Chapitre 59: Retour à la maison

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

PDV Chloé :
 
Louise : QUOI VOUS AVEZ FAIT L’AMOUR DANS LE LYCÉE ??!!
Moi : 0///0 Vas y gueule le plus fort, que les profs l’entendent !
Louise : Nan mais je veux dire, vous avez fait ça…
Moi : Bonne nuit !
Je ne répondis pas et m’enfouis sous mon drap. J’avais la honte intersidérale. En plus je m’étais faite avoir comme une débutante quoi ! Je pouvais entendre les filles pouffer, surtout Rosa, qui était fière d’elle. Nan mais je vous jure…j’adore cette meuf, mais dans ces moments là, j’ai juste envie de l’étrangler. Alors que mes amis continuaient à discuter, je me remémorais ce qui s’était passé.
 
FASH BACK
 
Moi : Où tu m’emmènes encore ?
Castiel : Dans un endroit tranquille
Moi : T’es sur qu’on a le droit de quitter le gymnase ?
Castiel : J’ai vu barbie girl et Keycie le faire, alors je vois pas pourquoi on nous en empêcherait
Alors que j’étais en train de papoter avec les filles, Castiel était subitement arrivé et m’avait tiré, en prétextant qu’il devait me dire quelque chose d’urgent. Il nous avait fait sortir du gymnase et nous emmenait je ne sais trop où. Et je ne savais pas quoi penser de son comportement. Il agissait comme s’il était guidé par son instinct.
Nous nous éloignâmes progressivement du gymnase et de la fête, pour arriver devant le bâtiment principal. Mon copain essaya d’ouvrir la porte. En vain, elle était fermée à clef. Le contraire aurait été étonnant. Il jura avant de me tirer vers une autre porte. Son attitude m’inquiétait un peu. Il ne répondait  à aucune de mes questions et semblaient dans un état second. Mais qu’est-ce qu’il peut bien avoir à la fin ?! Nous fîmes le tour de l’établissement, Castiel essayant à chaque fois d’ouvrir chaque porte qu’il trouvait. Enfin, il tomba sur une qui, apparemment à son plus grand bonheur, n’était pas fermée. Il s’empressa de l’ouvrir et m’entraîna à l’intérieur.
Moi : Cast si on nous voit on va avoir de gros problèmes !
Castiel : C’est désert ici
À ce moment précis, on entendit des bruits de pas, venant dans notre direction. Désert hein ?! Nous courûmes nous cacher dans un angle, en espérant que la personne ne nous remarque pas. J’avais tellement peur que ma respiration se coupa d’elle-même. Si on se faisait attraper, on allait se faire magistralement punir quand on rentrerait, et il faudrait aussi dire adieu à la virée shopping de demain. Nous entendîmes la  personne approcher, puis elle sembla s’arrêter, je ne saurais dire pendant combien de temps, mais cela me sembla durer une éternité. Puis finalement, elle fit demi-tour. Nous attendîmes un moment, le temps qu’elle s’éloigne vraiment. Je tournai la tête vers Castiel, et nous lâchâmes tous les deux un rire nerveux. On l’avait échappé belle !
Les yeux de mon rouquin étaient éclairés par la lumière lunaire. Ils étaient juste magnifiques. Ses yeux avaient sur moi un effet paralysant et envoutant. Dès que j’entrais en contact avec eux, je ne pouvais plus détourner le regard. Et sans m’en rendre compte, j’attirai le visage de Castiel vers le mien et l’embrassai avec fougue. Il me rendit mon baiser immédiatement, et me collai d’avantage à lui. Ce n’était ni li lieu ni le moment approprié, mais on ne s’en préoccupait pas. Je ne sais pas si c’est le contexte, avec le soulagement de ne pas s’être fait voir, ou si c’est juste le fait que cela fait trop longtemps que nous ne nous étions pas « vraiment » embrassés, mais je n’avais plus envie de me détacher de ses lèvres. Et il semblait dans le même état que moi.
Mon copain commença à nous faire reculer. Il enleva une de ses mains de ma taille, et sembla chercher quelque chose derrière lui. Subitement il stoppa notre baiser et m’attira dans une salle, qui venait d’ouvrir de sa main libre. À peine fus-je entrée à l’intérieur qu’il reprit possession de ma bouche et me plaqua contre le mur.
Chapitre 59: Retour à la maison
Je sentais que la situation commençait à devenir dangereuse. Tout particulièrement quand Castiel se dirigea droit sur mon cou. Je sentais que si on n’arrêtait  pas, ça allait déraper, surtout que je sentais l’excitation monter en moi.
Moi : C-Cast…on devrait …on devrait pas…
Castiel : Une semaine que je n’ai pas pu te toucher. Je veux bien être patient mais il y a des limites. Et puis…ce pantalon te fait un boule d’enfer…
Quand je l’entendis dire ça, je sentis ma température monter en flèche. Ce mec me rend complètement folle, et dans les deux sens ! Ses baisers redoublèrent d’ardeur. Je savais que je devrais le repousser, qu’on risquait gros, mais mon corps le réclamait. Soudain, quelque chose me revint en mémoire
Moi : Attends…me dis pas que c’est pour ça que tu m’as traîné ici ?!
Castiel : Si
Ce gars me désespérait. Il était près à se faire coincer pour une partie de jambe en l’air. D’un côté, c’était complètement stupide, mais ça me flattait aussi.
Moi : T’es pas possible… Mais le gars de tout à l’heure…il pourrait revenir
Castiel : Ne me dis pas que tu ça ne t’excite pas de faire quelque chose d’interdit…
Moi : M-mais…
Castiel : Et puis…tu ne voudrais pas rentrer sans avoir fais l’amour au moins une fois à Rome
Il releva sa tête et plongea son regard dans le mien. J’y lisais un immense désir. Le rebelle venait de soulever un argument très important. C’est vrai que nous étions à Rome, et l’idée de le faire dans cette ville magique me plaisait énormément. Mais il y avait toujours le problème de la personne qui était dans le bâtiment et qui pouvait nous surprendre à n’importe quel moment. En voyant que je pesais le pour et le contre, je vis un sourire carnassier s’étirer sur le visage de mon copain. Oh et puis merde ! C’était la première fois depuis qu’on était ici qu’on avait un peu d’intimité. Alors autant en profiter.
J’attrapai le rouquin par les épaules et inversai nos positions. Il m’a cherché, il m’a trouvé. Je me jetai sur ses lèvres, en déboutonnant prestement sa chemise.
 
