Chapitre 45: Une famille brisée

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

FLASH BACK
 
Remontons dix ans en arrière.
Nos jeunes héros, Lysandre, Leigh, Rosa et Castiel ont alors respectivement sept, dix, six et sept ans. Ces quatre enfants ont déjà, et malgré leur jeune âge, une solide amitié, datant de déjà trois ans.
Ils jouaient tranquillement dans le parc. Ils faisaient la course, des batailles d’eau, et organisaient de grands tournois de chevaliers imaginaires. Une journée banale. Alors que Castiel et Lysandre étaient en plein duel pour libérer la princesse Rosa, un garçon de leur âge vint les interrompre. Il arracha le chapeau que portait Castiel et le bouscula, le faisant tomber  par terre. Le garçon se précipita ensuite vers Rosa qu’il attrapa violemment par le bras.
… ?: C’est mon chapeau ! Tu me l’as volé !
Rosa : C’est pas vrai ! Je l’ai trouvé dans la poubelle, parce que tu n’en voulais plus. Alors je l’ai pris pour le donner à Castiel pour qu’il soit un vrai chevalier
… ?: T’as pas le droit ! C’est mon chapeau pas le tiens ! T’es qu’une sale voleuse !
Sur ces méchantes paroles, il poussa la pauvre fillette qui s’écorcha se genou contre une pierre. Castiel, qui s’était remit sur pieds, accourut et se planta en face du garçon. Il était en colère de s’être fait d’une part bousculer, et de l’autre, qu’on s’en prenne à son amie.
Castiel : Hey t’as pas le droit de la pousser ! Va t’en ou ça va barder !
… ?: J’en ai pas finis avec vous !
Il s’en alla en courant, en jetant un dernier regard noir à Rosa, qui pleurait à chaudes larmes dans les bras de Leigh. Tous se précipitèrent près d’elle.
Lysandre : Tu vas bien ?
Rosa : J-j’ai mal !!
Leigh : Attend. Lys, prend la je reviens
L’aîné confia la fillette à son jeune frère, et courut en direction du lac, qui se trouvait à deux pas. Étant le plus âgé, il devait prendre soins de ses jeunes amis. Quelques secondes plus tard, il revint avec une grande feuille remplie d’eau. Avec précaution, il renversa l’eau sur la plaie de Rosa. Celle-ci grimaça de douleur en essayant de contenir son cri et s’accrocha plus fort au bras de Lysandre. Puis, Leigh posa la feuille sur la plaie, pour que ça arrête de saigner. Rosa, le regarda intensément, et suivit avec attention chacun de ses gestes. Elle était comme captivée. Quand il eut finit, il l’aida à se relever. Elle avait toujours un peu mal, mais elle ne voulait pas le montrer aux autres garçons. Elle voulait leur montrer qu’elle était forte.
Castiel : C’était qui ce fou ? Vous vous connaissez ?
La petite fille rougit et détourna la tête. Elle ne voulait pas dire à ses amis que c’était son grand frère. Elle avait honte de ses agissements, et elle avait peur qu’ils aient honte d’elle eux aussi. Il fallait qu’elle trouve un mensonge, assez crédible pour justifier qu’elle connaisse Alexis, mais pour que ses amis ne se doutent jamais qu’il s’agissait de son frère. D’ailleurs, ils ne devaient pas savoir non plus son nom
Rosa : C-c’est…mon voisin…
 
FIN FLASH BACK
 
PDV ROSA :
 
