accord, mais je ne pourrais pas rester très longtemps, Castiel va m’attendre
Chloé : Oh, il est avec toi ?
Moi : Non il est….à la boutique. On doit se rejoindre là-bas
Chloé : Oh…
Elle se décala et me laissa entrer avant de refermer la porte derrière elle. Je la vis regarder un peu partout dans le salon, sous la table, derrière les rideaux, derrière les meubles.
Moi : On savoir ce que tu cherches ?
Chloé : Zach
Moi : C’est ce que j’avais entendu dehors. Mais qui est ce Zach ? Ton…petit-ami ?
Chloé : Mon… quoi ? Haha mais non ! Qu’est-ce qui te fais dire ça ?
Moi : Et bien tu as dit « chéri ». Ça porte à confusion
Chloé : Oh je vois. Non, tu es très loin. En fait il s’agit du fils de deux ans ma voisine. Elle est partie rejoindre ses amis, et me l’a laissé. Elle fait ça de temps en temps. Ca me permet de gagner un peu d'argent de poche. Et là, ce petit garnement s’est caché je ne sais trop où et refuse de se montrer.
En entendant l’explication de Chloé, j’eus un petit rire bête. Moi et Castiel nous étions fait des films. Et dire que Castiel s’était énervé pour rien. Quand je lui aurais expliqué, je suis sur qu’il va trouver ça bête.
Chloé : Qu’est-ce qui te fais rire ?
Moi : Mmm ? Oh non rien d’important.
Soudain, je sentis quelque chose s’accrocher à ma jambe. En baissant les yeux, je vis un môme qui jouait avec le bas de mon pantalon. Je me baissai pour être à sa hauteur.
Moi : Bonjour
Zach : Toutatoune!
Chloé : Ah ! Te voilà toi !
Elle nous rejoignit et s’accroupit à sa hauteur
Chloé : Tu m’as fait une belle peur tu sais ça ?
Zach : Joujou
Chloé : Oui…joujou
Moi : Qu’est-ce qu’il veut dire ?
Chloé : Ça l’amuse de se cacher pour faire peur aux gens. Un vrai petit diable
Elle le prit dans ses bras et le chatouilla. Le petit éclata de rire, entrainant le mien et celui de mon amie. Ah, c’est fou les pouvoirs qu’ont les enfants sur nous.
Chloé : Alors, qu’est-ce que t’amène ? Je suppose que tu n’es pas venu pour faire du baby-sitting ?
Moi : Non en effet. Je viens de la part d’Annick. Je devais te ramener ça.
Je sortis la boîte de ma poche et la lui tendit. Elle la prit puis l’ouvrit.
Chloé : Ah oui. Je lui avais prêté mes boucles d’oreilles et elle avait oublié de me les rendre. Merci
Moi : Je t’en prie. Bon je vais y aller, Castiel doit m’attendre.
Nous nous relevâmes, le garçon dans les bras de Chloé. Elle me raccompagna jusqu’à la porte.
Chloé : Tu salueras Castiel de ma part
Moi : Je n’y manquerai pas. A plus. Au revoir Zach
Zach : Bye bye !
Je lui ébouriffai les cheveux ce qui le fit rire. Je souris une dernière à mon ami, avant de prendre la direction de la boutique. Finalement, il ne s’agissait que d’un gros quiproquo. Castiel serait bien content d’entendre ça.
En arrivant à la boutique, je vis Rosa à la caisse qui s’occupait d’encaisser des clients. J’attendis qu’elle eut fini avant d’aller lui parler.
Moi : Salut
Rosa : Salut. Dis, qu’est-ce qu’il a Castiel ? Il s’est presque jeté sur Leigh
Moi : Il va essayer de lui faire entendre raison. Mais le fait qu’il soit énervé, ça c’était pas prévu.
Rosa : C’est-à-dire ?
J’expliquai à ma belle-sœur le malentendu qu’il y avait eu en allant chez Chloé. En entendant ça, Rosa explosa de rire.
Rosa : Elle est pas mal celle-là ! Mais dis-moi, il serait pas un peu sur elle ?
Moi : Je ne sais pas. Enfin bref. Tu as besoin d’aide ?
Rosa : Oui, il y une cliente là-bas qui aimerait quelques conseils sur une tenue de soirée.
Moi : Très bien
Je décidai de laisser mon frère et mon meilleur ami seuls pour qu’ils puissent s’expliquer tranquillement. Enfin…je ne sais pas si le mot tranquille est vraiment approprié, mais en tout cas, sans qu’ils soient dérangés. Je me rendis donc vers la cliente et l’aidai. Environ une vingtaine plus tard, mon frère et Castiel remontèrent de la réserve. Leigh semblait bien secoué, et Castiel un peu moins énervé.
Moi : Ça va ?
Leigh : O-oui. Je-je vais m’occuper de la caisse.
Mon frère partit d’un pas incertain tandis que je me tournai vers mon ami.
Moi : Alors ?
Castiel : Je crois que ça ira mieux. Il va être un peu sonné parce que j’y suis pas vraiment pas allé de main morte, mais il s’en remettra.
Moi : Je suis heureux de l’entendre.
Castiel : Ouais.
Moi : Ah, en fait il faut que je te dis un truc sur Chloé. En fait….
Castiel : Nan c’est bon,  j’ai même pas envie de savoir.
Moi : Nan mais attends, tu vas voir, on s’est complètent tromp…
Castiel : J’ai dis que je voulais pas savoir !
Il partit furax et quitta le magasin. Je restai là, sans voix. Je ne comprendrais jamais Castiel. J’allais lui dire qu’il s’était fait des idées, et lui il m’envoie balader. Pourquoi il ne m’a pas laissé finir ? Je vous jure, des fois quand il s’y met, il peut être plus têtu qu’une mule.
 
