Chapitre 2 : Une amie retrouvée

Publié le par Castiel- Chloé fiction AS

TUUUT  TUUUT TU*COUIC*
Moi : Quoi ?! Il est déjà 7h ?
C’est difficilement que je quittais la chaleur de mon lit, et descendis à la cuisine. Oh je ne vous ai pas dit ? J’ai mon petit rituel du matin. Pendant que je prends mon petit déjeuner, je mets de la musique (pas n’importe laquelle hein ! De la musique qui bouge, entrainante), et je chante et danse. C’est pour ça que je suis toujours de bonne humeur le matin. Tandis que d’autres sont encore dans les vapes à cause d’un réveil difficile, moi limite je danse sur place ;) Enfin voilà. Donc je pris mon petit dej’ et je filai m’habiller. Aujourd’hui, je vais prendre ma moto. Je me dirigeai donc vers le garage et enlevai la bâche qui recouvrait ma bécane.
Moi : Mon bébé ! Aller on va te sortir
J’enfilai mon casque et l’enfourchai. Son vrombissement me fit sourire. J’espère que cette seconde journée sera aussi bien que la première. J’arrivais au lycée 5minutes plus tard, sous les regards curieux de quelque uns qui se demandaient qui conduisait cette moto. Lorsque j’enlevai mon casque, quelques cris d’admiration fusèrent.
Chapitre 2 : Une amie retrouvée
Super moi qui voulais passer inaperçue (Auteur : lol comment veux tu passer inaperçu avec une moto ? Chloé : Oh ça va hein ?!). Je remarquai qu’à ma droite se trouvait une superbe moto noire. Je descendis et me dirigeai vers mes nouveaux amis. Une touffe blanche me sauta dessus
Rosa : Coucou ma chérie !! Tu vas bien ?
Moi : Ca ira mieux quand je pourrais respirer
Rosa : Oups désoler
Moi : T’inquiète ça fait rien. Sinon…
… ?: Sympa la bécane
Je me retournai et vis, un peu à l’écart, Castiel qui fumait.
Moi : Heu… merci. Elle est à toi la noire ?
Castiel : Ouaip
Moi : Elle est cool
Castiel : Telle moto tel conducteur
Moi : Ca va les chevilles ?
Castiel : Ouaip ça roule !
DRIINNG DRRIING
Rosa : Allez les enfants en cours !
Tous : Oui maman !
C’est en rigolant qu’on se dirigea vers notre salle de classe. Oh nan on a maths. Pff. J’y arrive, mais j’aime pas. Pff trop nul. Tandis que les autres étaient un peu devant, j’en  profitais pour aborder Castiel.
Moi : Heu, en fait désolé pour hier
Castiel : Hum
Il y eu un gros blanc
Moi : Ca fait plaisir de discuter avec toi vraiment. Pff nan mais sérieux c’est bien la peine que je vienne m’excuser si c’est pour parler dans le vent
C’est quoi son problème ? Je m’excuse il pourrait au moins répondre ! Il veut quoi ? Que je me mette à genoux ? Nan mais il a fumé. J’accélérais le pas pour essayer de rattraper les autres mais il m’attrapa le bras et me retourna.
Castiel : Ok ça va. Excuses acceptées
Moi : Bah voilà c’était pas sorcier.
Castiel : Bon maintenant bouge tes fesses la p’tite, on va être à la bourre 
Moi : Laisse mes fesses tranquilles ok ?
Castiel : Nan mais t’a rêvé ! T’as vu le boule que t’as ? Ici les filles c’est toute des planches à pain alors que toi…
Moi : Pff pervers
Castiel : J’peux tâter ?
Moi : Nan mais t’es sérieux là ?
Castiel : Grave
Moi : Huuumm… je sais pas. Est-ce que tu l’as mérité ?
Castiel : Ah parce que pour toucher faut le mériter ?
Moi : Mais bien sur ! Tout se gagne dans la vie mon cher.
On s’est regardé puis on a explosé de rire tous les deux.  On arriva devant la classe. On entra mais le prof nous interpella.