FIN FLASH BACK
 
Rosa : OH MON DIEU !!! Il me faut absolument cette robe, elle est magnifique !
Vous l’aurez compris, nous étions en train de faire du shopping et Rosa pétait les plombs tellement elle était dans son élément. Et pour une fois, j’étais d’accord avec elle. Chaque pièce était un véritable bijou, et chaque choix était un véritable supplice. Qu’est-ce que j’aurais aimé avoir un budget illimité ! Mais malheureusement, je devais faire des choix, elle ils étaient plus déchirants les uns que les autres. Oh et puis au pire…on s’échangerait des trucs avec les filles ^^ Comme quoi ça peut avoir du bon le troc.
Au final, j’ai pu m’acheter trois tee-shirts, un nouveau jean, une robe longue légère, une paire de bottines et quelques accessoires. Mais c’était à peine la moitié de ce qu’avait pris Keycie, et le tiers de Rosa. Mais c’était quand même le double de ce qu’avait pris Castiel, et le centuple de ce qu’avait Lys…bon en même temps il n’a rien acheté donc voila x)
Cette dernière journée avait magnifiquement clos notre séjour à Rome. Nous retournâmes une dernière fois au lycée italien pour dire au revoir aux autres élèves et prendre quelques numéros de téléphone au passage. Puis enfin, nous rentrâmes au gîte faire nos valises. J’eus un peu de mal à tout faire rentrer, mais ma valise tint bon.
Ah oui, j’avais oublié de vous dire ! Keycie et Nath se sont enfin mis ensemble ! Ils ont conclu durant la boom. Comme quoi cette ville est vraiment magique ;)
 
Enfin de retour chez moi ! Même si ce séjour à Rome avait été génial et que j’avais passé une semaine d’enfer, j’étais bien contente d’être rentrée.
Nous étions arrivés sur à notre lycée vers 8h du matin. Nous avions tous des cernes sous les yeux. Même si nous étions parti de nuit pour pouvoir dormir et pour que le voyage passe plus vite, nous avions quand même bien papoté, et mis du temps à nous endormir, partagés entre l’excitation de rentrer, et la déception de partir.
C’est pourquoi, à peine arrivée à la maison, je laissai ma valise en plan dans le salon, et montai directement dans ma chambre finir ma nuit.
Chapitre 59: Retour à la maison
Quelle divine sensation de retrouver le moelleux et le ferme de mon matelas adoré, l’odeur de mes draps et le confort de ma chambre ! Qu’est-ce ça m’avait manqué. Ma maison toute entière m’avait manquée. Je n’eus donc aucun mal à me rendormir. Je me réveillai vers midi et demi, et me préparai un sandwich.
Je ne vous raconterais pas ma journée, qui s’est essentiellement constituée de rangement. Alors passons directement au lundi. Pour une fois, j’étais à peu près contente de retourner au lycée, pour revoir Jules et Alexis, et savoir ce qu’ils avaient fait pendant notre séjour. Parce que si nous, nous nous étions vraiment bien éclaté, je me demandais ce qu’eux avaient fait.
 