J’avais passé une très mauvaise nuit. Plusieurs mauvais souvenirs de mon enfance étaient ressortis du fin fond de ma mémoire. Pour une fois, je me levai bien avant que mon réveil ait sonné. J’étais encore un peu fatiguée mais je savais que je pourrais plus me rendormir. Je sortis donc de mon lit et allait devant ma fenêtre. En cette période de l’année, je ne fermais jamais les rideaux. Je voulais profiter de chaque petit rayon de soleil. À cette heure-ci, il n’y en avait pas encore énormément, mais je me délectai de la douce chaleur qu’ils produisaient. 
Cinq minutes plus tard, une fois ma cure de soleil terminée, je filai me préparer, puis descendis silencieusement à la cuisine, et me préparai mon premier repas de la journée.
Je profitai de ce moment de solitude. Je ne voulais croiser ni mes parents, ni mon frère. En bref, je voulais rester seule. Je ne me sentais même plus à l’aise avec ma propre famille. Je n’avais pas envie non plus d’aller au lycée. J’étais certaine d’y croiser Alexis. Quoi que je fasse, j’allais le voir. Je n’avais plus aucun refuge, aucun endroit où être paisible. Ni l’école, et encore moins la maison. Je pourrais peut-être demander à Leigh… Non. Jamais les parents n’accepteraient. J’avais déjà dormi chez lui, tant de fois qu’il me serait impossible de compter, mais cette fois, ils allaient refuser. Je les connais trop bien. Ils allaient vouloir que je reste pour qu’on se retrouve « en famille », qu’on discute avec Alexis. Sauf que je n’en avais aucune envie. J’étais littéralement coincée.
Et puis, je voulais retarder au plus possible le moment des aveux à mes amis. Je n’étais pas fière de ma famille, de mon frère. Oui c’est cruel de dire ça, mais c’est vrai. Je n’arrivais pas à pardonner à mon frère tous ces actes, et à mes parents d’avoir laissé couler. Et puis comment allaient réagir Castiel, Leigh et Lysandre ? Cela faisait maintenant dix ans que je leur mentais, que je leur disais que ce petit garçon qui était venu me pousser et me traiter de voleuse était mon voisin. Je savais que Lys et Leigh ne ferait rien, mais Castiel…je savais que pour me défendre, et pour se venger, il serait capable d’aller provoquer mon frère. Mais il ne savait pas ce qu’il l’attendait. Et je voulais à tout prix éviter ça. Je sais que je n’étais pas obligé de le leur dire, mais je ne voulais pas leur cacher cette partie de ma vie. On devait tout se dire. J’espérai seulement qu’ils comprendraient  et qu’ils me pardonneraient. Et puis qui sait, ça me ferait peut-être du bien d’en parler.
Quand j’entendis de l’agitation à l’étage et des voix, je filai et partis. Il était encore tôt, mais je ne voulais pas les voir. Je prévins mon chauffeur que je me rendrai au lycée à pied. J’avais encore une bonne heure devant moi. Je me rendis donc au parc.
L’air du matin était frais. Le soleil n’était pas encore tout à fait levé. Les oiseaux ne chantaient pas encore. Le parc était désert. L’endroit parfait. Je m’assis sur un banc en contemplant au loin, et laissai mes pensées dériver.
 