Prof : Attendez jeunes gens ! Bien, alors je vais vous placer. Rosalya à côté d’Alexy, Lysandre avec Violette, Iris avec Armin, Chloé avec Castiel…
Je ne pus entendre la suite car mon nouveau voisin de table m’attrapa le bras et m’entraîna à la table du fond. Au passage, j’eus droit aux regards noirs de certaines filles, certainement jalouses. Tandis que je m’asseyais sur ma chaise, Castiel s’écrasa lourdement sur la sienne et s’affala sur la table.
Moi : La délicatesse incarnée...
Castiel : Oh laisse-moi dormir !
Moi : Ah donc quand tu disais qu’on allait être à la bourre, ça voulait dire qu’on allait être à la bourre pour ta sieste ?
Castiel : Je vois qu’en plus d’avoir des fesses tu as une cervelle. C’est bien ma p’tite t’as de l’avenir
Moi : Tchuip :p
Il tourna la tête vers moi, avec toujours son magnifique sourire en coin. Ce sourire… oh my gosh ! Je me rends compte que ce mec est juste trop beau goss ! Comme je me sentais rougir, je détournai la tête. Il rigola, puis remis sa tête dans ses bras et s’endormi. Allez c’est parti pour 2h de mathématiques à côté d’une marmotte. Génial ! Et bien je peux vous dire que je me suis bien fait chier ! Lorsque la cloche sonna, signalant la récré, je rangeai mes affaires, comme le reste de la classe, ou presque.  Je remarquai que Castiel dormait toujours. Une idée, ou plutôt un sale coup me traversa l’esprit.
Moi : ROSA ?!
Rosa : Plaît-il ?
Moi : Si je réveille la tomate un peu brutalement, il va m’arriver quoi ?
Rosa : Tu pourras creuser ta tombe en même temps.
Moi : Ok c’est bien ce que je pensais.
Ce que venait de me dire Rosa aurait dû me dissuader de continuer, mais non, je suis tellement conne que je le fis quand même. Je tirai d’un coup sec la chaise où se trouvait Castiel, se qui eut pour effet de le faire tomber et de le réveiller en sursaut.
Castiel : Hein quoi qu’est ce qu’il se passe ?
Moi : HAHAHAHAHAHA !!!!
Je rigolais comme une grosse tarée dans la classe, ainsi que d’autres élèves. Quand Castiel compris, il se leva d’un coup et courus vers moi. Aussitôt, je pris mes jambes à mon cou et fuis.
Moi : KYYYAAAHHH !!!
En me voyant passer en courant, suivie d’une tomate en furie, toute la bande explosa de rire. Nous continuâmes notre course jusque dans la cours. Alors que je croyais l’avoir semé, une baleine sauta sur moi et je me retrouvai plaqué au sol. Castiel, à califourchon sur moi, commença à me chatouiller, et moi je me tordais dans tout les sens en rigolant
Moi : HAHAHAHA je t’en supplis arrête !! Désolé désolé !!
Castiel : Pourquoi j’arrêterais ?
Moi : Pour ne pas avoir ma mort sur la conscience
Castiel : Ok mais alors tu dois faire ce que je te dirais ok ?
Moi : Ehh mais c’est du chantage ça !
Comme ce n’était pas la réponse qu’il attendait, il reprit ses chatouilles de plus belle
Moi : HAHAHA NAAANN ok ok t’a gagné !
Castiel : Bonne réponse !
Castiel cessa de me chatouiller mais resta sur moi. Quand je me rendis compte de la position dans laquelle on était, je rougis de plus belle.
Castiel : Tu sais que t’es aussi rouge que mes cheveux ?
Moi :  0///0 Haha très drôle. Bon c’est pas que t’es lourd mais t’es pas léger non plus. Tu peux te lever ?
Castiel : Nan j’veux pas. Chui callé alors j’bouge pas.
Moi : Nan sérieux bouge.
