Chapitre 39: La course d'orientation

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

PDV Chloé :
 
Nous étions vendredi, jour de la course d’orientation.
 Je n’avais pas reparlé à Castiel depuis la soirée. J’avais le cœur complètement en miette. J’aurais compris le fait qu’il ne ressente pas la même chose pour moi, ça arrive. J’aurais été triste, mais j’aurais compris. Mais là…. Il avait tenté de m’embrassé. Ça laissait donc entrevoir un espoir. Mais non. Tout d’abord, il me traitait de menteuse. Pour je ne sais d’ailleurs quelle raison. Puis ensuite, je le trouvais à embrasser Keycie, une de mes meilleures amies. Je savais qu’elle ressentait un truc pour elle. Je ne pensais pas que lui aussi. Encore moins en si peu de temps. Je devrais être contente pour Keycie mais…je me sentais trahis. Non pas par elle, ce n’était pas de sa faute, mais par Castiel. Il m’a laissé croire à des illusions. Tous ces petits rapprochements qui s’étaient opérés entre nous n’étaient qu’illusoires. Tous ces petits moments intimes, où on jouait au chat et à la souris, n’étaient que des leurres. Rien de ce qu’il y avait eu entre nous n’était vrai. Moi qui pensais bien connaître Castiel, je m’étais trompé sur toute la ligne. Je n’avais vu que son masque, et j’étais tombé amoureuse de ça. Le vrai Castiel était perfide, et n’hésitait pas à briser les cœurs, du moment où lui prenait du bon temps. Je ne voulais plus rien avoir  à faire avec lui. Lui et moi, c’était fini.
Les cours avaient été annulés la matinée. J’allai donc au lycée donc en début d’après-midi et me rendis au gymnase, où tous les élèves concernés par la course devaient se rendre. Il y avait déjà foule quand j’arrivai. Je repérai dans un coin mes VRAIS amis, et me dirigeai vers. Seul Lysandre s’avait ce qui s’était passé. Je ne voulais pas que tout le monde le sache et commence à s’inquiéter. Ils ne méritaient d’être pris dans nos problèmes. Mais quand Lysandre était venu me voir, j’avais le cœur tellement lourd, que j’ai craqué et lui ai tout raconté. Il m’avait écouté et réconforté. Il s’était proposé pour aller parler à Castiel et tenter de m’aider, mais j’avais gentiment refusé, disant que ça avait été la goutte d’eau qui avait fait déborder du vase, et que s’il voulait s’expliquer, il n’avait qu’à bouger ses fesses. Lysandre essayait donc de me changer les idées, et était aux petits soins. Tous ses efforts me touchaient énormément, et je me rendis à quel point Annick était chanceuse d’avoir un petit-ami comme lui. C’était vraiment quelqu’un avec un cœur en or.
Quand tout le monde fut là, la directrice monta sur une estrade improvisée et prit un micro.
Directrice : Bonjour à tous. Comme vous le savez tous, aujourd’hui à lieu la course d’orientation. Celle-ci se déroulera dans la forêt qui se trouve à la sortie de la ville voisine. Alors voilà comment va se dérouler l’épreuve. La première étape sera de trouver des objets cachés un peu partout dans une zone encadrée de la forêt. Nous remettrons à chaque binôme une carte de la forêt pour éviter que certains se perdent. Une fois tous vos objets réunis, vous irez voir un professeur pour valider l’étape, et passer à la suivante. Pour les petits malins qui tenteraient de passer directement à l’étape suivante, la vérification est obligatoire. Le prof, une fois qu’il aura validé que vous avez bien tout ce qu’il faut, vous apposera un tampon sur la main. Donc si nous voyons à l’arrivée que vous n’avez pas le tampon, vous serez immédiatement disqualifié. Vous êtes prévenu. La deuxième étape consiste à noter des lettres notées un peu partout dans les arbres, les feuilles, les rochers. Au total, il y aura huit lettres à trouver. Quand vous les aurez toutes trouvées, vous irez voir un autre professeur, qui vous posera une énigme, et vous devrez remettre les lettres dans le bon ordre pour trouver la réponse. Une fois que vous aurez trouvé la réponse, un deuxième tampon vous sera apposé. Et enfin la dernière étape : la rapidité. Vous devrez revenir le plus vite possible à la ligne. L’équipe qui aura passé toutes les étapes et qui arrivera en premier, aura gagné la course.
Ambre : Et on gagne quoi ? Je vais pas faire cette course stupide si c’est pour ne rien gagner