Jules : Que des bombasses !
Voila ce qu’avait retenu le nain de la semaine avec les italiens. Disons que de lui ça ne m’étonne pas vraiment x)
Louise : Mais encore ?
Jules : Ba écoute, on a admiré de jolies formes, c’était vraiment pas mal. Et puis elles étaient habillées comme des déesses ! C’était magnifico !
Annick : Bon on va demander à Alexis hein parce qu’avec toi on va pas aller loin
Alexis : En fait nous, nous n’avons rien fait, puisque c’était une classe de première, donc on a juste pu discuter avec certains d’entre eux aux pauses. Mais j’ai entendu dire qu’ils sont allé visiter quelques musées du coin, faire le tour de la ville, aller sur la falaise.
Jules : Nan mais on s’en fout de ce qu’ils ont vu ou pas ! Le plus important dans tout ça, c’était…
Tous : Les meufs, on a compris !
Jules : Oui mais c’est toujours bien de la rappeler  ^^
Halala Jules et son éternelle obsession des filles m’avait manqué x) Les deux garçons nous demandèrent en retour les moindres détails de notre séjour à Rome. Nous nous fîmes un plaisir tout leur raconter. Ils nous écoutèrent dans un silence religieux, nous posant de temps à autre des questions.
Alexis : Pff…c’est pas juste. Moi aussi je voulais aller à Rome !
Castiel : Oh c’est balo hein…
Nous partîmes en cours, et là, j’eus un peu moins envie de rire.
Prof : Prenez une feuille. Vous allez devoir me dire ce que vous avez pensé de Rome de façon argumentée et détaillée. Alors je ne veux pas voir de « j’ai aimé ». Vous avez une heure et demie.
Gé-nial ! J’adore comment les lundis sont à double-tranchants. Quand ça commence bien, tu sais toujours qu’il y aura un moment qui te sapera le moral (Saper le moral, saper le moral, saper le moral #MaîtreChloé). Mais bon au pire, pour une fois, ce n’était pas trop pénible, parce que j’étais inspirée. Il y avait tellement de choses à dire. Au final, j’écrivis presque trois pages. Quand l’heure fut finie, au lieu de ramasser tout de suite les copies, la prof nous demanda
Prof : Qui veut venir au tableau lire ce qu’il a écrit ?
Je n’avais vraiment pas envie de passer lire. Pas qu’il y avait dans ce que j’avais écrit quelque chose de choquant, mais c’est juste que je déteste faire ça. Melody leva la main, et partit lire sa rédaction.
Prof : C’était très bien. Quelqu’un d’autre ?
La seule chose que l’on pouvait entendre à cet instant, fut le bourdonnement d’un mouche qui volait.
Prof : Et bien vous ne me laissez pas le choix. Melle Li, à vous
La chinoise se leva en se dandinant. Ses descriptions se résumaient à celles des boutiques, lors de notre dernière journée. Autrement dit, rien de bien intéressant. Ensuite elle interrogea Lysandre. Lui, il avait tiré la poésie de chaque visite et monuments. Je ne sais pas comment il fait. Il avait réussi à faire vivre chaque pierre, chaque décoration, chaque vestige. C’était émouvant et très captivant.
Prof : Bravo Lysandre, je reconnais bien là votre âme de poète. Et pour terminer en beauté…Chloé
Mais oui bien sur ! EN BEAU-TÉ !!
Moi : Nan mais madame, comment voulez vous que je passe après lui ?
Prof : Je suis sure que votre travail sera très bien aussi, vous écriviez avec tellement de ferveur que ce serait dommage de ne pas en faire profiter la classe
Moi : Oui et c’est pour ça que si je le lis à voix haute, toute ma ferveur et toute ma passion seront perdues. Il ya certains textes qui sont fait pour être lu intérieurement et non à voix haute, sinon toute la beauté de la chose se dissipe. C’est pour ça que si je vous le lis, vous oublierez, parce que comme on dit, les paroles s’en vont, les écrits restent
Toute la classe se mit à rire et m’applaudit. Je saluai mes camarades en faisant ma miss. Oui merci, merci beaucoup, je vous aime tous ! CHLOÉ PRÉSIDENTE ! CHLOÉ PRÉSIDENTE !  Pardon je m’emballe xD En fait, j’ai tellement pas envie de lire mon truc que j’enjolive et raconte tout le baratin que les profs de français aiment entendre.  
Prof : Très bien, très bien Chloé. J’espère vraiment que votre texte me laissera scotchée
Moi : Tellement que vous ne pourrez plus bouger de votre chaise et que vous serez absente demain^^
Je crois que je ferais une bonne commerciale x) J’ai un don pour vendre. Et en plus, j’ai mis la classe de bonne humeur. C’est tout bénef !
Prof : Bon, et bien Castiel, à vous de clore, et aucune discussion possible
Mon petit ami me jeta un regard noir, et je ne pus m’empêcher de rire en lui lançant mon sourire le plus innocent. Comment dire….oups ! Le bonheur des uns fait le malheur des autres, c’est comme ça, c’est la vie. Après comme il dirait si bien : « Oh c’est balo hein… » ! Voilà voilà KISSSSSS. Oui j’aime faire ma garce des fois.
Finalement, la journée passa très vite. Je rentrai chez moi en compagnie d’Annick, Castiel ayant décidé de passer la soirée avec son meilleur ami. Nous passâmes par le parc. Alors que nous discutions, je sentis comme un regard posé sur moi. Je regardai discrètement autour de moi, et vis une jeune fille, d’à peu près mon âge je pense, regarder dans ma direction. Elle portait des lunettes de soleil, avait une casquette très girly sur la tête et mâchait très vulgairement un chewing-gum. Je dois me faire des idées. C’est pas parce qu’elle regarde par là, que c’est moi qu’elle fixe. Je chassai cette idée, et continuai ma discussion avec Annick.
Annick : Ce serait bien qu’on se retrouve tous ensemble
Moi : On vient à peine d’arriver et toi tu veux déjà refaire une teuf x)
Annick : Mais à part l'anniversaire de Castiel, on en a pas vraiment fait avec Jules et Alexis
Moi : Je te rappelle qu’il y a eu la boîte de nuit
Annick : Oui mais là je veux dire qu’on fasse un truc chez quelqu’un.
Moi : Ba si les autres sont partants moi aussi. Et puis pour changer, on pourra faire ça chez moi
Annick : Ouais bonne idée
 