FLASH BACK
 
Un jour, Alexis débarqua de très bonne humeur à la maison.
Alexis : ROSE !! VIENS VOIR !!
La petite fille, âgée de maintenant huit ans, dévala les escaliers pour venir rejoindre son frère ainé au salon. Elle craignait toujours son frère, et pour éviter ses foudres, faisait tout ce qu’il lui disait de faire. Elle arriva près de la grande table, où son frère vidait le contenu de son sac.
Rosa : Oh des jouets ! C’est pour moi ?
Alexis : Pour nous deux
Une bonne douzaine de jouets étaient posés sur la table. Des robots, des poupées, des soldats, des camions. La petite Rosa avait des étoiles plein les yeux. Tous ces jouets étaient pour elle comme des trésors. Alexis lui, arborait une mine fière. Il se sentait grand, fort.
Puis soudain, leur mère arriva.
Mère : Les enfants, qu’est-ce que vous….Qu’est-ce que c’est que tout ça ?!
Rosa : C’est Lexi qui les ramené ! Ils sont chouettes hein maman ?
Mère : Où les as-tu trouvés ?!
Alexis : Au marchand de jouets bien sur
Mère : Mais avec quel argent les as-tu payés ?!
Alexis : Je…je ne les ai pas payés…
Mère : Tu les as volés ! Alexis ça ne se fait pas, c’est illégal ! On pourrait avoir de gros problèmes !
Alexis : Mais tu ne voulais pas m’acheter de jouets ! Alors je suis parti les chercher moi-même !
Mère : Ce n’est pas une raison pour voler !
Alexis : Si ! C’est de votre faute !
Mère : Arrête de dire n’importe quoi ! Maintenant remets les dans le sac, on va aller les ramener au magasin
Alexis : Non ! Si je ne peux pas les avoir, personne ne les aura !
Le garçonnet pris un petit robot qu’il balança contre le mur. Celui-ci éclata en mille morceaux. Alexis en pris ensuite un second et fit la même chose. Il s’apprêta à recommença mais sa mère lui saisit le poignet et le fit reculer de la table.
Mère : Ça suffit Alexis !!
Alexis : Non ! Lâche-moi !  Vous n’êtes que des égoïstes qui ne pensez qu’à vous !
La mère fut ébranlée par ces paroles. Comment en enfant de neuf ans pouvait-il aller voler dans une boutique et dire que ses parents étaient égoïstes ?
Mère : C-comment peux-tu dire ça ?! Tu as déjà deux caisses remplis de jouets ! C’est pour ça que nous t’avons dit non ! Il faut que tu apprennes à te contenter de ce que tu as, et acheter que quand c’est nécessaire. Tu ne peux pas faire un caprice ou…voler quand tu veux quelque chose !
Alexis : Et puis pourquoi pas ? Moi, je me bats pour avoir ce que je veux ! Alors que vous, vous ne faîtes rien, vous vous contentez de vous prélasser. Vous êtes faibles !
Là, ce fut trop pour la pauvre mère. Elle ne pouvait pas laisser son fils dire ce genre de choses. Elle lui donna une gifle. La petite Rosa, effrayée, partit chercher son père en courant. La mère était au bord de la crise de nerf. Quelle douleur pour une mère que de voir son enfant la rejeter. Elle sentait les larmes monter. Alexis, encaissa la gifle sans rechigner et planta ses yeux droits dans ceux sa mère. Il ne voulait pas de ces parents là. Il sentait tout au fond de lui qu’il était fait pour diriger, conquérir le monde. Il aurait aimé un père puissant pour lui apprendre le métier. Au lieu de ça, il avait une mère bourgeoise qui se prélassait dans sa richesse, et un père architecte. Il ne comptait pas laisser ses parents le faire devenir comme eux. Jamais. Et il était près à employé tous les moyens.
Alexis : Tu vois. Tu as  fait ça parce que tu sais que j’ai raison !
Mère : Ça suffit ! Monte dans ta ch…
Alexis : Non ! Maintenant, je ne vous obéirais plus, c’est fini ! Vous n’êtes plus mes parents ! TU N’ES PLUS MA MÈRE !!
 