Fin PDV Lysandre
PDV Chloé :
 
Et voilà. Les vacances étaient finies. Papa et maman étaient repartis hier pour leur long périple autour du monde, et moi, je me préparais pour aller au lycée. Terrible retour à la réalité. Les profs, les heures interminables de cours, les pestes, les devoirs, les potins et tout le reste.
J’appréhendais le moment où j’allais voir Castiel. Après ce qui c’était passé chez lui, je ne savais pas bien comment allait se passer nos retrouvailles. Je ne savais pas ce que j’allais lui dire, comment je devais me comporter. Et pis encore, comment LUI allait agir. Car il pouvait bien s’en rappeler comme il pouvait tout bien s’en foutre royalement et ne pas me calculer. Bon Chloé, calme toi, pas la peine de se ronger le sang comme ça, adviendra ce qu’il adviendra.
Je finis de me préparer et me rendis en moto au lycée. En arrivant, je dus me réhabituer au brouhaha des élèves qui discutaient entre eux.  Je traversai la cours, en saluant quelques camarades au passage, et me rendis à notre banc habituel. Il y avait déjà Rosa, Annick et Lysandre. J’allais leur dire bonjour  et nous papotâmes des dernières nouvelles. J’appris que Leigh faisait, depuis qu’on était rentré, une grosse dépression parce qu’il se sentait coupable, mais que Lysandre pensait que ça irait mieux maintenant qu’il avait parlé avec Castiel. Quelques minutes plus tard, nous aperçûmes Keycie qui traversait la cours un peu perdu. Nous l’appelâmes, et elle nous rejoignit, heureuse de nous avoir enfin trouvé. Il restait encore cinq bonnes minutes avant le début des cours, mais je décidai de partir un peu en avance, pour pouvoir faire visiter le bâtiment à Keycie, pour qu’elle s’y habitue et qu’elle ne se perde plus. Enfin …pas trop. Parce que le lycée est quand même vachement grand. Je lui montrai donc le gymnase, la bibliothèque, la cafétéria, le bureau de la directrice et la salle des délégués. Je n’eus pas le temps de lui en montrer plus, mais c’était, selon moi, les salles les plus importantes. Ah non ! Nous fîmes un petit détour et je lui indiquai les toilettes. Ça, c’était vraiment le plus important du lycée. Lorsque la cloche retentit, nous nous dirigeâmes vers notre salle de cours. Nous retrouvâmes le reste de la petite bande, et Louise qui venait d’arriver. Je la serrai dans mes bras et lui demandai comment elle allait. Elle me répondit que tout allait bien. Je comprit qu’elle était toujours enfermée dans son idée. Pas la peine d’insister. Alors que le prof nous fit rentrer dans la salle, notre rebelle arriva. À sa vue, je pâlis, et mon cœur commença à battre plus fort. Ça y est, le moment fatidique est arrivé. Il salua en souriant les autres, mais en se tournant vers moi, son regard était devenu froid.
Castiel : (froidement) Salut
Moi : Heu…salut
Je ne comprenais plus rien. Pourquoi avait-il été si…glacial et distant ? Avais-je fais quelque chose ? Je ne savais à quoi était dû son comportement. Les autres, n’ayant rien remarqué, je me retrouvai seule avec mes pensées confuses. Et dire qu’il y a à peine quelques jours, nous allions nous embrasser….quelle rentrée géniale ! Je rentrai dans la salle à mon tour la tête baissée. Je m’assis à ma place habituelle, à savoir à côté de mon ami qui me faisait la gueule. Je sens qu’il va y avoir de l’ambiance. Lorsque je m’assis, il ne daigna même pas m’adresser un regard. Le prof appela Keycie, et elle vint se présenter à la classe. Je profitai de ce moment pour m’adresser à mon voisin.