Castiel : Je te rappelle que tu dois faire tout ce que je veux alors…
… ?: Hum hum
Castiel : Quoi ? Oh nan pas toi
… ?: Moi non plus ça ne me fais pas plaisir de te voir mais ce n’est pas pour toi que je suis la. Chloé ?
Moi : Oui Nathaniel ?
Nathaniel : Il faut que tu choisisses un club. Tu as le choix entre danse, chant, dessin et basket
Moi : Je vais prendre chant
Nathaniel : Très bien. Je vous laisse à vos… occupations. Castiel évite de sauter sur toutes les nouvelles
Castiel : Déjà je fais ce que je veux et…
Moi : Eh oh je suis encore là je vous rappelle et t’es complètement à côté de la plaque Nath.
Nathaniel : Ouais ouais bon bye
Castiel : Pff qu’il est barbant ce type.
Moi : Pourquoi ?
Castiel : Monsieur se cache derrière son costume de délégué principal, mais en faite c’est un gros salop.
Moi : Pourquoi il t’a fait quoi ?
Castiel : Nan laisse tomber.
Moi : Allez st’euplait dis
Castiel : Nan j’tai dis ! Fous-moi la paix
Moi : Ok ok ça va.
Castiel : Pff. Allez p’tite on rejoint les autres.
Il avança, j’hésitai quelques secondes, puis le suivie.
Moi : Heu... et toi t’es dans quel club ?
Castiel : Le même que toi
Moi : Ca veut dire que je vais devoir te supporter aussi en chant (je lui jetai un regard malicieux qui le fit sourire) ?
Castiel : Des filles tueraient  pour avoir ce privilège ma chère
Moi : Ah bon ?! Pourtant il n’y a rien de spécial à regarder
Castiel : Détrompe-toi ! Je suis un Dieu, et toutes les filles sont à mes pieds
Moi : Ca va pas trop enflée les chevilles ?
Castiel : Nan ça va c’est top !
Moi : Pff macho
Castiel : Nan pèche que le « macho » comme tu dis, a réussi à te faire rougir 2 fois déjà
Moi : Nan pas du tout, j’avais chaud, à cause du soleil
Castiel : Mouais c’est ça cherche une excuse
Moi : Na na na na
On rigola tout les deux. On arriva alors à la hauteur des autres.
Rosa : Hey vous étiez où ?
Castiel : Je lui rendais la monnaie de sa pièce.
Rosa : Ah ok. Ça vous dit samedi j’organise une soirée chez moi, histoire de mieux apprendre à se connaître.
Tous : Ouais !!
Rosa : Alors c’est ok ! ^_^
DRIINNG DRRIING
On se dirigea vers notre salle. Cette fois on avait Français.
Lysandre : Alors comme ça tu vivais en Afrique du Sud avant ?
Moi : Oui. J’étais au Cap.
Lysandre : Donc tu parlais anglais couramment
Moi : Oui pour le coup j’étais obligé
Lysandre : Tu as de la chance. C’est un pays que j’aimerais beaucoup visiter. Et as-tu été à d’autres endroits ?
Moi : Oui, j’ai été en Guyane, en Angleterre, au Maroc, en Belgique, et au Canada, et dernièrement en Afrique du Sud.
Lysandre : Ouah. Tu as habité dans tous ces pays ? Donc tu n’a jamais vécu en France ?
Moi : Oui et encore j’en ai visité bien d’autres. Si bien sur j’ai déjà vécu en France, même pas très loin d’ici.
Lysandre : On peut dire que tu as beaucoup voyagé !
Moi : Oui !
À la fin de cette discussion, nous arrivions devant la porte de notre salle. Les 2 heures furent longues. Je crus que j’allais m’endormir. Au moment où mes paupières commencèrent à se fermer, la cloche retentit.
Moi : Ouf enfin !
Je crois que je ne suis pas la seule à être contente que ce soit terminé. Je voyais sur les visages de mes amis qu’eux aussi  étaient soulagés que le cours soit fini. Nous sortîmes de classe, puis nous dirigions vers la cafet’ pour déjeuner. Alors que nous arrivions, là je vis arriver…
 