FIN FLASH BACK
 
Je sortis brusquement de ma rêverie. En regardant ma montre, je vis que les cours commençaient dans un quart d’heure. Je me levai et me mis en route. Sans m’en rendre compte, j’avais rêvé pendant une demi-heure. Il faut vraiment que je me reprenne sinon je risque d’inquiéter les autres. Durant le trajet entre le parc et le lycée, je me remis les idées en place. Je ne devais pas me laisser aller. Allez Rosa, tu es la fille souriante, hystérique qui aime sauter au cou des gens jusqu’à les étouffer. Quand les grilles furent en vue, je me dessinai un sourire. Il fallait paraître normal. Je rentrai et allai dans notre coin habituel. Ils étaient tous là.
Moi : Salut les gens !
Tous : Salut Rosa !
Annick : Paraîtrait qu’il y aurait interro en SVT 
Castiel : T’es pas sérieuse ?!
Annick : Si je crois. Apparemment, le prof l’aurait dit à la fin quand on sortait
Louise : Lui aussi, ça se fait pas. Il sait bien que personne n’a entendu, c’est comme parler dans le vent
Lysandre : Oui mais il fait ça pour nous faire le coup du « je vous avais prévenu, vous n’avez pas écouté », et là c’est nous qui seront en tort et pas lui.
Louise: Oui mais si personne n’a rien entendu, ça remet sa parole en doute.
Annick : Melody a entendu, c’est elle qui est venu me le dire
Castiel : Ouais ba elle a pas intérêt à tout faire capoter.
Moi : Si toute la classe dit qu’elle a rien entendu, elle va pas venir contredire
Nath : Je ne pense pas, mais si le prof lui demande à elle, la connaissant, elle n’arrivera pas à lui mentir
Castiel : Bonjour la solidarité -_-
DRRIINNNGG
Bon, et bien trop tard pour réviser. On avisera le moment venu. Nous nous dirigeâmes vers notre salle de classe. Nous rentrâmes et nous installâmes. Le prof avait un sourire aux coins des lèvres. Vous savez, ce genre de sourires qui annonce un sale coup. Et effectivement…
Prof : Alors les jeunes, j’espère que vous avez bien révisé !
Et bien, Melody ne s’était pas trompée. Tout le monde commença à protester.
Castiel : Vous l’avez jamais dit !
Prof : Si, à la fin.
Castiel : Personne à entendu
Prof : Oui enfin…vous n’êtes pas la référence non plus Mr. Jones.
Armin : C’est vrai M’sieur, on a rien entendu !
Prof : Tout le monde est-il d’accord avec ça ?
Tous : Oui
Prof : Nathaniel, vous confirmez ?
Allez, nous lâche pas Nath.
Nath : Oui Mr.
Prof : Hmmm… et vous Melody ?
Allez, Melo…pas maintenant. Dis oui, je t’en supplie. Tout le monde regardait la jeune fille avec un regard insistant. Si elle refusait…je crois qu’on allait tous lui faire la peau. Melody rougit.
Melody : O-oui monsieur. C’est vrai, personne n’a rien entendu
Prof : Dans ce cas…
Yes ! On a gagné. On a évité l’interro. Tout le monde soupira de soulagement. Melody avait suivit le mouvement. Bon, dans un sens elle avait été un peu obligée. Mais je pense que c’est parce que Nath avait dit que personne n’avait rien entendu, qu’elle l’avait fait elle aussi. Je pense que, vu qu’elle est amoureuse de lui, elle avait peur de le décevoir. Si le prof l’avait interrogé avant lui, elle n’aurait jamais dit ça. Enfin, on s’en fout, on n’a pas d’interro ^^
Prof : Mais je ne suis pas obligé de vous prévenir si je veux faire une interro. C’est à vous d’être prêt à n’importe quel moment.  Alors sortez tous une feuille, interrogation surprise
Quoi ?! Mais… il a pas le droit ! Bon…si techniquement si il a le droit, mais ça se fait pas ! Je fais comment moi ?! J’ai pas révisé ! J’avais retenu quelques trucs du cours, mais à tous les coups, fourbe comme il était, il allait demander des détails. Détails que je ne connaissais bien évidemment pas ! Fais chier !! Le prof arborait son sourire fièrement l’air de dire « je vous ai tous niqué ! ». Ha ça, c’est clair que tu l’a bien réussi ton coup, enfoiré.
 