Directrice : Faites attention à ce que vous dîtes Melle. Ambre. Il y aura bien sur un trophée à remporter, et puis vous aurez la chance de faire les gros titres du journal du lycée.
En entendant les récompenses à la clé, des murmures se firent entendre. Comment motiver quelqu’un : lui promettre une récompense. Enfin, ça pourrait être drôle. Et puis ça me changera les idées.
Louise : T’imagine ! Nous en première page du journal ! Comment ce serait trop ouf !
Moi : Ouais enfin, c’est pas un journal national non plus
Louise : Oh arrêtes un peu. C’est déjà mieux que rien. Et puis je suis sure que si j’arrive à ramener ce trophée à la maison, ma mère me donnera des sous pour faire du shopping ! On va tout défoncer
Devant un tel enthousiasme, je ne pus que sourire. C’est vrai que ce serait vachement cool de gagner. N’empêche que d’avant d’en arriver là, nous aurons à passer toutes les étapes. La directrice réclama le silence, et reprit la parole.
Directrice : Maintenant que vous savez tout, nous allons pouvoir nous préparer à partir. Mais avant tout, vous allez devoir récupérer vos tenues. Rangez vous tranquillement par classe, et votre professeur principal viendra vous distribuer les tenues pour la course. Vous irez ensuite vous changer. Après ça, rendez-vous aux bus. Merci
La directrice descendit de l’estrade, et tout le monde essaya de trouver qui était dans sa classe. Sauf que….ba je pense qu’on a du zapper la partie où elle a dit de faire ça tranquillement. Le rangement s’est opéré dans un brouhaha infernal, chacun criait pour retrouver les gens de sa classe. Un vrai boucan. Mais finalement, après cinq bonnes minutes de chaos, tout redevint dans l’ordre, et on put procéder aux distributions des tenues.
Puis tout un coup, un grand cri se fit entendre dans tout le gymnase. Je vous laisse deviner de qui il s’agit………..exactement.
Ambre : IL EST HORS DE QUESTION QUE JE METTE CE TRUC !!!
Li : C’est vrai !
Charlotte : C’est horrible !
Ambre : Ne comptez pas sur nous pour enfiler ces tenues ! Je préfère encore être collé. Ces habits sont aussi stupides que cette foutue course !
Nath : Ambre, t’as pas bientôt  de te donner en spectacle… -_-
Ambre : Mais tu as vu à quoi ça ressemble ?! Et tu veux vraiment que j’enfile ça ?!
Moi : Tu peux partir on te retient pas…
Ambre : Toi…. En fait ces habits sont justes à ta hauteur. Minables…comme toi
Moi : Et toi ta réaction juste à la tienne. Stupide…comme toi.
Fin du game. Headshot. Je pris ma tenue et partie me changer, suivie de mes amies avec qui je rigolais. J’espérais qu’elle partirait. Au moins on n’aurait pas à la supporter, elle et ses coups bas, et puis ça ferait une concurrente en moins. Nous nous dirigeâmes vers les vestiaires qui étaient déjà bondés. Nous réussîmes quand même à trouver une petite place et nous changeâmes en papotant.
Keycie : Mais quelle peste cette Ambre !
Rosa : Je te le fais pas dire. Et encore vous avez eu de la chance de ne pas avoir à supporter ses caprices depuis la maternelle… -_-
Louise : Ah oui j’avais oublié que toi tu la connaissais depuis le bac à sable. Ce devait être l’enfer
Rosa : Je te le fais pas dire !
C’est alors que débarquâmes les trois pestes. Tiens, on dirait qu’elles ont finalement changé d’avis. Dommage. Ambre nous lança un regard haineux, et partis se changer dans un coin, suivie de ses deux toutous de service. Nous pouffâmes en la voyant se trémousser fièrement à travers la pièce. Mais d’un côté, Ambre n’avait pas totalement tort. Les tenues étaient horribles. Enfin, je suppose qu’elles devaient tenir chaud. Quand nous eûmes finis, nous nous dirigeâmes vers la sortie. Sauf Annick et qui s’arrêta devant Ambre en faisant une petite révérence grossière.
Annick : Cet ensemble vous sied à ravir
La peste rougit de colère tandis que nous éclatâmes de rire en quittant les vestiaires. Ça c’était le coup de grâce. Nous rejoignîmes notre classe dans la cour, qui se trouvait devant un bus. La plupart des garçons étaient déjà là. Nous attendîmes le reste des gens, avant de grimper dans le bus. Je pris place avec Louise. En passant dans l’allée, Castiel posa des yeux infiniment tristes sur moi. Je détournai la tête. Je dus retenir de toutes mes forces une larme qui voulait s’échapper de mes yeux. Non, je devais résister, tourner la page. La relation que nous avions lui et moi, ne nous mènerait nulle part, aussi bien sur le plan de l’amitié que de l’amour. Alors au lieu de continuer à se faire souffrir indéfiniment, autant en finir tout de suite. Ça valait mieux. Du moins je tentais de m’en persuader. Quand il fut partis, je lâchai un long soupir.