Fin PDV Chloé :
PDV … ?:
 
Sur mes paupières closes, je sentis la chaleur du soleil. Je me réveillai en douceur en m’étirant. Lorsque mes yeux se posèrent sur mon réveil, je faillis faire un arrêt cardiaque.
Moi : Merde il est 14h et c’est la rentrée !
Je voulus me presser pour me préparer, mais je me stoppai. À quoi bon me préparer, j’ai déjà loupé les trois quarts des cours alors à quoi bon y aller. J’irais demain. Je passai donc le reste de ma journée à regarder la télé. Le soir venu, je me préparai mon repas, puis comme j’étais fatigué (oui parce que regarder la téloche toute la journée, c’est  TRES fatiguant !), j’allai directement me coucher.
Alors que je dormais profondément, je sentis un poids sur moi. J’ouvris avec peine mes yeux à cause de la luminosité et vis mon chat Simba sur moi.
Moi : Coucou toi ! Bien dormi ? Bon alors quelle heure est-il ? Putin il est 11h30 !! Nan mais c’est quoi le problème avec ce réveil ?! Ah la conne ! Des piles bien sur! Des piles !
Je me levai en quatrième vitesse et filai à la douche. 10 minutes plus tard je sortis et allai m’habiller. Je me dépêchai et sortis de la maison en courant presque. Il était midi lorsque j’arrivai devant les grilles du lycée. J’avais déjà prévenue Rosa qu’on se retrouverait à la cafet’. Elle voulait me présenter la nouvelle. Je me demande comment elle est. Elle m’a dit qu’elle s’appelait Chloé. Si seulement ce pouvait être elle. Ça fait tellement longtemps qu’on ne s’est pas vu. J’aimerai tant la revoir, après tout c’est ma meilleure amie. Mais bon, ce ne doit pas être elle, c’est impossible. C’est nostalgique que je me dirigeai vers la cafet’. La je vis Rosa arriver avec toute la bande. Mais il y avait une autre personne, que je ne connaissais que trop bien. Je crus que mon cœur manquait un battement.
Moi : Chloé…
Chloé : Annick ?
Moi : Chloé !!!
J’étais tellement contente de la revoir que je lui sautai dans les bras
Chapitre 2 : Une amie retrouvée
Moi : Tu m’as trop manqué ma Coco
Chloé : Toi aussi Nicky
Rosa : Heu…. C’est possible d’avoir des explications ?
Moi : Oh oui désolé. En fait avec Chloé on se connait depuis le CM1. C’est ma meilleure amie.
Chloé : Comme je déménageais beaucoup, on ne se voyait que très peu.
Rosa : Ah ok je comprends. Alors comme ça ton surnom c’est…Coco ?
Chloé : Heu oui !
Louise : Oh c’est choux ! Ca te va trop bien
Chloé : Merci ^_^
Moi : Dis ça vous dérange si on reste un peu toutes les deux ?
Tous : Nan pas de problème !
Chloé : Merci
 
Fin PDV Annick :
PDV Chloé :
 