Moi : (chuchote) Qu’est-ce que t’as ?
Rien. Même pas un geste, une parole. Castiel m’ignora royalement. Je continuai d’insister, mais il ne broncha toujours pas. De mieux en mieux. J’abandonnai,  mais me promis d’avoir une sérieuse discussion avec lui. S’il veut me bouder, que je sache au moins pourquoi. Pour m’éviter de déprimer, je suivis attentivement le cours. Sauf que…c’était ennuyant. Quoi que…bof. J’ai appris quand même quelques petits trucs sympas. Enfin bref, après une heure cours de maths, nous partîmes pour une heure de cours d’histoire. Là, j’étais à côté de Rosa, où je pus lui parler du comportement de Castiel. Elle me dit qu’elle n’avait aucune idée de quoi il s’agissait, mais que le connaissant, ce devait être un truc bête. Mouais, on verra bien. Durant toute l’heure, le prof se fut une joie de nous parler des conquistadors et de toutes leurs batailles. Tandis que durant toute cette même heure, je papotai, avec mon amie. Puis, ENFIN, la récré. Nous passâmes par le grand couloir poser nos affaires dans nos casiers. Lorsque nous arrivâmes, nous vîmes un petit monde attroupé autour de je ne sais trop quoi. En nous approchant, nous vîmes que les élèves posaient des fleurs, bougies, et autres petits cadeaux en hommage à Guillaume au pied de son casier. En voyant ça, je repensai à ce qui lui était arrivé. Je restai un long moment là, à regarder les gens se succéder pour poser quelque chose. C’était beau de voir que tout le lycée était ensemble dans cette épreuve.
… ?: C’est….
Je me retournai, et vis Louise, les poings serrés, et les yeux baignés de larmes. Oh non…je me dirigeai vers elle, et la pris par la main pour l’entrainer ailleurs. Elle se débattit, mais je réussis à l’attirer jusqu’au toilettes où elle explosa.
Louise : Pourquoi est-ce qu’ils font tous ça ?! Pourquoi ils ne lui accordent aucune chance ?! Ils sont en train de l’enterrer, sans même savoir !! Il n’est pas mort, il…
Moi : Calme toi Louise, calme toi. Écoute, je sais que tu ne veux pas le croire, mais ça va faire maintenant une semaine que nous n’avons absolument aucune nouvelle, et personne ne peux rester si longtemps sous la neige.
Louise :…non….non non non je veux pas croire ça ! C’est pas possible. Il ne peux pas….IL NE PEUX PAS !!
Elle se retourna et tapa un grand coup dans le mur. Le choc fut suivit d’un craquement d’os. Mon amie se laissa tomber le long du mur en pleurant. Je m’approchai doucement d’elle, et la prit dans mes bras. Elle pleura de longues minutes dans mes bras. Toutes les larmes qu’elles s’étaient forcées à en pas verser ces derniers avaient refait surface. Je ne dis rien, je me contentai juste de la serrer très fort, et de lui caresser les cheveux, pour la calmer. Je comprenais sa peine. Guillaume avait été bien plus qu’un ami pour elle. Je me rappelais ma réaction quand Castiel avait été enlevé et ensuite quand il s’était retrouvé dans le coma. Dans la même situation, j’aurais été exactement comme elle. Quand elle fut calmée, je lui essuyai les dernières larmes qui étaient sur son visage. En voyant sa petite bouille, je ne pus retenir un sourire.
Moi : On dirait que t’es bourrée
Elle sourit à son tour en reniflant.
Louise : Tu m’étonnes