Et c’est ainsi que nous nous retrouvèrent donc tous, une semaine plus tard chez moi, pour fêter….ba pour fêter rien du tout en fait. Juste pour être ensemble. Au rendez-vous : nourriture, boisson, musique et bonne humeur. Nous commençâmes par nous lancer des défis.
Jules : Je commence ! Alors heu….Louise 
Louise : Je le sens pas…
Jules : Tu dois….enlever ton soutif
Louise : T’es malade toi
Jules : Je te dis pas d’enlever et ton tee-shirt et ton soutif. Juste tu l’enlèves. Je crois des fois les filles vous l’enlevez et puis vous le faites passer sous le tee-shirt sans qu'on ne voit quelque chose
Castiel : Mec sérieux, trouve-toi une meuf, baise un coup, parce que si ça continu tu vas exploser
Jules : Nan mais t’inquiète j’ai un plan ! Bon allez zou
La blonde ronchonna un peu, mais enleva son soutif. Je pense que si le nain lui avait demandé à elle, c’était surtout parce que c’était la seule célib. Il ne voulait surement pas contrarier les autres gars en demandant à leur copine de le faire.
Louise : Bon qu’est-ce que je peux bien faire de ça maintenant…Ha je sais ! Alexis tu vas enfiler mon soutif et t’inscrire sur un site….je sais pas comment ça s’appelle mais c’est le genre de site où les meufs se foutent à poils devant leur caméras, et il y a des mecs qui regardent.
Alexis : Ba c’est gentil de me comparer à une fille T_T
Castiel : Ba en même temps…
Je donnai un coup de coude à Castiel. On n’était pas là pour chercher la guerre. Le reste de sa phrase resta au fond de sa gorge, et il croisa les bras sur sa poitrine.
Alexis : Sauf que je vais être cramé direct 
Rosa : Pas si tu te mets de dos et que tu te colles à la caméra
 