FLASH BACK
 
À quatorze ans, Alexis était devenu un garçon fort, solide, que tout le monde respectait. Ou du moins…craignait. À peine entré dans l’adolescence, la garçon avait déjà un tempérament bagarreur et ne craignait pas d’imposer sa volonté par la force  si nécessaire. Les élèves, autant que les professeurs, craignaient ses sautes d’humeur. Chez lui, ses parents n’osaient plus le contredire. Quand ils avaient essayés, cela s’était terminé avec des vases brisés au sol, des chaises renversées, des insultes, des menaces, et des pleurs. Alexis se sentait seul. Ses parents ne partageaient pas ses idéaux, sa sœur n’était qu’une fillette bonne à jouer à la poupée, et ses « amis », n’étaient que des brutes épaisses qui se battaient pour se battre, et non pas pour la gloire. Il aurait tellement aimé rencontrer quelqu’un de sa trempe.
Les parents quant à eux, étaient désespérés. Leur fils était entré dans la voie de la délinquance. Il commettait folie sur folie, et sans aucun scrupule. Plusieurs fois, ils avaient été convoqués chez la directrice, à cause de leur fils, qui ne cessait de se battre. Plusieurs fois, ils avaient du ramener aux magasins ce qu’Alexis avait volé. Heureusement, les commerçants, connaissant la bonne réputation de la famille, ne prévenaient pas la police. Mais les parents savaient que si leur fils ne changeait pas rapidement, ils le feraient. Mme. Jordan, commençait à entrer dans une sérieuse dépression. Son fils lui faisait terriblement honte. Il ternissait leur si belle réputation de gens honnêtes. À cause de ça, elle n’osait plus sortir en ville. Elle craignait trop le regard des autres et les commérages. Elle vivait recluse dans la maison, et ne sortait de sa chambre que pour les repas. Elle avait tant rêvé d’un fils qui la rendrait fière, qui aurait un bon métier et une place importante dans la société. Au lieu de ça, elle avait un malfrat qui ne faisait que se battre et vandaliser. Les parents, et tout le reste de la famille de Mme. Jordan lui avait tourné dos. Elle avait apporté le déshonneur sur sa famille. Mr. Jordan, qui lui était issu d’un milieu plus modeste, ne voyait pas la situation de la même manière. Pour lui, son fils était dans la période où chacun cherchait sa place dans la société. Alexis voulait conquérir le monde, mais avait choisis de le faire de la mauvaise manière, et il comptait bien le remettre sur le droit chemin. Mr. Jordan, avait un cousin, qui tenait un internat de redressement pour les enfants indisciplinés comme son fils dans le Nord. Celui-ci lui avait affirmé qu’il y avait de la place et qu’il se ferait un plaisir d’aider son fils. Les parents en avaient parlé, et avaient décidé qu’Alexis irait dans cet internat.
Mais dans toute cette agitation, où les parents n’avaient en tête que de trouver une solution pour le comportement de leur fils aîné, et où Alexis ne songeait qu’à la prochaine étape pour la gloire, une personne était mise à l’écart. La jeune Rosa était complètement oubliée. Personne ne faisait attention à elle. Elle était devenue comme transparente, invisible. Ses parents ne s’occupait plus d’elle. Son frère ne s’intéressait pas à elle. De toute façon, c’était comme si elle n’avait jamais eu de frère. Jamais il ne s’était comporté avec elle comme tel. Elle était pour lui comme une servante qu’il avait le droit de gifler quand elle lui déplaisait ou un alibi. Elle ne l’aimait pas. Il faisait pleurer sa mère, et à cause de lui, elle n’avait comme amis que Castiel, Lysandre et Leigh, qui ne savaient pas qu’Alexis était son frère. Pourtant, Alexis était plusieurs fois venu embêter ses amis. Il prenait un malin plaisir à défier les amis de sa maudite petite sœur. Et Castiel, malgré le fait qu’il ne sache pas qui il était, n’avait pas oublié la première fois qu’il s’en était pris à sa jeune amie. Plusieurs fois les deux jeunes hommes s’étaient battus dans la cour, dans le parc. À chaque fois, Rosa craignait qu’Alexis ne fasse du mal à Castiel. Oui, car elle n’avait que faire de son frère et de sa santé. Toutes les fois où ils venaient s’en prendre à Lysandre, Castiel ou Leigh, elle le haïssait encore plus.
 Tout le monde évitait la petite Rosa. Partout où elle allait on disait « regarde, c’est la sœur du délinquant ! On ne devrait pas l’approcher, on risquerait d’avoir des ennuis ». Et ses parents…la remarquaient-elle seulement ? Sa mère, elle ne la voyait presque plus. Son père, passait son temps dans son bureau à dessiner, ou à appeler je ne sais trop qui pour parler d’Alexis. Quand elle rentrait tard à la maison, personne ne le remarquait. Elle aurait pu se faire kidnapper qu’on l’aurait remarqué deux jours après. Alors, elle passait tout son temps avec ses seuls amis. Souvent elle dormait chez Castiel et chez les deux frères. Ces trois garçons étaient devenu sa nouvelle famille, puisque son ancienne ne voulait plus d’elle.
 