Louise : Ça va ?
Moi : Oui. Juste un peu fatiguée
Louise : Ah non hein ! Tu te ressaisis, pète un coup s’il faut mais t’as intérêt à être en forme ! Je veux gagner moi
Moi : Hahaha ok ok
Je souris, pour lui montrer que j’allais bien et que j’étais en forme, même si ce n’était pas vraiment le cas. Quand tout le monde fut assis, nous démarrâmes, à la suite des bus des autres classes.
Je profitai du trajet pour me reposer un peu, histoire d’avoir la forme. Sinon Louise n’allait pas me lâcher. Je tentai de faire le vide dans mon esprit. J’effaçai l’image de Castiel, de ses lèvres, de son beau corps. Mais une seule image ne voulait pas partir. Celle où Keycie et Castiel s’embrassait. J’avais tout tenté, mais je n’arrivais tout simplement pas à oublier ça. Cette scène me hantait, jour et nuit.
Complètement perdue dans mes pensées, je ne remarquai que nous n’étions arrivés que lorsque Louise me tapota l’épaule. Je me remis les idées, et tentai d’arborer une tête fraiche et un beau sourire. Je devais profiter de cette journée pour me changer les idées et m’amuser. Ma vie n’allait pas s’arrêter à cause de Castiel.  
Nous descendîmes du bus. Nous nous mîmes avec notre partenaire, attendant les instructions. Mr. Faraize arriva et donna à chaque binôme une carte de la forêt et une liste.
Mr. Faraize : Vous voyez que la carte est séparée en trois zones distinctes. La première, c’est la zone 1, donc pour la première étape. Dans cette zone, il y a des croix rouges un peu partout. Ces croix signifient les zones où des objets figurant sur votre liste sont à trouver.  Vous devez trouver tous ce qui est inscrit sur votre liste et me les ramener pour que je puisse valider l’étape. Tant que vous n’aurez pas tout trouvé, ce n’est pas la peine de venir me voir. Voici en plus un bocal, une feuille, et un stylo pour chacun.
Il nous distribua le reste du matériel.
Mr. Faraize : Vous avez bien tous de quoi boire et grignoter j’espère ?
Tous : Oui
Mr. Faraize : Parfait. Bien alors, vous pouvez allez prendre place sur la ligne de départ. Bonne chance à tous.
Louise : Prête ?          
Moi : Oui !
Annick : Prête à perdre les filles ?
Louise : Aucune chance ! J’ai un super sens de l’orientation
Lysandre : Sans aucun doute meilleur que le mien.
Annick : Mais toi tu es un grand stratège
Moi : Moi aussi ! Alors que la meilleure équipe gagne les enfants
Nous nous lançâmes des regards de défi, sans pour autant y mettre de l’animosité. C’était juste un moyen de pimenter un peu les choses. Même Lysandre semblait s’être prit au jeu. Nous nous rendîmes à la ligne de départ, en même temps que tous les autres.
Directrice : À vos marques ! Prêts ? Partez !
Et c’était parti. Nous partîmes un peu au trot, histoire de prendre un peu d’avance, mais rapidement, nous nous retrouvâmes seules, chacun étant parti dans sa propre direction. À un moment nous nous arrêtâmes, pour voir où nous étions sur la carte et où nous devions aller.
Louise : Bon alors je crois bien qu’on est là (montre un point sur la carte)
Moi : Regarde la croix, elle est pas très loin de nous, on devrait commencer par la
Louise : Ok, allons-y
Nous repartîmes, nous dirigeant (normalement) vers l’endroit où devait se trouver un objet. Mais ce que nous ne savions pas, c’était quel objet était à quel endroit. Ils avaient vraiment pas envie de nous rendre la tâche facile. Nous marchions sur un sentier ombragé par de nombreux arbres. Oui bon en même temps on et dans une forêt donc c’est normal qu’il y ait des arbres. Enfin, bref. Les branches laissaient filtrer quelques rayons de soleil. 
Chapitre 39: La course d'orientation
Il ne faisait pas très chaud, mais nos tenues nous évitaient d’avoir trop froid. Mais en tout cas, le paysage était très joli. Le temps était clément pour un mois de janvier.