Nath : Prêt ?
Alexis : Ouep !
Notre stratagème avait marché, nous avions réussi à créer un profil, et à rentrer en contact avec marche. Nous sortîmes du champ de la caméra, et observâmes. Alexis se plaça de dos, et commença son striptease.
Chapitre 59: Retour à la maison
Nous étions tous morts de rire, nous tenant le ventre et essuyant nos larmes de joie. La vache ! Le gars à complètement mordu à l’hameçon.
Alexis : Vas-y on recommence !
Lui qui au début semblait super gêné, était maintenant à l’aise, et refit la même chose à trois autres mecs, avant que Castiel ne tente l’aventure à son tour. Au final, ce petit jeu nous occupa une bonne demi-heure.  Nous jouâmes ensuite à la WII. Nous fîmes des courses endiablées sur Mario Kart 8, et des défis de fou sur Mario Party 9. Enfin bref, nous passâmes une superbe soirée tous ensemble.
 
La fin du mois d’avril passa rapidement, ainsi que le début du moi de mai, et enfin arriva…
 
Tous : JOYEUX ANNIVERSAIRE CHLOÉ !!!
Et oui, nous étions un mercredi et c’était mon anniversaire, et j’avais maintenant 17 ans ! Mes parents m’avaient appelé tôt ce matin pour être les premiers à me le dire. Et dès que j’arrivai au lycée, tous mes amis me sautèrent dessus pour me le souhaiter. Beaucoup de monde au lycée me le souhaita également. Ça me faisait chaud au cœur de voir toutes ces petites attentions. Aujourd’hui, c’était ma journée et rien, je dis bien absolument rien ne pourrait me la gâcher ! Pas même Ambre et ses toutous, pas même le mauvais temps, pas même les profs chiants.
Mon petit ami s’approcha de moi.
Castiel : Viens chez moi à 19h, tenue exigée
Moi : Qu’est-ce que tu prépares ?
Castiel : Tu verras bien ma beauté. Ce soir, ce sera le meilleur anniversaire de ta vie…
Le rouquin posa sur mes lèvres un lent baiser prometteur. Mon imagination s’affola sur les délicieuses possibilités que m’offrait cette soirée. Bizarrement, j’avais hâte que cette journée se finisse pour voir ce que me réservait Cast.
La fin des cours venus, je me précipitai chez moi, et me préparai consciencieusement. Je choisis une robe courte pastel, et des chaussures à talons crème. Bon, je ne vous ferais pas la description, mais j’ai fait tout le tralala : épilage, pommadge, parfumage, coiffage, maquillage, habillage. Bref, vous l’aurez compris, la totale, car il fallait que je sois au top du top !
Je me regardai une dernière fois dans le miroir, m’examinant sous toutes les coutures, pour vérifier que tout était parfait. Satisfaite, je quittai chez moi. Oui parce que mon petit copain, comme vous le savez habite à l’autre bout de la ville, et il me faut un temps pas possible pour aller chez lui. C’est pour ça que je quittai de ma maison à… 18h59 !
Je fermai la porte à clé et descendis le porche. Alors que je m’apprêtai à traverser la rue, une voiture déboula à toute allure et s’arrêta dans un dérapage tonitruant pile devant moi. C’est quoi ça ?! Un homme habillé tout de noir sortit de l’habitacle et se dirigea à grands pas vers moi. Paniquée, je commençai à reculer, dans l’espoir de rentrer chez moi me mettre à l’abri. Alors que j’atteignais presque la poignée de la porte, des bras s’enroulèrent autour de moi et me forcèrent à reculer. Je voulus crier, mais mon agresseur posa sa main sur ma bouche. À l’aide ! Castiel je t’en prie ! J’étais morte de peur, et je priais de toutes mes forces, que quelqu’un arrive et me sauve. Je me débattais, mais rien à faire, il était beaucoup plus fort que moi. Soudain l’homme, mit sur mon nez un mouchoir. Cette odeur…Ho non ! Du chloroforme ! J’essayai de ne pas respirer, mais il appuyait de plus en plus, et je ne pus empêcher les vapeurs soporifiques d’entrer dans mes narines. Puis je sentis mes forces me quitter et mon esprit s’embrumer. Non, il ne faut pas que…que je..…Castiel….
 