FIN FLASH BACK
 
Louise : Putain, il fait chier le prof ! Ça se fait pas !
Castiel : Laisse tomber, j’ai cru que j’allais lui faire bouffer son interro à la con. Et son sourire…si j’avais pu je lui…
Lysandre : Pas la peine de se chauffer Cast. C’est vrai que c’était moche, mais…il était malheureusement dans son droit
Keycie : Dans mon ancien lycée, on avait toujours des contrôles surprises.
Annick : Ouais donc t’es habitué quoi -_- La chance. Nous d’habitudes ils nous préviennent à l’avance les profs, mais après y a les autres cons comme celui d’SVT qui vient faire chier le monde
Nous étions tous en train de débattre de l’interro. D’ailleurs, toute la classe en parlait. Moi, j’étais un peu en retrait, encore perdu dans mes pensées. À un tel point que je rentrais dans quelqu’un…quelque chose ? Je ne saurais pas le dire, puisque je ne vis rien
… ?: Hey tu peux pas regarder un peu où tu marches ?!
La voix vient…d’en bas ? Je baissai un peu la tête et vis un garçon qui me regardait. M-mais…c’est….c’est…un nain ?! Il y a un nain ici ? Mais depuis quand ? C’était la première fois que j’en voyais un. Pour le coup, je ne savais pas trop quoi dire.
Moi : Je…je suis désolé, j’étais…perdue dans mes pensées
J’avais faillis dire que je ne l’avais pas vu, mais je m’étais retenue, il aurait pu mal le prendre. En le regardant bien, je vis que malgré sa toute petite taille, il devait avoir notre âge. Il avait un beau visage, semblait avoir quelques tablettes, et s'habillait très bien. De quoi défier tous les clichés. 
… ?: C’est pas grave t’inquiète, ça m’arrive souvent. Et mais attends….tu serais pas Rose, la sœur d’Alexis ?
J’ouvris grand les yeux. D’où est-ce qu’il connaissait mon frère ? Mon sourire gêné partit d’un seul coup.
Moi : Rosalya. Et non, il n’est plus mon frère.
J’avais répondu plutôt froidement. Dès qu’on parlait d’Alexis, mon humeur se dégradait immédiatement.
… ?: Hmm je vois. Il m’avait dit que votre relation était tendue, mais je pensais pas à ce point. Enfin, bref. Moi c’est Jules
Moi : Ravie de te rencontrer
Jules : Moi et Alexis on est venu s’inscrire, et je suis un peu perdu. Enfin, faire un mètre ving ça n’aide pas vraiment aussi non plus. Avec tout ce monde, je vois à peine les numéros des salles x)
Ambre : Hey, regardez qui voilà ! Vous avez-vous les filles, l’hystérique parle à un mioche ! Je me demande bien qui est le plus mature des deux
Li et Charlotte : Hahahahaha
Charlotte : Mais non Ambre regarde, c’est un nain !!
Ambre : Un nain ?! Hey le minus, casse-toi !
Moi : T’as gueule Ambre, t’as pas honte !
Les trois pestes se moquaient ouvertement de Jules, et avaient rameuté quelques élèves. Comment on pouvait faire ça ? C’était pas sa faute à lui s’il était nain, il avait rien demandé. Je voulus aller lui faire bouffer ses cheveux mais Jules me fit un signe de le laisser faire. Je m’arrêtai donc. Il se retourna et fit face à Ambre. Je vis le visage d’Ambre se décomposer, comme si elle n’y attendait pas. Jules avança d’un pas décidé vers elle en la regardant droit dans les yeux.
Jules : Écoute-moi bien beauté, j’ai pas l’intention de partir, alors fais-y toi vite, sinon…ba sinon tant pis pour toi. Salut ;)
Il lui adressa un grand sourire avant de s’en retourner. Ambre n’avait pas dit un mot. Ses lèvres bougeaient, mais rien n’en sortait.  Comme si…comme si je sais pas en fait. Peut-être qu’elle n’avait pas prévu une réplique aussi cinglante, et que son petit cerveau ne lui permettait pas de répondre à ça. Ou alors…il y avait une autre possibilité, mais ça m’étonnerait. Li et Charlotte secouait la blonde pour qu’elle reprenne ses esprits.  Elle battit plusieurs fois des cils, puis sembla revenir à elle-même. Sans un mot, elle fit demi-tour. C’est bizarre ça. Ambre qui abdique si facilement, ça n’arrive pas tous les jours. J'adore comment Jules l'a rembarré. Le sourire aux lèvres. Quand on dit que le sourire est la pire des armes, je veux bien le croire. Jules, l’air fier, revint vers moi.
Jules : Tu devrais parler à ton frère. Je sais qu’il t’en a fait voir des vertes et des pas mûres, mais je pense que ça vaut le coup. Allez, à plus poulette
Il m’adressa un dernier regard avant de partir. Je le regardai s’éloigner sans savoir quoi penser. Tout d’abord, ce Jules connaissait mon frère, de je ne sais trop où, et me disait d’aller lui parler. Mais pourquoi le ferais-je ? Ce n’est pas moi qui a quelque chose à me faire pardonner. Et puis je n’ai pas a écouté ce qu’il me dit. Je ne le connais même pas. Même s'il a l'air vachement sympa. De plus, je ne me sentais pas le courage d’affronter mon frère. Pas pour l’instant en tout cas. Mais que faire alors ? Continuer à l’ignorer ? Et s’il vient me parler, je l’écoute ou je l’envoie bouler ? Rhha ça me soule toute cette histoire !
Castiel : Rosa !! Ba tu viens ou tu restes là à contempler les murs ?
Moi : J’arrive !
____________________________________________________
Coucou tout le monde! J'espère que ce chapitre vous a plu ^^
Vous avez vu, juste un jour de retard par rapport à d'habitude x) Je suis une machine 
Quel passé sulfureux. On peut dire que notre Rosa en a vécu des choses...et pas des belles... Mais Alexis avait-il vraiment changé? Ce Jules, qui apparemment connait son frère, dit-il la vérité? D'ailleurs...un nain! C'est pas commun mais j'avais envie de mettre une petite touche d'originalité. Jz voulai rendre mon histoire un peu plus unique et la différencier encore plus des autres ^^ J'espère que cette touche vous plaira ;) Suite des aventures la prochaine fois (je ne vous donne pas de date précise)
Bisous <3