Au bout d’un moment, nous arrivâmes dans une petite clairière baignant dans le soleil. Il y avait des troncs d’arbres, des souches, des fleurs et plantes de toutes sortes un peu partout. Sur que l’objet était quelque part là-dedans. Nous regardâmes notre liste de « course » pour voir ce que nous devions trouver : un objet crée par l’homme, quelque chose qui brille, une feuille de la taille d’une main, un habitant de la forêt (autre qu’un insecte), un insecte et enfin une empreinte. Genre moi je vais aller prendre un insecte. Halala, c’était la meilleure blague de l’année. Maintenant que nous savions à peu près quoi chercher, nous nous mîmes à fouiller un peu partout. Entre les feuilles, dans les racines, dans les trous des troncs, des souches.
Moi : Trouvé !
Dans le trou d’une souche, je trouvai une espèce de petit lapin en carton. Louise s’approcha de moi, et regarda ma trouvaille d’un air dubitatif.
Louise : T’es sur ?
Moi : Ba si c’est là, c’est que c’est pour nous. Je vois pas qui s’amuserait à mettre un lapin en plastoc ici. En plus regarde, il y en a plein d’autres. Je pense que ça doit être l’habitant de la forêt.
Louise : OK. Hey attend !
Moi : Quoi ?
Louise : Regarde
Je levai et vis un énorme insecte pile devant moi sur la souche. Je reculai d’un coup, mettant le plus de distance possible entre lui et moi. Sachez tous que « énorme » dans le langage des gens peureux, décrit n’importe quelle bête ayant dépassé la taille réglementaire de trois millimètres de diamètre et de longueur, ce qui est déjà vachement gros. Enfin bref, nous venions de trouver notre insecte.
Louise : Passe-moi le bocal
Je sortis le bocal de mon sac, l’ouvris et le passai à mon amie. Elle le prit et le posa sur la souche. Elle partit ensuite prendre un bout de bois, et y fit monter l’insecte dessus, avant de le faire tomber dans le bocal. Elle le reboucha et me le tendit.
Louise : Tu le gardes ?
Moi : Je crois que je préfère le lapin si ça te dérange pas 
Louise : Chochotte x)
Elle rangea le bocal et son habitant dans son sac, tandis que je mettais la figurine dans le mien.
Moi : Bon, on a fait d’une pierre deux coups. C’est un bon départ. Il ne nous manque plus que quatre trucs.
Louise : Ouais. Dis t’entends pas comme un bruit d’eau ?
Moi : Si. Montre un peu la carte pour voir
Elle sortit la carte, et nous pûmes voir que nous étions en effet près d’un cours d’eau.
Louise : Et c’est justement là qu’on doit aller, il y a un autre objet là-bas
Moi : C’est parti alors
Nous reprîmes nos sacs et reprîmes la route. Plus nous avancions, plus le bruit devenais fort. Nous croisâmes quelques groupes qui faisaient le chemin inverse. Nous nous hâtâmes, et arrivâmes vers un ruisseau. Il y avait pas mal de gens qui cherchaient un peu partout. Ce serait compliqué de trouver quelque que personne ne trouve, et surtout de le faire discrètement. Nous nous séparâmes pour être plus efficace. Je cherchai près des arbres, sur les arbres. Rien. Les feuilles étaient trop petites. Il n’y avait rien qui appartenait à l’homme. Juste la nature à l’état pure. Aucune empreinte. Absolument rien. Je m’approchai du cours d’eau. En regardant sur ma droite, je vis qu’il s’élargissait, et qu’à en entendre le bruit, il devait y avoir des rapides plus loin. Pff, c’est quoi qu’ils ont planqué sérieux. Certains binômes repartaient les mains vides. je m’approchai de Louise qui ramassais des cailloux. Qu’est-ce qu’elle fout ?
Moi : Je pense qu’on devrait y aller. Il n’y a rien ici, on perd nitre temps.
Louise : Ouais t’a raison. Il y que des cailloux par ici
Elle me montra les cailloux qu’elle avait dans sa main. Elle me désigna des yeux un en particulier. En m’y arrêtant, je remarquai qu’il brillait, contrairement aux autres. On aurait dit une pépite. Elle avait trouvé. Mon ami me fit un clin d’œil. Elle balança les autres cailloux à la flotte, et mit discrètement celui qui brillait dans sa poche. Je lui chuchotai un « bien joué », puis nous repartîmes, en faisant semblant d’être déçues, pour que les autres équipes ne se doutent pas que nous avions trouvé. Quand nous fûmes assez loin, nous pûmes parler librement sans risque d’être entendu.
Moi : Tu l’as trouvé où ?
Louise : Dans l’eau. J’ai remarqué que quelque chose brillait. Alors je me suis penché et j’ai vu cette espèce de pépite.
Moi : Génial, on est maintenant à mi-chemin.