Le temps que ses yeux dégonflent, nous restâmes assise dans les toilettes. Heureusement, personne ne vint. Elle commença soudain à se plaindre de sa main. Ah oui, c’est vrai qu’elle a dû pas mal se l’amocher en frappant dans le mur. Nous nous levâmes et mon ami défroissa rapidement ses habits, et remit ses cheveux en place.
Moi : Il faut que tu fasses ton deuil Louise. Je sais que ce sera très dur, mais on sera tous là pour toi. On ne t’abandonnera pas.
Elle hocha tristement la tête, et nous sortîmes des WC. Nous nous rendîmes rapidement à l’infirmerie. Je la laissai entre les bons soins de l’infirmière, et retournai en cours. Cet incident m’avait détourné de ma tâche. Mais je ne pouvais pas laisser Louise. J’irais parler avec Castiel à midi. Et c’était reparti pour deux heures de cours. De la science physique. Rappeler moi pourquoi j’ai choisi d’aller en S :’((( Je DETEEESSTEE la science physique. Je l’ai déjà dit ? C’est pas grave. Jamais deux sans trois x)
Enfin, quand le calvaire fut terminé, je me dépêchai de sortir, direction la cafet. Je mourais de faim. Et il n’ya avait visiblement pas que moi. Louise, ragaillardit même si elle était encore un peu faible, visa son assiette d’un trait, et mangea même les restes de Rosa. Elle avait un bandage à la main, et ne devait éviter de s’en servir pendant plusieurs jours, le temps que tout se remette bien en place.
Lysandre : Alors Keycie, cette première journée ? Que penses-tu de notre école ?
Keycie : J’aime bien. Il y a un bonne ambiance. Je ne comprend pas tout, mais ça va.
Lysandre : Tout va bien alors ^^
Annick : On a quoi cette après-midi déjà ?
Castiel : Les clubs et deux heures d’SVT
Annick : Ah cool, ça m’avait manqué.
Louise : Au fait, vous avez pas vu Nath ?
Moi : Melody à dû lui sauter dessus x)
Castiel : Ba moi je suis pas vraiment pressé de le revoir
Rosa : Rhho fais pas genre. Ces vacances vous ont quand même vachement rapproché
Castiel : Disons seulement qu’elles m’ont appris à me retenir et à cohabiter avec lui.
Rosa : Dis ce que tu veux mais moi je suis sure que votre relation s’est améliorée.
Le repas se déroula dans la bonne humeur. Nous parlâmes un peu de tout et de rien. Quand on lança le sujet des cadeaux des autres devant le casier de Guillaume, je vis l’expression de Louise se refermer, mais elle tint bon. Chacun parla de son nouvel an. Quand on demanda à Castiel ce qu’il avait fait, il dit qu’il était resté chez lui avec Demon. J’eus un petit pincement au cœur. Faisait-il ça pour éviter les commentaires s’il disait qu’on avait passé le nouvel an ensemble, ou alors parce qu’il était fâché contre moi ? Quand son regard croisa le mien, je sus que c’était la deuxième raison. Son regard était glacial. Ça ne peux plus durer, qu’est-ce que j’ai fait à la fin ?!
Rosa : Et toi Chloé ?
Moi : J’étais avec mes parents
Annick : Ah ils sont rentrés ?
Moi : Oui. Ils sont restés un quelques jours, et ils sont repartis hier.
Annick : Si tu les as au téléphone, tu les salueras de ma part
Keycie : Moi aussi
Moi : Pas de problème
Quelques minutes plus tard, nous finîmes de manger et allâmes poser nos plateaux, avant d’aller nous installer sur nos bancs favoris. Juste avant que nous y arrivions, j’attrapai Castiel par le bras. En voyant que c’était moi, il se retourna.
Castiel : Qu’est-ce que tu veux ?
Moi : Te parler. Qu’est-ce que t’as ?
Castiel : Désole, je parle pas avec les menteuses