 

Publié dans Saison 2

Commenter cet article

Tu me connais pas 31/07/2016 00:07

Le trio de pouffiasses j'ai bien envie les frapper ,moi si j'étais dans la fic je les aurais mis un gros sachet a eux trois bien dans leurs nez pour qu'elles pissent du sang a mort désolé du langage mais c quoi leurs problemes il est nain et alors t blonde et t une pouff en t on pose des questions apres ya c petites chiennes qui la suit comme ça ambre c votre dieu sur terre ou c comment ???? Désolé mais moi j'aime pas quand ce moque du physique d'une personne heureusement c une fic si c était dans la vrai vie OULALALAHH !!!! Bon brefff alors les flashbacks c pas du tout joyeux le mec il frappe ROSA si elle obéit pas il vole et RESPECTE MM PAS C PARENTS NN MAIS C TROP . Mais il a changé et faudra que rosa et lui on discutions frere et soeur pour mettre tout a plat sinon bon chapitre :))

Castiel- Chloé fiction AS 31/07/2016 13:56

C'est clair que si des filles comme ça dans la vrai vie y'a juste envie de les démonter! Mais heureusement, celles-ci sont fictives. C'est clair que c'était un sacré cas Alexis. Merci ^^

Marion Brunet 20/07/2016 17:33

Un Nain? Bah faut dire que c'est pas commun c'est vrai mais c'est tellement mdr. Mon frère m'a surement prise pour une attarder quand je me suis mise à rigoler. Sa a remis une touche de rigolade dans ce chapitre je trouve par ce que les flash backs était pas vraiment joyeux joyeux. J'espère vraiment que comme dit Jules Alexis à changer parce que sinon! En tout cas super chapitre évidemment et j'attendrais la suite le temps qu'il faudra! XOXO!