En ressortant, nous décidâmes de nous rendre au point rouge le plus proche de nous. Le chemin devint subitement plus pentu tandis que nous montions dans la montagne. L’air devint subitement plus frais. Nous fîmes une petite pose en nous posant sur un tronc d’arbres. Nous bûmes et grignotâmes un peu. Finalement, j’aimais bien cette course. Première fois que j’appréciais être dans la nature. Le fait de faire ça sous forme de jeu rendait la sortie plus amusante. En bas, le cours d’eau que nous avions abandonné une dizaine de minutes plus tôt, était un vrai torrent et passait entre les nombreux sapins.
Chapitre 39: La course d'orientation
Notre petite pose achevée, nous repartîmes, requinquées. En regardant ma montre, je vis que cela faisait une heure et quart que nous avions commencé la course. Déjà ?! Je n’avais pas vu le temps passé.
En chemin, je vis une canette. Je m’arrêtai et la ramassai.
Louise : Hey, on n’est pas là pour faire du recyclage
Moi : Je te rappelle qu’on doit trouver un objet fabriqué par l’homme. Et si je ne me trompe pas une cannette….
Louise : Ah ouais bien vu j’y pensais plus.
Je rangeai  la canette dans mon sac. Alors que nous arrivions au sommet de la cote, nous vîmes Annick et Lysandre qui en redescendait.
Lysandre : Tiens, salut les filles. Alors vous en êtes où ?
Louise : On est plutôt bien avancé. Et vous ?           
Annick : Ça va aussi. On ne s’est pas encore perdu ^^
Lysandre : Ce qui relève déjà du miracle x)
Moi : Ba on vous souhaite de continuer même si ça nous arrangerait que vous vous perdiez un peu, qu’on puisse gagner.
Annick : Aucune chance. Bon on y retourne. On se retrouve à l’arrivée
Louise : Ouais, à plus
Nous les saluâmes et reprîmes séparément nos routes. Nous terminâmes de franchir les derniers mètres qui nous séparaient du sommet. Quand nous y arrivâmes, il y avait droit devant nous un majestueux chêne. Son tronc était démesuré, de même que ses branches. Nous restâmes quelques instants ébahies à contempler l’arbre, avant de reprendre nos esprits.
Louise : Je pense qu’on va facilement trouver une feuille de la taille d’une main.
Moi : C’est clair
En nous approchant, nous nous rendîmes compte que n’arriverions pas à atteindre les feuilles, les branchages étant plus hauts que nous. Je posai mon sac à terre, et dis à Louise de monter sur mon dos. Elle s’exécuta, et arriva à atteindre une large feuille. Elle l’arracha, et elle descendit de mon dos.
Moi : On a presque finis. Plus que l’empreinte !
Nous fîmes rapidement le tour de l’endroit pour voir s’il n’y avait aucune empreinte. Mais nous ne trouvâmes rien. Nous nous rendîmes alors dans les autres lieux à la recherche du dernier élément de notre liste. Cela faisait maintenant une demi-heure que nous cherchions en vain.
Moi : Nan mais sérieux, c’est quoi leur empreinte ! Ça fait trente minutes qu’on tourne e rond. On devrait avoir passé cette étape depuis longtemps !
Louise : Je propose qu’on retourne au chêne, de la on verra ce qu’on fait.
Je soupirai mais acquiesçai. Nous marchâmes le plus rapidement possible et retournâmes à l’arbre. Nous refîmes rapidement le tour du lieu, mais toujours rien. Louise s’assit pour réfléchir, tandis que je m’adossais contre le tronc de l’arbre. Je sentis soudain quelque chose sous ma main. En l’enlevant, je vis comme une sorte de trace sur le tronc, partiellement effacée. Tentant le tout pour le tout, je pris donc mon sac la feuille et mon crayon. Je l’appliquai contre le tronc, à l’endroit où il y avait la marque, et je repassai par dessus avec mon crayon pour faire apparaître la trace sur le papier. Lorsque je vis le résultat, un immense sourire illumina mon visage. Enfin ! La voilà notre empreinte. Un animal avait du poser sa pattes contre, et la trace était restée. Je montrai le résultat à Louise, que sauta de joie. Je rangeai rapidement la feuille dans mon sac, et nous courûmes le plus vite que nous le permettaient nos jambes pour rejoindre la ligne de départ. Nous montrâmes tous nos objets à Mr. Faraize, qui les valida. Nous reçûmes notre tampon et nous pûmes passer à la seconde étape. Que l'aventure continue!
___________________________________________________
Voilà pour ce chapitre! J'espère qu'il vous a plu ^^
Alors, ça vous plairait de faire un truc comme ça? Moi perso pourquoi pas! En tout cas, nos héroïnes ont l'air de bien s'amuser. Mais ce ne sera pas toujours la cas. Suite au prochain épisode....
Bye les gens <3