Sur ce, il se défit de mon emprise. Sa réponse m’avait tellement surprise, que je ne répondis rien. Une menteuse ? À quel moment lui avais-je menti ? Je ne comprenais rien. Aaahh, ça commence à me souler. Le problème avec Castiel, c’est qu’il peut vous faire la gueule, sans vous jamais vous dire pourquoi. Dès fois c’est fondé, mais la plupart du temps, c’est un gros malentendu. Alors maintenant, allez savoir. Je décidai de tirer les vers du nez de mon ami, mais plus tard. À un moment où il ne pourra pas fuir.  J’allai retrouver les autres en trainant des pieds. Mon ami rouquin s’était bien entendu installé le plus loin possible de moi. J’allai donc m’assoir près de Lysandre. Pff, mon moral est redescendu en flèche. Bon…changeons de sujet sinon je vais me pourrir ma journée. Je me mis à discuter de tout et de rien avec ce dernier. Il me fit part de son projet de trouver un batteur, mais qu’il n’avait aucun piste, et que Castiel n’était pas très coopératif. Tu m’étonnes tiens.
Lysandre : Tu n’en connaitrais pas un toi par hasard ?
Moi : Non désolé
Lysandre : Humm…il faut vraiment qu’on en trouve un, sinon nous n’avons aucune chance. Et même si on finit par en trouver un, il faudra qu’on trouve un nouveau membre, car il faut être minimum quatre.
Moi : Donc il te faut un batteur. Et pour le dernier ? Un guitariste ? Pianiste ? Chanteur ?
Lysandre : Je ne sais pas. S’il y a besoin, je peux faire du piano. Guitariste, Castiel refusera tout de suite. Il va le prendre pour un concurrent.
Moi : Donc chanteur.
Lysandre : Moui…mais qui ? Ah ! Chloéééééé… ?
Moi : (pensée : Pourquoi je le sens pas ?) Ouiiiii ?
Lysandre : Voudrais-tu venir chanter dans notre groupe ?
Je le regardai avec des yeux ronds. Comment on a fait pour dériver jusqu’à moi ?
Moi : Heuuu… pourquoi moi.
Lysandre : Et bien tu es la seule qui aime bien le rock, ensuite on est déjà ami donc ça enlève le stress du petit nouveau, et puis tu chante super bien !
Moi : Ba…mouais pourquoi pas ! Et puis j’ai toujours voulu entendre tes chansons !
Lysandre : Et bien tu pourras bientôt les entendre en avant-première ^^
Moi : Par contre…je sais pas si Castiel sera d’accord
Lysandre : Je ne vois pas pourquoi. Vous vous entendez très bien, je pense même qu’il sera enchanté !
Moi : Je suis pas si sure… Depuis ce matin, il me fait la gueule
Lysandre : Ah bon ?
Moi : Il dit que je suis apparemment une menteuse
Mon ami eut  l’air de réfléchir, comme si ça lui disait quelque chose. Je le laissai réfléchir, espérant, qu’il puisse m’éclairer sur les réactions de son meilleur-ami.
Lysandre : Je crois que je sais… En fait c’est que…
TULULULULU TULULULULU
Le téléphone de Lysandre se mit soudain à sonner. Il regarda, et vit que il s’agissait de son frère.
Lysandre : Excuse-moi
Il se leva et alla se mettre à l’écart avant de répondre. Bon….ba j’aurais pas ma réponse tout de suite il semblerait.
___________________________________________________
Coucou tout le monde! J'espère que ce chapitre vous a plu ^^
Halala, la relation entre Chloé et Castiel promettait d'évoler positivement sauf que...ba ça a été l'effet inverse. Et tout ça à cause d'un bête malentendu. Castiel et Chloé arriveront-ils à se réconcilier avant que toute leur amitié voire plus ne soit gâchée? Et comment va évoler l'état de Leigh? Suite la semaine prochaine. 
Bisous <3