Fin PDV Chloé
PDV Castiel :
 
Pour l’anniversaire de ma copine, j’avais tout préparé, pour qu’elle n’oublie jamais cette soirée. Sachant que Chloé était un peu romantique, je fis des efforts pour que mon chez moi en dégage la même atmosphère. Lumière tamisée, et repas aux chandelles. Je n’avais pas besoin d’en faire plus, car sinon elle risquait de trouver ça cucul, comme moi d’ailleurs. Une autre facette que j’adorais chez elle. Elle n’était pas fleur bleue et romantique à l’extrême. Elle l’était juste comme il fallait pour que ce soit une fille comme je les aime.
Pour l’occasion, je fis un effort sur ma tenue. Je mis un pantalon noir, une chemise élégante blanche, et aspergeai le tout d’un peu de ce parfum qui lui faisait perdre la tête. Car c’était la mon but. Je voulais lui rendre la pareille pour ce qu’elle avait fait pour mon anniversaire.
J’avais encore dix minutes devant moi. Je vérifiai tout une dernière fois, puis attendit Chloé. Je savais qu’elle serait à l’heure. Elle est toujours à l’heure. Je m’assis sur le canapé, fixant la pendule. Elle serait là dans une minute.
Soudain, j’entendis un fort bruit, comme si quelqu’un qui était venu à pleine allure freinait violemment. Encore un petit con qui s’est cru sur un circuit. Une minute plus tard, j’entendis la voiture redémarrer. Mais je n’y prêtai plus d’importance. Ça y est, c’est l’heure ! Elle va arriver. J’étais tout excité à l’idée de passer cette soirée avec elle. Mais plus les minutes passaient, plus je me mettais à stresser. Elle devrait être là depuis cinq minutes déjà. C’est pas normal. Puis je me rappelai le bal de Noël, où je devais passer la prendre, mais que je n’étais jamais venu à cause de ma panne. S’il faut, il lui ait arrivé quelque chose du genre, je n’ai pas à m’inquiéter.
Mais après vingt minutes, je commençai à avoir des doutes. Elle m’aurait appelé si elle avait eu un problème, elle ne me laisserait pas comme ça sans nouvelle, et jamais elle ne viendrait en retard. Inquiet, je sortis de chez moi, et traversai la rue, dans l’intention de voir si tout allait bien chez Chloé. Mais en approchant de sa porte, je vis un mot accroché dessus. Je le pris et le lis. Je sentis mon sang se glacer dans mes veines, en voyant le message, court, mais effrayant. La colère et la peur montèrent en moi. J’aurais dû la buter quand j’en avais l’occasion la garce. Je lâchai le mot et courus jusque chez moi enfiler mon blouson et enfourcher ma moto. Je n’avais pas une minute à perdre si je voulais la sauver.
 
« L’histoire s’achèvera là où elle a commencé.
Debrah »
 
__________________________________________________
Coucou tout le monde! J'espère que ce chapitre vous a plu ^^
Quelle soirée torride! Caliente! C'est ce qu'on appelle le dream italien x) Et on arrive enfin à l'anniversaire de Chloé qui fête ses 17 ans. Une journée qui aurait due être magique, mais qui tourne au cauchemar, avec le retour de Debrah. Que prépare-t-elle? En sortiront-ils indemnes? Vous le saurez au prochain chapitre
Bisous les gens <3 
 
 

Publié dans Saison 3

Commenter cet article

Bemola 02/12/2016 16:41

Géniale comme d'hab'. DEBRAHH!!! Je vais la tuer cette ahzjn@zvb!!
Mais sinon ça veut dire quoi pommadge ? ^^
(je suis trop bizarre)

Castiel- Chloé fiction AS 04/12/2016 15:56

Merci ^^ Le pommadage c'est le fait de se pommader, de se mettre de la pommade ;)

Bemola 02/12/2016 16:41

Géniale comme d'hab'. DEBRAHH!!! Je vais la tuer cette ahzjn@zvb!!
Mais sinon ça veut dire quoi pommadge ? ^^
(je suis trop bizarre)

Fleur 30/11/2016 16:20

NNNOOOONN !! Quel co****se cette fille !!
excusez moi pour le vocabulaire hein.... mais c'est pas possible pourquoi il y a toujours un probleme !!!
bon inon super chapitre