Publié dans Saison 2

Commenter cet article

Laptitebakayandere 13/07/2016 03:41

Chuis syr que castiel et Chloé vont sretrouver coinsser ensemble sa pourrait être trop cute (╯3╰) . . . Ou pas vue qui sont en froid... Sinon g Kiffer comme d'hab surtout la partie Ambre Annick x))

Castiel- Chloé fiction AS 13/07/2016 19:36

Telle est la question ;) Merci ^^

Tu me connais pas 05/06/2016 02:49

Je kiffe ta fic je sais pas comment tu trouve l'inspiration mais WAHOOOUU !!!!! je suis choqué vivement la suite
PS: excuse moi mais quand c nathaniel qui parle j'arrive pas a voir le jaune tu peux changer de couleur si sa te dérange pas j'espere sinon slt au prochaine chapitre !!

Castiel- Chloé fiction AS 05/06/2016 13:55

Merci beaucoup ^^ Oui je sais on m'a souvent fais la remarque, et je verrais si je peux régler ça

Youyou 04/06/2016 18:47

Slt je suis accro a ta fic srx elle est juste Wooow quand est ce que tu posteras la suite

Castiel- Chloé fiction AS 13/07/2016 19:36

C'est... Personne x) Nan, je préfère pas trop le dire désolé

Laptitebakayandere 13/07/2016 03:43

( sans paraître indiscrete hein )

Laptitebakayandere 13/07/2016 03:42

Ooooh une autre Youyou comme moi ^•^ c quoi ton prénom a la base?