Castiel- Chloé fiction AS 20/07/2016 17:40

C'est vrai x) mdr C'est vrai que mis à part l'arrivée de Jules, ce chapitre n'était vraiment très joyeux. Merci ^^ Ba je viens de poster le nouveau chapitre ;)

etrg 18/07/2016 21:50

Coucou ta fiction est vraiment cool. Quand Est-ce que tu met le nouveau chapitre ;)

Castiel- Chloé fiction AS 20/07/2016 16:49

Coucou. Merci ^^ je poste le nouveau chapitre aujourd'hui

Sandra 12/07/2016 21:58

Coucou j'adore ta fiction mais j'ai une question elle revient quand Chloé .... lol
Bonne vacance a toi en tout cas.

Castiel- Chloé fiction AS 13/07/2016 10:03

Coucou. Merci ^^ Bientôt tkt x) Merci à toi aussi

Daniela 12/07/2016 11:55

Bravo pour ton chap et je exprès que tu passe de bonne vacances. Ps: il été déjà rebelle a 7 le petit cast' ,ooh rosa elle a bcp a réfléchir avec tout c'es histoire perso j'ai dois le relire psk c trop le histoire la mais c'est très bien * tes en vacances et tu fais un chapitre aussi long 0.0 * en tout bravo et courage pour ton chap et bisous de moi*

Daniela 12/07/2016 11:55

Bravo pour ton chap et je exprès que tu passe de bonne vacances. Ps: il été déjà rebelle a 7 le petit cast' ,ooh rosa elle a bcp a réfléchir avec tout c'es histoire perso j'ai dois le relire psk c trop le histoire la mais c'est très bien * tes en vacances et tu fais un chapitre aussi long 0.0 * en tout bravo et courage pour ton chap et bisous de moi*

Daniela 12/07/2016 11:55

Bravo pour ton chap et je exprès que tu passe de bonne vacances. Ps: il été déjà rebelle a 7 le petit cast' ,ooh rosa elle a bcp a réfléchir avec tout c'es histoire perso j'ai dois le relire psk c trop le histoire la mais c'est très bien * tes en vacances et tu fais un chapitre aussi long 0.0 * en tout bravo et courage pour ton chap et bisous de moi*

Daniela 12/07/2016 11:55

Bravo pour ton chap et je exprès que tu passe de bonne vacances. Ps: il été déjà rebelle a 7 le petit cast' ,ooh rosa elle a bcp a réfléchir avec tout c'es histoire perso j'ai dois le relire psk c trop le histoire la mais c'est très bien * tes en vacances et tu fais un chapitre aussi long 0.0 * en tout bravo et courage pour ton chap et bisous de moi*

Daniela 12/07/2016 11:55

Bravo pour ton chap et je exprès que tu passe de bonne vacances. Ps: il été déjà rebelle a 7 le petit cast' ,ooh rosa elle a bcp a réfléchir avec tout c'es histoire perso j'ai dois le relire psk c trop le histoire la mais c'est très bien * tes en vacances et tu fais un chapitre aussi long 0.0 * en tout bravo et courage pour ton chap et bisous de moi*

Castiel- Chloé fiction AS 12/07/2016 16:04

Merci ^^ et ouais ;) Ouais, j'avais un peu de temps. Bisous

Lectrice anonyme 12/07/2016 11:50

Salut ! :D

J'aime beaucoup ce chapitre. Les flash-back sont vraiment bien fait et cette petite touche d'originalité est géniale !
C'est rare de voir un nain dans les fictions, et j'aime beaucoup le concept !

Dans un sens je comprend Rosa. Ce qu'elle a vécun'a pas du être facile à vivre. Se faire oublier pas toute sa famille n'a pas du l'aider beaucoup. Mais je pense qu'elle devrait écouterce que son frère a à lui dire. Tout le monde peut changer.

Cela dit, j'espère que Rosa va en parler à ses amis en présence de Chloé, la pauvre on ne la vois plus xXD

J'espère que tu passe de bonne vacances, je te dit à bientôt ! :)

Castiel- Chloé fiction AS 12/07/2016 16:02

Salut! :D Merci ^^ C'est vrai qu'elle a eu une enfance difficile :/ Ba toi aussi, à la prochaine ;)