Castiel- Chloé fiction AS 04/12/2016 15:55

C'est pas grave, je comprends x) Merci ^^

Vic 23/11/2016 16:24

Coucou j'ai adoré tes 2 chapitres et merci pour la partie de jambe en l'air de Cast et Chloé au lycée j'ai trop kiffé ;)
Sinon le retour de Debrah pourquoi pas mais j'espère que tu vas faire évoluer Debrah. Je m'explique: je pense qu'il faut pas qu'elle fasse comme la première fois de la violence physique pour ma part j'espère vraiment (parce que c'est ce que j'apprécie énormément dans ta fic) qu'il n'y aura pas d'histoire de passé lourd, de problème psychologique dû au traumatisme parce que ça on la trop vu. Tu l'as dit toi même Chloé est un personnage comme tout le monde. J'aimerai même que pour une fois ils soient en position de force que ce soit presque héroïque que Cholé arrive à faire quelque chose de dingue mais comment dire vraiment plus de l'action, pas qu'elle soit impuissante, je sais pas si on comprend. Certain diront que c'est surfait mais après tout l'histoire de Debrah c'est déjà gros alors pourquoi pas. Et après Chloé pourrait se mettre au sports de défense.
J'imagine un truc du genre Debrah la retient prisonnière mais sans lui faire de mal et en échange Castiel accepte de jouer pour elle et à ce moment là Debrah relâcherait Cholé sauf que Castiel ne voudrait pas et là Chloé est en danger de mort. Et bref d'une façon ou d'une autre il arrive en s'en sortir
A oui j'espère juste que ça durera pas 10 chapitres l'histoire de Debrah.
Mais sinon c'est que des idées mais c'est super ce que tu fais
PS: inspiré toi de film ou série pas dramatique ;)
Kiss

Castiel- Chloé fiction AS 04/12/2016 15:54

Coucou. Oui je sais ne t'inquiète pas, et des commentaires comme les tiens m'aident à m'améliorer et à faire en sorte que l'histoire vous plaisent toujours. Alors je te remercie ^^
Oui je connais les principes des One Shot. C'est à voir. On verra bien si jamais un jour j'ai l'inspiration.
Alors mon pseudo AS est miniayata (oui c'est chelou xD).
Bisous

Vic 27/11/2016 22:49

Coucou d'accord mais tu sais même si j'ai jamais l'air satisfaite, je le suis en réalité, j'ai un réel attachement à ta fiction, je la trouve vraiment parfaite à deux, trois détails près. C'est justement pour ça que je "critique" c'est pour que ce soit encore mieux, alors continue, fonce, essaye de t'inspirer de ton quotidien ou de celui de tes copines ou encore d'une série si t'es en panne d'idée mais t'arrête pas bisous.
PS: tu pourrais écrire des One Shot si tu sais pas ce que c'est d'après ce que j'ai compris sur d'autres fictions que j'ai lu, c'est une histoire en parallèle avec les même perso mais qui n'a pas de rapport avec l'histoire actuelle ou alors des lemon par exemple Annick et Lys ou Castiel et Chloé et même plus tard après la première fois de Nath et Keycie, en écrire sur eux. Vu que tu décris pas tous les jours de leurs vies ça peut très bien se passer à un moment donné sans qu'on sache quand précisément voilà voilà c'est que des idées
PS: je cherche une fiction à lire en parallèle avec la tienne mais j'en vois aucune qui pourrait me plaire, si t'en connais des biens ;) (j'aime pas le fantastique)
Sinon tu donnes ton pseudo AS ? (Je comprend si tu veux pas ;) )
Ah oui et dernière chose j'espère qu'on aura droit à un cadeau de Noël :D
Allez bisous

Castiel- Chloé fiction AS 27/11/2016 12:30

Coucou! Merci^^ Alors je comprends ton point de vue, et je pense que ce que je vais proposer correspond à peu près à tes attentes. Enfin tu me diras la semaine prochaine si j'ai raison ou pas ;) Kiss

Anastasia 23/11/2016 03:47

Alors....................... VAS-Y ESPECE DE GROSSE SADIQUE !!!!!

Nan, mais je sais pas pk je le sentais que la file au parc avait un rapport avec Debrah..... Mais tu sais dans un espoir vain, je l'esperais au font que Debrah c t de l'histoire ancienne et qu'on entendrait plus parler de cette grosse garce de pute !!! Je te jure que si Debrah ne subit pas une souffrance lente et très, mais TRÈS douloureuse, je m'occupe moi-même de son cas !!

Oulala !!! ♥ Chloé....! Je te pensais pas comme ça....! Mais c vrai que c Rome !! Et le faire au lycée est très excitant, je peux en témoigner ! Bref !! En tout cas c t caliente !