Castiel- Chloé fiction AS 05/06/2016 13:54

Slt. Merci beaucoup ^^ La suite aujourd'hui si tout va bien

Alexandra Guerra 01/06/2016 20:01

Je viens de lire tes chapitres en un rien de temps et c vraiment super je voudrais savoir tous les combien de temps tu les postes pour que je puisse continuer cette bonne lecture merci alexia

Castiel- Chloé fiction AS 03/06/2016 14:30

Merci ^^ je poste les chapitres tous les dimanches ;)

Marion Brunet 30/05/2016 23:02

J'aime trop ce chapitre!!!! J'aime beaucoup le faites que Louise et Chloé se retrouvent toutes les deux sa faisait longtemps! Et puis cette Keycie sérieux! Qu'on me donne un couteau je vais la tue!!!! Enfin bref ce chapitre était vraiment génial! J'adore le petit moment ou Annick fait une révérence à sa pseudo " majesté " Ambre!! J'attend la suite avec impatience!!! XOXO

Castiel- Chloé fiction AS 03/06/2016 14:27

Merci ^^ Haha ça va aller x) XOXO

Lakosovarde 29/05/2016 23:24

Weshh ;)
G kiffer ce chapitre même si j'aurais aimé un moment de confrontation entre Chloé et Cast. J'aimerais bien que Chloé se venge un peut parcelle que la Cast c'est un gamin mais c'est du Castiel tout craché bref et je voie enfin je lis xD que Louise s'est un peu remise de la mort de Guillaume et c'est hyper cool j'aime bien la Louise comme sa :p bref continue et bisous ;)
PS : je veux la suiteuuhhh :D

Castiel- Chloé fiction AS 30/05/2016 21:00

Weessh! Merci ! Ne t'inquiète pas ça va arriver ;) La suite dimanche ^^

Akinaru 29/05/2016 20:42

Salut. Super chapitre comme d'habitude .je suis contente louise a repris du poil de la bête.Pas mal la course d'orientation mais très peu pour moi j'aime pas trop la forêt j'ai grave peur des insectes comme a dit Chloé plus de trois millimètre c'est mort!! :p et castiel je sais pas quoi dire il me fait pitié mais en même temps il avait pas cas être si con aussi !! tout ça pour dire super chapitre moi je veux la suite,la suite :p salut ;)

Castiel- Chloé fiction AS 29/05/2016 20:55

Salut ! Merci ^^ haha est d'accord pour les bêtes x) C'est clair, on sait plus quoi faire lui... La suite dans une semaine ;)

lectrice anonyme 29/05/2016 20:10

Saluuut !
Oh un chapitre drôle et pas triste ! Ça faisait longtemps x)
Bon, comme d'habitude j'ai adoré ce chapitre ! Quel esprit de compétition ils ont la !
J'espère que tous s'arrangeravite entre Castiel et Chloé !
Je me demande ce que tu manigance pour la suite, le ''ça ne sera pas toujours le cas..'' à attisé ma curiosité !
Vivement la suite !
A la semaine prochaine !

Castiel- Chloé fiction AS 29/05/2016 20:53

Saluut! Oui c'est vrai, même si ça en va pas tarder a revenir... Merci ^^ haha tu verras ;)

Martin 29/05/2016 18:10

Salut! Tu sais, c'est vraiment pas cool de stopper ta fiction comme ça. C'est vraiment soûlant! je veux la suite, moi! ^^ bon, je fais mon gamin mais j'ai adoré ton chapitre. Les courses d'orientations comme ça, c'est génial, je pense! Et pour la relation Castiel-Chloé, c'est vraiment triste: d'un côté, tu as vraiment envie qu'ils se mettent ensemble, de l'autre, tu comprends Chloé: toute les cinq minutes, ce mec lui fait la tête! Ça en énerverait plus d'une, et c'est vraiment étonnant qu'elle ait tenu aussi longtemps...
Bye, et à la semaine prochaine!

Castiel- Chloé fiction AS 29/05/2016 20:39

Salut! Haha désolé x) merxi ^^ c'est clair ça a l'air cool. Oui c'est vrai. Maintenant il faut trouver le juste milieu. À suivre...

Daniela 29/05/2016 17:35

Superbe chapitre je cantate que Louise et oublié la mort de Guil et Louise et chole on antre a gagné é_é ps: castiel fait attention te perdre dans la forêt *^* et de te faire manger part la animaux de La forêt :3 Ha ha ha HA

Castiel- Chloé fiction AS 29/05/2016 20:37

Merci ^^ oui, elle est passé à autre chose. MDR x)