On s’est éloigné du groupe pour se diriger vers un coin tranquille. Je n’arrive pas à y croire. J’ai retrouvé Nicky alors que ça faisait 2 an qu’on ne s’était pas vu.
Moi : Alors t’es ici depuis quand ?
Annick : Depuis que tu es partis. Et toi pourquoi tu es rentré ?
Moi : Mes parents sont partis en tour du monde et m’ont laissé là. Du coup je suis émancipée.
Annick : Ah ok. En tout cas tu ne sais pas à quel point je suis heureuse de te retrouver !
Moi : Pareil !
On s’est serrée très fort dans les bras, puis on a rejoins les autres. Lorsque le temps de midi fut passé, j’abandonnai mes amis quelques minutes et me dirigeai vers les toilettes. J’entrai et m’arrêtai devant le miroir pour me recoiffer. Au même moment, une blondasse, une asiatique et une brune rentrèrent. Bah celles là on peut pas les louper. Nan mais sérieux elles ont vu les trois tonnes de maquillage qu’elles se sont foutues ? Et puis j’pense pas que tu puisses trouver plus court comme jupe. Va même savoir si y a quelque chose en-dessous. Elles se dirigèrent elles aussi vers le miroir et s’arrêtèrent à ma hauteur.
Blondasse : Et toi la peau sale, t’arrête de tourner autour de mon mec ok ? Sinon ça va très mal se passer pour toi !
Moi : Rappelle-moi encore comme ça et je t’en fous une ok Madame pot de peinture ? Et déjà si je savais qui c’était ton mec, ça pourrait m’éclairer.
Blondasse : C’est Castiel pauvre cruche.
Moi : Sérieux ?! Le pauvre. Bon bah déjà c’est un pote alors tu m’empêcheras pas de trainer avec lui. Et puis si t’as pas assez confiance en toi, refout-toi un peu de maquillage. Une couche de plus ou de moins, qu’est ce que ça change au point où tu en es.
Blondasse : Nan mais comment tu me parles la ? Est-ce que tu sais à qui tu parles là ? Je suis Ambre, la fille la plus belle et la plus populaire du lycée. T’as aucune chance de me battre, t’es qu’une sainte-ni-touche. Alors fais-toi maintenant à cette idée.
Moi : Bah tu sais quoi, je préfère être une sainte-ni-touche comme tu dis, plutôt qu’une pétasse qui se ballade en mini-jupe sans culotte. Alors va te faire foutre.
Je la plantai là avec ses toutous et partis en claquant la porte des toilettes. Nan mais elle s’est prise pour qui ? Je suis Ambre, la plus populaire et patati et patata. Nan mais quelle pimbêche celle la ! Les gens comme ça, ça devrait pas exister. Et genre elle a cru qu’elle allait m’empêcher de trainer avec Castiel. Elle s’est foutu le droit dans l’œil. Est-ce qu’il sort vraiment avec elle ? Et puis si c’est le cas, c’est pas mon problème. Je retournai vers mes amis un peu énervée.
Louise : Ca va Chloé t’as l’air énervé ?
Moi : Mouais bof. J’me suis fais agresser par une certaine Ambre.
Louise : Oh t’inquiète pas c’est une vrai pimbêche celle là. Je te conseille de pas trop l’approcher. Elle est capable de tout. Et puis comme Nath c’est son frère, elle obtient pratiquement tout ce qu’elle veut.
Moi : Sérieux Nath c’est son frère ?
Louise : Ouais. Je le plain grave.
Moi : J’avoue.
Bon bah je suis prévenue. Pour en avoir le cœur net, je me dirigeai ver Castiel.
Moi : Dis Cast’, c’est vrai que t’es avec l’autre blondasse ?
Castiel : Y en a pleins d’es blondasse dans ce bahut tu sais, alors si tu pouvais être un peu plus claire.
Moi : Ambre.
Castiel : HAHA nan jamais tu me verras avec cette cruche. Elle est amoureuse de moi depuis qu’on est gamin et depuis elle me colle.
Moi : Ah ok. 
Castiel : Mais pourquoi cette question ? T’es intéressée (il me lança un regard coquin qui en disait long sur ses pensées) ?
Moi : Ne prends pas tes rêves pour des réalités.
Castiel : Hahaha allez bouge p’tite (il dit ça en me donnant une fessé) !
Moi : Heyy !
Castiel : Toute question se paie. Et si jamais tu changes d’avis, fais moi signe, on ira à l’infirmerie les lits sont très confortables (il me lança un clin d’œil puis partit le sourire aux lèvres).
J’étais toute retournée. On était passé en quelques instants d’une conversation normale, en une conversation… Caliente ! Ouh la la la. Je terminerai pas dans ces bras. Être une conquête parmi tant d’autres, hors de question. Et puis je ne l’ai jamais fais. Enfin bref. Alors que j’étais perdu dans mes pensées, la cloche sonna. Je rejoignis la bande et on se dirigea vers notre salle de classe. Durant toute la durée du cours, Castiel me lança des regards brûlants, tout en se léchant ses lèvres. Je dois avouer que j’étais tout aussi gênée que charmée. Je ne savais plus ou me mettre. Je devais être aussi rouge qu’une tomate. Être juste un coup pour un mec, très peu pour moi. Ce serait se rabaisser au niveau d’Ambre, et ça fallait même pas compter dessus. Je me contentais donc d’éviter, dans la mesure du possible, ses regards. Lorsque le cours fut terminé, on sortit de la salle. Heureusement Castiel sortit le premier et quitta le lycée directement. Je sortis avec les autres.
Annick : Hey ça va t’es toute rouge ?
Moi : Hein ? Heu oui oui t’inquiète.
On quitta le lycée et chacun rentra chez soi. Cette journée était sublime ! J’ai retrouvée ma meilleure amie, et j’ai des amis formidables. Mais cette journée avec Castiel était juste superbe, mais tout aussi étrange. Le matin on jouait comme des gamins, mais l’après-midi c’était plus… plus… je ne trouve pas les mots. Je suis tellement retournée que je faillis me prendre un poteau. Bon en même temps j’ai pas vraiment besoin d’être retournée pour me prendre des poteaux ou des portes dans la gueule. À part l’engueulade avec l’autre miss pot de peinture, cette journée était géniale. Je suis vraiment contente d’avoir déménagée ! 

Publié dans Saison 1

Commenter cet article

Hanna 30/10/2016 00:22

J'vais lui en foutre moi, des peaux sales, ça va pas faire pareil ! Hum hum, désolée, mais bon, j'suis métisse aussi donc j'me suis sentie agressée à la place de Chloé, tu vois ? MDR. Hxx

Castiel- Chloé fiction AS 30/10/2016 17:54

T'inquiète, je te comprends ;)