Putain Jules ptdrrrr il me tue ce nain !! Et Alexis..... ! G t plier en rire quand g vu le GIF !! C t trop drôle !!!

Bon ben sinon Bon Anniversaire Chloé !!! Même si l'autre pute a tout gâché !!

Sinon bon chapitre (g une impression de déjà vu cette phrase...) et tu es et sera toujours miss
S-A-D-I-Q-U-E !! Hâte d'être a dans deux semaines !!!

Castiel- Chloé fiction AS 27/11/2016 17:42

Mais t'es une petite coquine toi dis donc x)

Anastasia 27/11/2016 13:19

En fait g t collé avec mon copain, et c t un mercredi aprèm. Donc du coup il y avait presque personne au lycée et lui, il a commencé a me chauffer enfin BREF ! Donc du coup on c enfermé dans une salle de science et voilà ^\\\\\\\\^ on est ensuite parti comme si de rien n'était ! Et g du arranger ma tignasse et mes vêtements avant de partir et d'ailleurs lui aussi ^_^

Castiel- Chloé fiction AS 27/11/2016 12:28

Oui je sais que je suis sadique et fière de l'être ^^ Et non tu avais vu juste. Ah bon tu peux en témoigner hein? Vas y donne moi quelques détails croustillants ^^ Merci beaucoup ;)

Cannelle Meyer 22/11/2016 00:19

Je suis sous le choque *_* Debrah est revenu putain...

Castiel- Chloé fiction AS 22/11/2016 18:55

Et malheureusement oui...

Lectrice anonyme 21/11/2016 19:01

JE LE SAVAIS ! JE LE SAVAIS !
J'en était sûre que c'était Debrah la meuf qu'elle à croiser au parc ! JE LE SAVAIS !
C'était vraiment trop beau pour qu'il ne se passe rien, toi et ton sadisme m'avait manquer xD
Sinon, super chapitre, j'ai pas pu m'empêcher de rire des que Jules ouvrait la bouche ou pour le MaîtreChloé xD
N'empêche qu'elle est quand même grave culottée celle là ! Elle revient et kidnappe Chloé le jour de son anniversaire oklm !
Le prochain chapitre promet ! J'ai hâte, tant que personne ne meurt (Rip Guigui

Castiel- Chloé fiction AS 22/11/2016 18:56

Haha tu as des dons de divination alors x) Merci ^^ Ba en fait c'est du Debrah tout craché

Choubidouwa 21/11/2016 18:48

J'vais m'la faire celle là!*attrape une kalachnikof et la charge* et qui conque m'empechera en subira les consequances!

Castiel- Chloé fiction AS 22/11/2016 18:55

Du calme ça va aller x)

Ardnalyl 21/11/2016 11:49

La scène Castiel Chloé à Rome était trop marrante x) j'ai adoré !! Et puis la partie avec la web came était trop drole aussi (j'ai rigolé pendant 2bonnes minutes au moins ) . Je dois t'avouer dand ton chapitre il y avait bcp trop de passe dans temps ( je dit ça c'est par exemple "une semaine aprés" ect...) mais à part ca ton chapitre est GÉNIALE !!!!! A bah tien ca fait longtemps qu'on l'a pas vu Debila alias Debrah x) Si un jour je la vois celle la elle aurait eu mon front dans ses dents !! J'ai hate pour ke prochain chap biiiiiisous !!!!

Castiel- Chloé fiction AS 22/11/2016 18:54

Oui je sais qu'il y a beaucoup d'ellipses. En fait, c'est que j'avais des pannes d'idées, et que je voulais rapidement arriver à l'essentiel, mais je comprends que du coup tout aille un peu trop vite. Merci beaucoup ^^ Mdr x) Bisous!!

Ulrich 20/11/2016 23:46

Bon bah c'était marrent Rome, j'ai kiffer le passage ou c'était Castiel qui devait lire a la place le pauvre xD.
Nan mais sinon Castiel tjr aussi pervers car a dire que ton boule est d'enfer, Chloé devait mettre des pantalons bien serré x)
Je me disais bien que ça faisait TROP longtemps qu'on voyais plus Debrah....

Castiel- Chloé fiction AS 22/11/2016 18:51

Haha c'est clair que sur le coup il s'est bien mangé ça x) En fait, pas spécialement mais disons qu'en ce qui concerne Chloé, Chloé voit toujours tout plus gros xDDD Et oui, que serait l'histoire sans Debrah...