Publié dans Saison 2

Commenter cet article

Anastasia 22/05/2016 15:37

Je lis et relis ta fic et je ne me lasse jamais !!! Castieeelllllll !!!!! P*tain laisse Chloé s'expliquer merde !!!! Sinon j'attends la suite avec impatience !!!

Castiel- Chloé fiction AS 22/05/2016 15:58

Merci ^^ la suite est postée! ;)

Kyoko-94 19/05/2016 22:00

Et j'oublais, félicitation pour tes 1 ans sur ce blog ^^

Castiel- Chloé fiction AS 20/05/2016 22:48

Merci ;)

Kyoko-94 19/05/2016 21:59

Hey ! Bon, comme d'hab', j'adore ! Et sérieux, j'ai trop pleuré quand Guigui est mort

Castiel- Chloé fiction AS 20/05/2016 22:48

Hey! Merci ^^

Ardnalyl 19/05/2016 17:55

Vraiment cool se chapiiiiiitre , j'ai tellement hate de savoir ce qui va se passer dans le prochain chapitre !!!!!!!!! Pour voir comment va réagir Castiel et si il vont se mettre ensemble ( je parle de Chloé et Castiel hein =D) . En tout cas super tes chapitre continue comme ça et j'espère que tu ne vas pas abandonné cette fiction , parce que souvent les personnes qui font des fictions abandonne pour en faire un autre... En tout cas bravooooooo j'adore ta fiction

Castiel- Chloé fiction AS 19/05/2016 21:08

Merci! ^^ Peut-être, peut-être pas... ;) Non ne t'inquiète pas je ne compte pas abandonner. Et même si je veux faire une seconde fiction, ce ne sera qu'après avoir terminé celle-la

Jordy 16/05/2016 16:45

Super bien !!!!! J'aimerai tellement que guigui revienne .... J'en ai meme pleuré X) ( à les filles j'vous jure ) !!

Castiel- Chloé fiction AS 16/05/2016 21:00

Merci!! ^^ Non Désolé il ne reviendra pas...

Marion Brunet 16/05/2016 12:07

JOYEUX 1 AN!!!!! Je suis ta dix depuis le début et pas une seul fois j'ai était déçu en lisant tes chapitres!!!! Beaucoup de rebondissements, d'événements, de sentiments, de nouveau couples et j'en passe!!!! Ce chapitre est vraiment super (comme les précédent d'ailleurs!!) j'attends la suite avec impatience!!! Mille BSX!!!

Castiel- Chloé fiction AS 16/05/2016 20:59

MERCII!!! Ça me touche vraiment beaucoup ^^ bisous a toi aussi!!

Martin 15/05/2016 20:22

Salut! Génial, ton chapitre! Le malentendu entre Castiel et Chloé est à se tordre de rire, et la discussion "Chloé-Louise" est classe (même si le sujet est vraiment triste...). Ensuite, le couple de Lysandre et Annick est trop mignon! Et tu es vraiment triste pour Leigh... J'espère qu'il ira mieux! Bonne chance pour la suite.
P-S: joyeux 1 ans!

Castiel- Chloé fiction AS 15/05/2016 22:33

Salut! Merci ^^ Ha ba contente de t'avoir fait rire alors x) et c'est vrai qu'ils sont mignons ^^ Merci

Akinaru 15/05/2016 18:53

Salut. Super chapitre. Le problème c'est castiel j'ai jamais vu un mec aussi borné que lui !! laisse Chloé s'expliquer bon sang !! :p leigh je pense qu'il va s'en sortir enfin j'espère. Sinon tres tres bon chapitre comme d'habitude .la suite,la suite . Salut;)

Akinaru 15/05/2016 18:53

Salut. Super chapitre. Le problème c'est castiel j'ai jamais vu un mec aussi borné que lui !! laisse Chloé s'expliquer bon sang !! :p leigh je pense qu'il va s'en sortir enfin j'espère. Sinon tres tres bon chapitre comme d'habitude .la suite,la suite . Salut;)

Castiel- Chloé fiction AS 15/05/2016 22:26

Salut. Merci ^^ c'est clair x)

Lectrice anonyme 15/05/2016 18:33

Hello ! :D
Y'a rien a faire, j'adore vraiment TOUT les chapitres de ta fiction ! ( j'avoue, j'ai une petite préférence pour celui avec la dinde, le 32 je crois, il est justetrop ddrôle xD)
Castiel est vraiment nul hein ! Il a même pas chercher à écouter Chloé ou Lysandre ! La jalousie quand tu nous tiens ahah
J'espère vraiment que Louise fera son deuil et acceptera la mort de Guillaume. Et que Leigh arrêtera sa dépression, et qu'il comprendra qu'il n'y ai pour rien dans toute cette histoire.
Je suis impatiente de lire la suite
Je te fais plein de bisous et te souhaite un joyeux anniversaire pour tes 1 an ! ;)

Castiel- Chloé fiction AS 15/05/2016 22:24

Hello :D Merci beaucoup ^^ Oui c'est vrai mais c'est comme ça qu'on l'aime. Oui ne t'inquiète pas pour eux ;) Bisous et merci ^^